AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.88 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lons-le-Saunier, Jura , le 19/05/1949
Biographie :

Marielle Gallet (i.e. Marielle Gallo-Boullier) : écrivain, avocat, épouse de Max Gallo.
Marielle Gallet est née dans le Jura, mais c’est après avoir séjourné quelques années à Abidjan, qu’elle publie, son premier roman : « L’hibiscus » (Balland – 1974).
De retour en France, elle poursuit à Paris des études de droit, qu’elle finance en étant mannequin. Après avoir crée son propre cabinet d’avocat, elle publie un deuxième roman : « Le Faiseur d’Amour » (Albin Michel – 1986).
Absorbée par ses obligations familiales – trois fils de trois maris différents – et le développement de sa clientèle d’avocat, elle ne publiera son troisième roman, Une femme dans la ville qu’en 1995 (Stock). Ayant enfin trouvé l’harmonie conjugale avec son quatrième mari, l’écrivain Max Gallo, elle réussit à partager son temps entre l’exercice de sa profession et l’écriture :
# 1997 : L’ombre de l’Acacia, Editions du Rocher
# 1999 : Une femme entretenue, Albin Michel
# 2001 : La passion d’Églantine Verpillat, Éditions Annie Carrière
# 2002 : Contes de Campagne (collectif), Milles Et Une Nuit
# 2004 : La dormance, Plon
# 2005 : Votre esclave, Madame, Éditions du Rocher
# 2009 : Homo Erectus (à venir)
+ Voir plus
Source : http://mariellegallet.com/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Marielle Gallet, qui partage la vie de l'écrivain Max Gallo, vient nous parler de son histoire d'amour avec celui qui est aujourd'hui atteint de la maladie de Parkinson. RTL


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JeanPierreV   13 mai 2017
Bella Ciao de Marielle Gallet
La complexité de sa psychologie m'oblige à énoncer que Max est à la fois modeste et conscient de sa supériorité, deux traits de caractère comme l'huile et l'eau, immiscibles.
Commenter  J’apprécie          80
JeanPierreV   13 mai 2017
Bella Ciao de Marielle Gallet
Oui, il s'ennuie. La maladie a tellement rétréci sa vie. Son corps s'est racorni, son écriture, ses mouvements, ses pas sont tout petits. La compagnie de ses personnages, leurs destins transcendants lui manquent. Il n'a plus assez d'énergie pour labourer l'histoire de France, trier le bon grain de l'ivraie, récolter la moisson et nourrir ses lecteurs. Max n'aime pas l'homme qu'il est devenu, il préfère ne pas le voir. Si je veux lui faire du bien, mieux vaut que je lui parle de celui qu'il a été, de celui qu'il a sculpté à force de volonté, de celui qui fait l'admiration de ceux qui l'approchent.
Commenter  J’apprécie          30
JeanPierreV   13 mai 2017
Bella Ciao de Marielle Gallet
Je songe à l'expression "Fin de vie" que l'on emploie aujourd'hui au lieu de parler de la mort, de même qu'on dit malvoyant au lieu d'aveugle, en sacrifiant au culte de la litote, comme si éviter de prononcer le mot idoine pouvait protéger de ce qu'il exprime C'est une manie de langage qui en dit long sur l'état de notre civilisation et qui m'exaspère.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox