AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.67 /5 (sur 46 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 23/08/1946
Biographie :

Michel Wieviorka (né le 23 août 1946 à Paris) est un sociologue français.

Administrateur depuis juillet 2009 de la Fondation Maison des sciences de l'homme, il est aussi le Président de l'Association internationale de sociologie. Directeur d'études à l'EHESS, il y dirige le Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques fondé par Alain Touraine en 1981. Il est d'autre part co-directeur des Cahiers internationaux de sociologie avec Georges Balandier.
Sa sociologie introduit une perspective qui tient compte de la globalisation, de la construction individuelle, et de la subjectivité des acteurs. La sociologie de l'action qu'il construit depuis ses premiers travaux sur les mouvements de consommateurs dans les années 1970 l'a conduit à étudier aussi bien des mouvements sociaux que des formes sombres de la vie sociale, comme le racisme, la violence, l'antisémitisme.
Sa reconnaissance internationale doit beaucoup à ses travaux sur le terrorisme (prix spécial du jury européen d'Amalfi 1989 pour son livre Sociétés et terrorisme) et autres conduites de haine et de violence ainsi que sur la globalisation et le multiculturalisme. Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en anglais, en allemand, en espagnol, en portugais et en japonais.
Ses recherches sont volontiers comparatives à l'échelle internationale et il a mené des travaux dans plusieurs pays notamment en Pologne, en Espagne, aux États-Unis, en Amérique Latine, en Russie. Il est Président du jury de la Bourse Michel Seurat (Cnrs) et du Conseil scientifique du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN). Également membre du Conseil scientifique de la Défense, il est, par ailleurs, président à Bruxelles d'un panel du Conseil européen de la recherche (CER ou European Research Council, ERC-7e PCRD).
À la demande de Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, il a rédigé un rapport sur la diversité en France publié en 2008 chez Robert Laffont où il anime par ailleurs la collection Le monde comme il va.
Le 4 décembre 2009, lors d'une interview au journal Libération au sujet de l'identité nationale, il déclare «l’existence d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale est une catastrophe intellectuelle et politique pour l’image générale de la France.».
Il est par ailleurs le frère d'Annette Wieviorka et Olivier Wieviorka.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Wieviorka   (57)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avant la gueule de bois de lundi, nous vous proposions une soirée spéciale présidentielle dimanche dernier sur Mediapart. Une fois annoncée la victoire d'Emmanuel Macron, la société civile était sur notre plateau pour interpeller le président de la République réélu avec la fondatrice de la Maison des femmes de Saint-Denis, Ghada Hatem-Gantzer ; Émilien Houard-Vial, doctorant en science politique, spécialiste de la droite ; Paul Rocher, économiste, auteur de Gazer, mutiler, soumettre (éd. La Fabrique) et Omar Slaouti, conseiller municipal d'Argenteuil, coauteur de Racismes de France (éd. La Découverte). Société civile et représentation politique aussi, ce lundi, avec trois candidates aux législatives qui aimeraient, enfin, que l'Assemblée nationale ressemble à la société : Nadhéra Beletreche, Rachel Kéké et Lumir Lapray. Et, pour évoquer ce « troisième tour » et analyser les dynamiques politiques qui composeront cette campagne, nous recevions en début d'émission le sociologue Étienne Ollion. C'était la grande cause (devenue toute petite) du quinquennat d'Emmanuel Macron : la lutte contre les inégalités de genre et les violences sexistes. Il reste du chemin dans ce domaine et l'affaire du « Viol du 36 » est venue questionner à nouveau l'institution judiciaire face aux affaires de violences sexuelles. C'est ce que nous raconte la réalisatrice Ovidie dans son nouveau documentaire. Elle était notre invitée mardi. En Ukraine, l'armée russe patine et semble multiplier les atteintes au droit international. La guerre menée par le Kremlin est-elle en train de lui échapper ? Faut-il craindre une stratégie de l'attrition ? C'était l'objet de notre émission de mercredi. Jeudi enfin, nous interrogions une promesse du président Macron, « l'invention collective d'une méthode refondée pour cinq années de mieux ». Que faut-il attendre, vraiment, de ce second quinquennat sur le plan de la méthode de gouvernement et des libertés publiques ? Éléments de réponse avec nos invité·es : Michel Wieviorka, auteur de Alors monsieur Macron, heureux?, et la professeure de droit public Stéphanie Hennette-Vauchez, qui a écrit La Démocratie en état d'urgence. Vous connaissez notre émission À l'air libre ? Votre avis nous intéresse https://mdpt.fr/39yQZsn Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (5) Ajouter une citation
lanard   26 janvier 2014
L'impératif numérique ou La nouvelle ère des sciences humaines et sociales ? de Michel Wieviorka
Avec le numérique, une rupture est en cours, anthropologique peut-être, culturelle assurément, et elle atteint les sciences humaines et sociales. Une nouvelle époque s'ouvre pour celles-ci, très différente de celle qui s'est engagée au début du XIXè siècle dans quelques sociétés industrielles du monde occidental. Le numérique n'est qu'une dimension de ce changement mais il a ceci de particulier qu'il le radicalise, le durcit et qu'il accentue l'image du passage d'une rive des SHS à une autre.

Dans cette configuration nouvelle, la vieille opposition entre logique d'intellectuel et logique de "professionnel", selon le vocabulaire anglo-saxon, se déplace. L'engagement du chercheur, s'il conjugue les connaissances qu'il produit et la participation à la vie de la Cité, combine désormais la dimension d'intellectuel à celle de "professionnel". Au cœur de ce nouveau monde, où l'hégémonie des sciences humaines et sociales occidentales est battue en brèche, le chercheur n'est pas un expert, ni un consultant - figure qui a connu un essor foudroyant au fil des dernières décennies. Il est encore moins, on l'a vu, intellectuel classique, sartrien si l'on veut, et ceux qui veulent le rester, adoptant une posture hypercritique tout en s'enfermant dans des logiques du soupçon et de la dénonciation sont à contre courant de l'évolution actuelle: ils veulent faire entrer les faits dans leur vision du monde, dans une théorie établie une fois pour toutes, et non refonder des savoirs et des connaissances susceptibles d'animer utilement le débat public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Harioutz   12 novembre 2016
L'antisémitisme expliqué aux jeunes de Michel Wieviorka
- Qu’est-ce que c'est, au juste, l'antisémitisme ? Peux-tu en donner une définition ?

- Disons, pour l'instant, que c'est la haine d'un groupe humain tenu pour une race, les Juifs. Si tu veux bien, nous préciserons la réponse au fur et à mesure de nos échanges. Mais sache tout de suite que cette haine renseigne non pas sur qui sont les Juifs, mais sur qui sont les antisémites.
Commenter  J’apprécie          20
N_M   15 mai 2018
Antiracistes de Michel Wieviorka
A travers ces peurs, le discours islamophobe construit un groupe musulman homogène. Il gomme la pluralité des pratiques religieuses et les façons de se dire musulman.
Commenter  J’apprécie          10
N_M   15 mai 2018
Antiracistes de Michel Wieviorka
La discrimination n'est pas l'élimination, mais son contraire: elle veut garder les individus sur place, dans une position d'infériorité et de vulnérabilité.
Commenter  J’apprécie          10
DLN   21 mars 2018
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Guillaume Musso: La fille de papier

Comment s'appelle le héros de l'histoire ?

Milo
Pierre
Tom
Sébastien

6 questions
763 lecteurs ont répondu
Thème : La fille de papier de Guillaume MussoCréer un quiz sur cet auteur