AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 50 notes)

Nationalité : Bangladesh
Né(e) à : Chittagong , le 28/06/1940
Biographie :

Muhammad Yunus est un économiste et entrepreneur bangladais connu pour avoir fondé la première institution de microcrédit, la Grameen Bank ; ce qui lui valut le Prix Nobel de la paix en 2006.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Les matins - Muhammad Yunus .
Economiste et entrepreneur bangalais, fondateur de la première institution de micro crédit, la Grameen Bank, prix Nobel de la paix en 2006

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   23 décembre 2015
Pour une économie plus humaine. Construire le social-business de Muhammad Yunus
Chaque être humain est né avec tout ce qu’il faut pour prendre soin de lui même, mais aussi pour contribuer au bien-être du monde. Certains ont la possibilité de découvrir leur potentiel. D’autres n’auront jamais la chance de développer leurs capacités. Ils meurent sans les avoir exploités et le monde est privé de leur concours
Commenter  J’apprécie          80
SZRAMOWO   01 novembre 2017
Vers une économie à trois zéros de Muhammad Yunus
J’ai consacré la plus grande partie de ma vie à travailler en faveur des personnes les plus pauvres, et particulièrement les femmes, en essayant d’éliminer les obstacles qu’elles rencontrent dans leurs efforts pour améliorer leur vie. Grâce à l’outil connu sous le nom de microcrédit, l’organisme Grameen Bank – que j’ai créé dans mon pays d’origine, le Bangladesh, en 1976 – met le capital à la disposition des villageois sans argent, notamment les femmes. Le microcrédit a depuis encouragé les capacités entrepreneuriales de plus de 300 millions d’indigents à travers le monde, contribuant à briser les chaînes de la pauvreté et de l’exploitation humaine.

En permettant à des millions de personnes de sortir de la pauvreté, le microcrédit a permis d’exposer les faiblesses d’un système bancaire traditionnel qui refuse ses services à ceux qui en ont le plus besoin. Mais ce n’est que l’un des nombreux problèmes collatéraux subis par les indigents : le manque de services institutionnels, d’accès à l’eau potable, aux soins et aux installations sanitaires, l’absence d’éducation adaptée, de logements de qualité, d’accès aux sources d’énergie, une vieillesse démunie, etc.

Ces difficultés ne se limitent pas aux pays en développement. À l’occasion de mes voyages autour du monde, j’ai constaté que, même dans les contrées les plus riches, les personnes à faibles revenus sont également pénalisées. Selon les termes d’Angus Deaton, Prix Nobel d’économie : « Si une personne devait choisir de vivre dans un village pauvre en Inde, une autre dans le delta du Mississippi, et une autre encore dans une banlieue de Milwaukee au milieu d’un parking pour caravanes, je ne suis pas certain de pouvoir dire laquelle d’entre elles aurait la meilleure vie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   23 décembre 2015
Pour une économie plus humaine. Construire le social-business de Muhammad Yunus
Mais comme le savent les sages, une grave crise offre de grandes opportunités. Le monde ne s’intéresse malheureusement pas à cet aspect de la crise (…) La crise actuelle nous a rappelé que tous les habitants de la planète sont interdépendants. Le destin de Lehman Brothers et celui des femmes pauvres travaillant dans une fabrique de vêtements au Bangladesh sont liés
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   09 mars 2020
Vers un nouveau capitalisme de Muhammad Yunus
Dans la théorie classique de l'entreprise, un être unidimensionnel joue le rôle du chef d'entreprise, celui qu'on appelle entrepreneur. Il a été isolé du reste de la vie, la religion, les émotions, le politique et le social. Il ne connaît qu'une mission : maximiser le profit. Il est soutenu par un autre être humain unidimensionnel qui investit de l'argent dans son entreprise. Pour citer Oscar Wilde, ils connaissent le prix de toute chose mais la valeur de rien. Notre théorie économique a créé un monde unidimensionnel peuplé par ceux qui se consacrent au jeu de libre concurrence et pour qui la victoire ne se mesure qu'à l'aune du profit. Et comme cette théorie nous a convaincus que la recherche du profit constituait le meilleur moyen d'apporter le bonheur à l'espèce humaine, nous imitons avec enthousiasme la théorie en nous efforçant de nous transformer en êtres unidimensionnels
Commenter  J’apprécie          30
Roxane25   14 septembre 2018
Vers une économie à trois zéros de Muhammad Yunus
Le problème systémique commence avec les présupposés que nous nourrissons à propos de la nature humaine.

L'indifférence envers les autres êtres humains est profondément intégrée dans le cadre conceptuel de l'économie actuelle. La théorie néoclassique repose sur la conviction que toute personne est forcément à la recherche de gains personnels. Elle part du principe que maximiser le profit personnel est au coeur de la rationalité économique. Cette hypothèse encourage une forme de comportement envers autrui qui mérite d'être décrit en des termes beaucoup plus sévères qu'une simple indifférence : cupidité, exploitation et égoïsme. Selon plusieurs théoriciens de l'économie, l'égoïsme n'est même pas un défaut ; c'est en fait la plus haute vertu de l'Homme capitaliste.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   09 mars 2020
Vers un nouveau capitalisme de Muhammad Yunus
Le capitalisme a une vue étroite de la nature humaine : il suppose que les hommes sont des êtres unidimensionnels qui recherchent exclusivement la maximisation du profit. Tel qu'il est généralement entendu, le concept de libre marché est basé sur cet être unidimensionnel.
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   09 mars 2020
Vers un nouveau capitalisme de Muhammad Yunus
Le courant principal de la théorie du libre marché pose comme hypothèse que nous participons à la société et au monde de la meilleure façon possible si nous cherchons à maximiser notre utilité. Quand ceux qui croient à cette théorie apprennent de tristes nouvelles par le biais de la télévision, ils devraient commencer à se demander si la recherche du profit constitue une panacée; mais ils chassent généralement leurs doutes en qualifiant tous les dysfonctionnements que connaît le monde de "défaillance du marché". Ils ont entraîné leur esprits à croire que le bon fonctionnement du marché ne peut tout simplement pas produire de résultats désagréables.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   23 décembre 2015
Pour une économie plus humaine. Construire le social-business de Muhammad Yunus
J’explique souvent qu’il est au moins aussi satisfaisant d’avoir un impact sur la vie des gens que de gagner de l’argent. Essayez. Vous pourriez être fasciné par votre capacité à changer le monde. Vous voudrez en faire toujours plus. Vous vous réveillerez la nuit et réfléchirez à tout ce que vous voudrez essayer de faire dès le matin. Le créateur d’un social-business est tout aussi obsédé par le succès que l’entrepreneur cherchant à maximiser le profit. Seul diffère la définition du succès
Commenter  J’apprécie          30
Lindenbroock   31 janvier 2020
Vers une économie à trois zéros de Muhammad Yunus
Actuellement, on ne dit jamais aux étudiants qu’ils peuvent créer un monde qui leur ressemble. Je pense cependant que ce type d’exercices devrait être la partie la plus importante du programme éducatif. Une fois ce monde défini, ils peuvent commencer à réfléchir à la manière de passer de l’imagination à la réalité. Et quand on visualise un projet, il a de bonnes chances de se réaliser. Si nous ne l’imaginons pas, il n’a aucune chance. En élaborant leur propre monde, les élèves se rendront compte à quel point il éloigné du modèle actuel. Cette prise de conscience sera pour eux le début de l’engagement.

La jeunesse aujourd’hui représente l’un des trois « mégapouvoirs » qui, selon moi, transformeront la société mondiale dans les prochaines décennies, en redessinant radicalement la structure économique pour libérer le pouvoir créatif des hommes et des femmes à travers le monde. Ils veilleront à ce que le système ne reste pas une machine élégamment conçue pour produire une poignée de riches éléphants et laisser des milliards d’autres passer leur vie en fourmis de labeur. Une fois que les jeunes sauront clairement quel genre de monde ils désirent, il sera tellement plus facile de le faire advenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Danieljean   23 décembre 2015
Pour une économie plus humaine. Construire le social-business de Muhammad Yunus
Si vous me demandiez qui a les meilleures chances de s’approcher de la réalité de 2030, je choisirai sans la moindre hésitation les écrivains de science-fiction. Mon choix s’explique très simplement. Les experts ont l’habitude de faire des prévisions à partir du passé et du présent, mais le monde réel est façonné par les rêves des gens
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox