AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.03/5 (sur 1715 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bruxelles , le 28/11/1908
Mort(e) à : Paris , le 30/10/2009
Biographie :

Claude Lévi-Strauss, né Gustave Claude Lévi, est un anthropologue, ethnologue français, auteur et réalisateur.

Son père, Raymond Lévi, artiste peintre portraitiste (petit-fils d'Isaac Strauss, chef d'orchestre à la cour de Louis-Philippe puis de Napoléon III), qui utilise "Lévi-Strauss" comme nom d'usage, et sa mère, Emma Lévy, sont cousins issus de germains, de familles juives alsaciennes.
Il fait des études en droit, et obtient l'agrégation en philosophie en 1931. Il se marie en 1932 à l'ethnologue Dina Dreyfus. Enseignant au début des années 1930, il se tourne à partir de 1935 vers l'ethnologie, dont il va faire son métier. Après ses premiers travaux de terrain sur les peuples indigènes du Brésil entre 1935 et 1939, il est contraint de s'exiler en 1941 à New York. Il y côtoie le linguiste Roman Jakobson et l'anthropologue Franz Boas qui vont profondément influencer sa pensée et lui permettre de poser les bases du structuralisme. À son retour en France, il soutient et publie en 1949 sa thèse sur "Les structures élémentaires de la parenté", première application de sa méthode novatrice, qui lui apporte une notoriété précoce parmi les anthropologues de nombreux pays. Durant les années 1950, il enseigne en France, où il est directeur d'étude à l’École pratique des hautes études, et aux États-Unis et consolide les principes de sa méthode structurale, qu'il présente en 1958 au public sous la forme d'un recueil d'articles, "Anthropologie structurale", premier d'une série d'ouvrages méthodologiques. Élu en 1959 à la chaire d'anthropologie sociale du Collège de France, Lévi-Strauss quitte le champ de la parenté et continue avec "Le totémisme aujourd'hui" et "La pensée sauvage" (1962) à revisiter les grandes thématiques anthropologiques, bouleversant le regard occidental sur les sociétés sans écriture. Puis, durant près d'une décennie, il se consacre à une approche structurale des mythes, publiant entre 1964 et 1971 les quatre volumes des "Mythologiques", son œuvre majeure. Dans les années 1970 puis après sa retraite en 1982, il adapte sa méthode scientifique à l'évolution générale du paradigme structuraliste vers la dimension temporelle, travaillant notamment avec les historiens des "Annales" à la naissance de l'anthropologie historique sur des thèmes comme la famille, la parenté cognatique.
Il est aussi auteur d'un livre plus littéraire et autobiographique, "Tristes Tropiques" (1955), qui connut un large succès public.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Claude Lévi-Strauss   (55)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (79) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Lukas Bärfuss présente "Le carton de mon père – Réflexions sur l'héritage", en librairie dès le 2 février 2024. À la mort de son père, il y a vingt-cinq ans, Lukas Bärfuss refuse l'héritage, constitué essentiellement de dettes. Il ne garde qu'un carton, rempli d'une triste paperasse. Quand, à la faveur d'un grand rangement, il l'ouvre et passe en revue ce qu'il contient, c'est toute son enfance précaire qui défile. À la lumière de la Bible, Darwin, Claude Lévi-Strauss ou Martine Segalen, l'écrivain décortique les notions de famille et d'origine, ces obsessions dangereuses de notre civilisation. Il en profite pour évoquer les "biens jacents", ces biens sans propriétaires que sont les océans, les animaux sauvages, et surtout les déchets. Dans cet essai qui est sans doute son livre le plus personnel, Lukas Bärfuss démontre une fois encore son esprit critique acéré. https://editionszoe.ch/livre/le-carton-de-mon-pere Réalisation: Fran· Gremaud Tournage réalisé dans les locaux de la HKB Berne Avec le soutien de Pro Helvetia
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (422) Voir plus Ajouter une citation
Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui.
Commenter  J’apprécie          890
Claude Lévi-Strauss
Le barbare, c'est celui qui croit à la barbarie.
Commenter  J’apprécie          591
Claude Lévi-Strauss
Il faut beaucoup de naïveté ou de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leurs croyances indépendamment de leur condition.
Commenter  J’apprécie          503
Claude Lévi-Strauss
Après tout, la cuisine, c'est la nutrition, et la nutrition, c'est l'activité essentielle par laquelle l'homme est en rapport avec son milieu et par laquelle il la transforme.
Commenter  J’apprécie          480
Claude Lévi-Strauss
Le Japon est un pays qui m'attire, où tout me séduit : la nature, la culture et les gens. Probablement parce que c'est un système comparable à notre système, mais inversé.
Commenter  J’apprécie          461
L'humanité s'installe dans la mono-culture; elle s'apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave. Son ordinaire ne comportera plus que ce plat.
Commenter  J’apprécie          461
Ce n'est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance au Père Noël : leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes et à croire, puisqu'ils y croient, qu'un monde de générosité sans contrepartie n'est pas absolument incompatible avec la réalité. [...]




Commenter  J’apprécie          411
Et voici, devant moi, le cercle infranchissable : moins les cultures humaines étaient en mesure de communiquer entre elles et donc de se corrompre par leur contact, moins aussi leurs émissaires respectifs étaient capables de percevoir la richesse et la signification de cette diversité.
Commenter  J’apprécie          341
Un esprit malicieux a défini l'Amérique comme un pays qui a passé de la barbarie à la décadence sans connaître la civilisation. On pourrait, avec plus de justesse, appliquer la formule aux villes du Nouveau Monde : elles vont de la fraîcheur à la décrépitude sans s'arrêter à l'ancienneté. [...]
Certaines cités d'Europe s'endorment doucement dans la mort; celles du Nouveau Monde vivent fiévreusement dans une maladie chronique; perpétuellement jeunes, elles ne sont pourtant jamais saines.
Commenter  J’apprécie          330
Le Brésil : Comme si une civilisation entière conspirait dans une même tendresse passionnée pour les formes, les substances et les couleurs de la vie.
Commenter  J’apprécie          310

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Claude Lévi-Strauss Voir plus

Quiz Voir plus

Lévi-Strauss et son œuvre

Lévi-Strauss est mort à l'âge de...

90 ans
95 ans
100 ans
105 ans

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Claude Lévi-StraussCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}