AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.84 /5 (sur 160 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Phoenixville, Pennsylvanie , le 18/10/1953
Biographie :

Pamela Aidan est un écrivain.

Titulaire d'un Master en sciences de l'information et des bibliothèques de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign, elle a été bibliothécaire pendant plus de 30 ans.

An Assembly Such as This, le premier tome de la trilogie Fitzwilliam Darcy, Gentleman, a été publié en 2003.

Pamela Aidan vit à Cœur d'Alene dans l'Idaho avec son mari.





Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
CoquelicoteAzimutee   24 janvier 2014
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
Darcy la vit enfin en entier, et cette vision le ravit. Soudain, sa respiration devint douloureuse. Son sang rugissait dans ses veines, si violemment qu’il n’entendait plus rien d’autre.
Commenter  J’apprécie          60
mathilde08   21 novembre 2014
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
Vous me faites l'honneur de me dire que je suis le "trésor" de Pemberley, mais dois-je vous rappeler que vous en êtes le cœur ? Revenez-nous vite !



Votre sœur affectionnée,



Georgiana Darcy
Commenter  J’apprécie          50
mathilde08   21 novembre 2014
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
Un appel résonna dans la rue, et les deux hommes virent la voiture de Darcy s'arrêter le long du trottoir. Harry se précipita à la portière, et le noble occupant de l'habitacle se pencha vers eux, bloquant l'ouverture.

- Brougham et fils, service de voitures ! Où puis-je vous conduire, messieurs ?

- Brougham... Bingley. Bingley... lord Dyfed Brougham. Maintenant, poussez-vous, Dy !

Darcy monta à la suite de son ami, puis se tourna vers son valet.

- A la maison, Harry.
Commenter  J’apprécie          40
mathilde08   21 novembre 2014
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
- Mr Darcy, s'il vous plaît ? s'enquit Harry en rangeant les paquets et en secouant la couverture.

- Oui, Harry ?

- Qu'est-ce que c'est donc que le Roque, m'sieur ?

Darcy poussa un gros soupir.

- Une manière de nouer une cravate que Fletcher vient d'inventer. Pourquoi cette question ?

- Oh, bien, m'sieur, il y a deux gentlemen qui m'ont offert une pièce d'or chacun si je voulais les faire entrer sans se faire voir dans votre dressing-room pour le voir, répondit Harry en secouant la tête. Je vous demande bien pardon, m'sieur, mais je trouve que les gens de la haute sont bien étranges parfois.

Darcy ferma les yeux.

- J'ai rarement entendu déclaration plus juste, Harry. Rentrons, maintenant.
Commenter  J’apprécie          30
mathilde08   21 novembre 2014
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
Ma très chère sœur, permettez-moi de vous redire à quel point les bonnes nouvelles que vous m'avez envoyées me réchauffent le cœur. Je ne vous parlerai pas de vos études, car je connais le zèle dont vous faites preuve ; je suis déjà tellement fier de vos multiples talents et de vos réussites.

Que Dieu vous garde, ma sœur bien aimée, car vous êtes le véritable trésor de Pemberley et de mon cœur.

Je demeure votre humble serviteur,



Fitzwilliam Darcy
Commenter  J’apprécie          30
SuzyBess   29 mai 2015
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
- J'ai eu quelques occasions de visiter Londres, monsieur, mais pas durant la Saison mondaine, si c'est ce à quoi vous faites allusions.



Il y avait une certaine malice dans son intonation qui lui fit froncer légèrement les sourcils. Il se tourna presque involontairement pour la regarder bien en face. Elle avait l'air parfaitement innocent, mais quelque chose lui dit qu'il ne s'agissait que d'une apparence. Peut-être était-ce l'imperceptible frémissement de l'un de ces sourcils arqués ou cette fossette qui semblait vouloir se creuser dans sa joue. Quoi qu'il en soit, il sentait bien qu'il était l'objet de son amusement et ne s'en réjouissait guère.



- Je ne considère pas le temps consacré à visiter des boutiques de couturières comme une véritable découverte de Londres, rétorqua-t-il froidement.



- Mr Darcy, vous être trop bon !



Elle en rajoutait tellement qu'il comprit aussitôt que la jeune impudente n'en pensait pas un mot et que sa tentative pour la remettre à sa place avait totalement échoué. Il la foudroya du regard. Et pourquoi, au nom du ciel, se croyait-elle obligée de le remercier ? Il n'avait aucune intention de la flatter ! Ses soupçons ne tardèrent pas à se confirmer.



- Qu'un gentilhomme aussi raffiné que vous puisse considérer ma robe comme une création londonienne ! Je crains de devoir vous détromper. Ce n'est qu'une confection locale, mais soyez sûr que je ne manquerai pas de rapporter votre charmant compliment à ma couturière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
wentworth23   11 décembre 2015
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
Un propriétaire terrien. Un sourire à peine perceptible s’esquissa sur les lèvres de Darcy en entendant la voix de son père résonner dans sa mémoire. Darcy avait appris la signification de ces paroles sous sa tutelle attentive, dès son plus jeune âge. Il affirmait toujours que, dans son plus ancien souvenir, il se revoyait enfant, à califourchon devant lui, en sécurité entre ses bras et les doigts entortillés dans la crinière de son cheval, tandis que Mr Darcy père inspectait les métairies et les terres de Pemberley au printemps. Il ne devait pas avoir plus de trois ans et tenait encore faiblement sur ses jambes, pourtant l’image était si précise dans sa mémoire que même ses parents étaient convaincus qu’il s’agissait d’un authentique souvenir. Le but de ces promenades avait été de lui faire mieux comprendre la nature de sa position sociale et des responsabilités qui s’y rattachaient. Aujourd’hui, il les assumait seul, avec un juste contentement qu’il attribuait sans la moindre hésitation à l’excellent enseignement de son père. Il avait bien souvent eu l’occasion de remercier le ciel pour les leçons quotidiennes dispensées par celui-ci en matière de devoir et pour l’expérience pratique acquise sous sa férule. C’était grâce à cela que Pemberley était devenu un tel joyau, et Darcy escomptait bien que son exemple profiterait à son ami Bingley.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ladythat   16 février 2014
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 2 : En vain ai-je lutté de Pamela Aidan
Oui, il n’y a que vous, mon ami, poursuivit-il, qui oserait demander sa main à une jeune fille en lui susurrant que, dans l’ensemble, elle n’est pas digne de votre rang.
Commenter  J’apprécie          30
lostris   28 avril 2014
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
-Le vôtre est une disposition à exécrer les autres, lança-t-elle sur un ton plein de morgue.

C'était un reproche tellement absurde que Darcy ne put retenir un sourire en pensant à la frustration qui devait en ête à l'origine. Cependant, il s'était juré de quitter le champ de bataille si ce n'est victorieux, au moins en bon ordre. Qu'elle avale un peu de sa propre médecine ! ...

-Le vôtre, madame, est de vous entêter à défigurer leurs pensées.
Commenter  J’apprécie          20
wentworth23   11 décembre 2015
Fitzwilliam Darcy Gentleman, tome 1 : Une telle assemblée de Pamela Aidan
Darcy revint enchanté de sa chevauchée matinale, le cœur plein d’admiration pour la belle campagne de Netherfield. Les récoltes venaient de se terminer, et les fermes semblaient prospères et bien tenues. Les champs bordés de murs, de clôtures ou de bois dessinaient un paysage propre à flatter l’œil et le goût des plus fervents chasseurs ou cavaliers. Les terres de Netherfield avaient visiblement besoin d’entretien, mais Darcy ne leur avait trouvé aucun défaut qui ne puisse être corrigé moyennant un peu de temps, une gestion mûrement réfléchie et un financement approprié. L’un dans l’autre, un joli petit domaine, dont l’administration présentait très peu de difficultés, mais qui permettrait à Bingley d’apprendre ce que c’était que d’être propriétaire. Il mit pied à terre, flatta affectueusement l’encolure de son cheval et lui caressa le chanfrein, puis plaça un morceau de sucre au creux de sa main, qu’il pressa contre le museau velouté de l’animal. Nelson l’attrapa habilement du bout des lèvres et hennit doucement afin de lui exprimer son attachement. Dans un éclat de rire, Darcy le confia au palefrenier qui sortait de l’écurie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..