AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.47 /5 (sur 318 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Étienne , le 30/04/1962
Biographie :

Journaliste, chroniqueur, scénariste de bd, nègre littéraire, Pascal Fioretto écrit est surtout connu pour ses pastiches de romans dont Gay Vinci Code (2006), Et si c'était niais (2007), et L'élégance du maigrichon (2009).

Il travaille actuellement pour le mensuel humoristique Fluide Glacial. Il a également participé au groupe de pasticheurs Jalons, sous le pseudonyme de Docteur Sam Bloch.


Source : livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Pascal Fioretto lit un extrait de L'élégance du maigrichon
Podcasts (4) Voir tous

Citations et extraits (82) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   21 juin 2015
Concentré de best-sellers - Pastiches de Pascal Fioretto
Patrick Poivre naît en 1947, à Reims, dans la Marne, ce qui déclenche en lui une passion immédiate et immodérée pour la Bretagne. Précoce dans tous les domaines, il devient bachelier à quinze ans, giscardien à seize, dégarni à dix-sept... puis, en vrac, diplômé de Sciences Po, journaliste, don Juan. A vingt-deux ans, un après-midi qu'il s'ennuie, il rajoute "d'Arvor" à son nom. Nommé présentateur du journal de 20h de 1975 à 2008, il trouve néanmoins le temps de rapporter un bébé d'Irak sans le déclarer à la douane, d'interviewer Fidel Castro sans qu'il ne s'en rende compte, de participer à quelques retentissants procès médiatiques sans tous les perdre et d'écrire une cinquantaine d'ouvrages (anthologies, essais, romans, etc.) ainsi qu'une dizaine d'autobiographies à lui tout seul sans mettre toutes les citations entre guillemets. Son hyperactivité effraie l'Académie française, qui préfère ne pas l'élire en son sein.

Bibliographie : impossible de citer tous les ouvrages auxquels Patrick a participé de près ou de loin. Retenons qu'en littérature, PPDA est surtout connu pour ses romans émouvants et ses portraits ressemblants, tellement bien documentés que certains esprits chagrins lui reprochent de les avoir recopiés dans des ouvrages existants (comme si Patrick avait le temps de lire les livres des autres).

(p. 30)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Bookycooky   30 octobre 2019
Mélatonine de Pascal Fioretto
.....rédigeant péniblement un vague synopsis pour La Diagonale du vide : un cadre sup macroniste arrogant et malade tombe en panne dans la France des invisibles où il est contraint de regarder en face l’idée visionnaire que l’Occident, la paysannerie et lui-même sont foutus ; j’ajoutai çà et là quelques scènes de baise avec des transsexuels, domaine qui me semblait éditorialement encore assez peu investi, et une arche narrative sous-jacente à propos du cancer du type mal soigné à cause des déserts médicaux cyniquement planifiés par la macronie. Je reçus par retour de mail un avis moyennement enthousiaste mais néanmoins favorable de mon éditrice qui me suggérait toutefois de remplacer le cancer, usé jusqu’à la corde, par une aphasie de Broca comme métaphore vivante de l’inanité du discours des élites mondialisées.
Commenter  J’apprécie          251
Ziliz   22 juin 2015
Concentré de best-sellers - Pastiches de Pascal Fioretto
Bernard-Henri Lévy naît en Algérie, en 1948, puis s'installe à Neuilly, qui a l'avantage d'être plus proche du Flore. A Paris, il fait de brillantes études en philosophie et marketing et réalise que, comme l'écrit Deleuze, "plus le contenu de pensée est faible, plus le penseur prend d'importance". Fort de cette Weltanschauung révolutionnaire, il invente la "nouvelle philosophie", dépose le concept, déboutonne sa chemise, se fait une permanente et passe à la télé. Le succès est immédiat et pas que chez les coiffeurs. Touche-à-tout de génie, il écrit aussi bien (ou aussi mal selon les anciens philosophes aigris) des pièces de théâtre, des essais, des romans, des articles et des cartes postales de partout. Visionnaire, il aide François Mitterrand à se faire élire, en 1981, en cessant de le conseiller dès 1976. Tout comme ses fameux décolletés, son sens du contact humain est vertigineux : une rencontre de quelques heures avec le chef afghan Massoud lui suffit pour devenir aussitôt son ami de vingt ans. Critiqué, démenti, entarté, jamais Bernard-Henri ne se décourage. Toujours il reprend sa plume et la route des pays ravagés par la guerre, et chacun de ses livres est un événement salué comme il se doit par une critique nullement intimidée ni par son bras, qu'il peut avoir long, ni par ses idées, qui savent rester courtes.

(p. 56)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Ziliz   23 juin 2015
Concentré de best-sellers - Pastiches de Pascal Fioretto
Maxime Chattam est mis au monde, en 1976, dans le Val-d'Oise par une infirmière au crâne cornu dans un hôpital aux murs suintant de sang. Durant son adolescence, alors qu'il s'appelle encore Maxime Drouot, rien ne laisse présager de ce que sera son destin. Il prend des cours de comédie, découvre les Etats-Unis et la littérature dans les polars américains. C'est au cours d'un atelier de 'creative writing' satanique qu'il apprend ses premiers trucs démoniaques comme ne pas résumer en un paragraphe ce qui peut se dire en au moins un chapitre, ni en un livre ce qui peut se décliner en une trilogie. Après l'avoir vu jouer, Robert Hossein lui suggère de plutôt écrire. Il rencontre Michel Lafon qui lui fait signer un contrat chtonien avec son sang. Maxime s'enferme alors dans une pièce éclairée seulement par six bougies noires, s'installe à son bureau qu'il a placé au centre d'un pentagramme tracé à même le sol et commence à écrire sous le regard fatigué d'un hibou qui en a vu d'autres. [...]

(p. 104)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
Bookycooky   30 octobre 2019
Mélatonine de Pascal Fioretto
Je crois qu’à ce moment-là j’envisageais, plutôt tranquillement du reste, la possibilité d’en finir, par exemple en fonçant dans un pylône de ligne haute tension ; mais le pare-chocs avant de ma Jeep Cherokee était spécialement conçu pour absorber les chocs frontaux et puis mourir posait le problème de la postérité : après le prévisible emballement commercial qui suivrait mes obsèques nationales (l’idée de demander à Arielle Dombasle de chanter le Requiem de Mozart a cappella pour emmerder mes survivants me traversa l’esprit) combien de temps durerait mon séjour au purgatoire des lettres ? Et à qui confier mon oraison funèbre pour être absolument certain qu’elle soit chiante (Modiano ou Le Clézio) ? Je pouvais aussi tout arrêter, fuir la pression médiatique, les polémiques, les surenchères… mais là le risque était de finir comme Salinger qui n’avait jamais vraiment réussi son come-back.
Commenter  J’apprécie          211
Bookycooky   30 octobre 2019
Mélatonine de Pascal Fioretto
Je craignis d’avoir à me justifier mais elle enchaîna en se lançant dans une longue péroraison sur les risques que je courais si je me laissais griser par mon statut de monument vivant des lettres françaises et européennes–de most bankable French writer, comme l’avait récemment titré The Times–et elle m’exhorta à me mettre personnellement en danger sinon je finirais, elle en était sûre, par m’inscrire au Gymnase Club, postuler à l’Académie française et bruncher bio sur les quais de Seine.......Je confessai que j’en étais arrivé moi aussi la nuit précédente à la conclusion que j’allais trop bien et que depuis que j’avais fait ce constat je cherchais à partir écrire n’importe où pourvu que ce fût désolant......“ Il existe une bande de territoire, m’expliqua-t-elle, qui traverse le pays de la Meuse jusqu’aux Landes dans laquelle la densité de peuplement et l’espérance de vie sont très largement inférieures à la moyenne nationale. La population y souffre d’un sentiment d’abandon et d’un désespoir chronique qui s’accompagnent d’une consommation record d’anxiolytiques et d’antidépresseurs couplée à un fort taux d’alcoolisme et de diabète de type 2. Si tu veux un décor vraiment sinistre pour faire mouiller la France qui lit, c’est exactement ce qu’il te faut, Marcel.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          205
dourvach   26 novembre 2019
Mélatonine de Pascal Fioretto
[...] et quand ce fut mon tour de passer au shampoing, nous n'étions plus qu'elle et moi dans le salon, "Cendrillon" de Téléphone passait sur Evasion Pays de Breuil FM et elle me demanda si la "températchure" de l'eau me convenait et je dissimulai tant bien que mal ma bite en béton dans les plis de la blouse qu'elle m'avait nouée autour du cou ; comme je l'avais plus ou moins deviné, elle avait bien une odeur de rousse, capiteuse, épicée, vanillée, enivrante. " Vous les coiffez comment d'habitchude ? " me demanda-t-elle en m'examinant dans le miroir. J'ai hésité un instant et puis je ne sais pas ce qui m'a pris, je me suis lancé sans lui demander la permission en essayant de planquer mon érection de de ne pas trébucher avec ma blouse et je suis allé chercher le vieux "Closer" que j'avais abandonné sur le petit canapé noir, je l'ai ouvert à la page "Les nuits de Closer" et je lui ai montré une photo de moi au bras d'Evelyne Dhéliat à l'anniversaire de Massimo Gargia. " Je voudrais me coiffer comme lui... ", j'ai dit. Elle me jeta un regard un peu perplexe, mélange d'amusement et d'une sorte d'indulgence.

" Qui c'est ce type ?

‒ Euh... un écrivain...

‒ Ah, c'est pour ça que le connaissais pas, soupira-t-elle, soulagée. Moi et la littératchure...



[Pascal FIORETTO, "Mélatonine, éd. Robert Laffont, page 95 - extrait de scénette se déroulant au salon "Imp'hair à tifs" de Morneuil-le-Vieil]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   23 juin 2015
Concentré de best-sellers - Pastiches de Pascal Fioretto
Parce que la chair est triste et que sa liseuse est en panne, Michel [Houellebecq] fait tourner une machine de blanc et se met à son nouveau livre : l'histoire de Vincent et Pascal, deux écrivaillons fatigués avec lesquels il s'est lié d'amitié dans un bordel de Bangkok, un soir où ils se sont retrouvés tous les trois par hasard dans la même mineure. [...] Michel veut être "Romain Gary à l'envers" et signer sous son nom des livres qu'il n'a pas écrits. Vincent et Pascal acceptent de rédiger le prochain faux Houellebecq : l'histoire d'un type qui a vendu à Google un système de localisation par satellite du point G de toutes les femmes de la planète. Pendant qu'ils écrivent le livre de Michel, celui-ci écrit l'histoire de Vincent et Pascal écrivant sur lui tout en se faisant sucer convenablement par sa femme de ménage marocaine devant le "13 heures" d'Elise Lucet pour changer de Jean-Pierre Pernaut. Tandis qu'il se branle devant "Questions pour un champion", Michel se fait assassiner par une Femen. Au "Grand Journal", la polémique fait rage.

(p. 167)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Ziliz   25 juin 2015
Concentré de best-sellers - Pastiches de Pascal Fioretto
Franz-Olivier Giesbert naît en 1949, aux Etats-Unis, dans une seule ville, car à cette époque il n'est pas encore partout. Il grandit en Normandie où sa famille possède des parts dans le journal 'Paris-Normandie'. On lui propose le poste de rédacteur en chef adjoint qu'il refuse en prétextant d'obscures raisons d'éthique et de déontologie. Il s'installe à Paris où, très vite, il connaît et tutoie tout le monde. Passant de la rédaction du 'Nouvel Observateur' à celle du 'Figaro' qu'il quitte pour diriger 'Le Point', il en profite pour dîner à la table des puissants et écrire des essais politiques dans lesquels il révèle tout ce que les hommes de pouvoir lui ont confié sous le sceau du secret pour être sûrs qu'il le répéterait. [...] Durant ses rares loisirs, il rédige des romans d'une main (polars, amour, maladie...) tout en taillant les oliviers de sa maison provençale de l'autre. En tant que membre éminent du jury du prix Renaudot il arrive à FOG de couronner des écrivains, mais aussi, à l'occasion, un Beigbeder ou une Despentes. (p. 174)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
julienraynaud   16 octobre 2015
Et si c'était niais ? : Pastiches de Pascal Fioretto
[à propos des élus écologistes, dans le chapitre pastichant le style Pascal Sevran]

Ces zozos-là, il faudrait les regrouper dans des bus au bioéthanol, les déporter vers le Larzac et les claquemurer dans des camps de prisonniers équipés de toilettes sèches.
Commenter  J’apprécie          150
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


.. ..