AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 5 /5 (sur 1 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Patrick Ramade est conservateur de musée. Il a été conservateur au Musée des beaux-arts de Rennes, conservateur en chef du Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, et a été nommé à la tête du musée de Caen.
Spécialiste notamment de la peinture française des XVIIe et XVIIIe siècle ainsi que de la sculpture des XIXe et XXe siècle, il a été commissaire de nombreuses expositions, parmi lesquelles Jean-Germain Drouais en 1985, Première idée en 1987, Disegno. Les dessins italiens du Musée de Rennes en 1990, Grand siècle. Peintures françaises du XVIIe siècle dans les collections publiques en 1997 et Carpeaux peintre en 2000, au Musée du Luxembourg.

Source : http://www.latribunedelart.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Patrick Ramade   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Alzie   21 juillet 2015
Dans la lumière de Rubens : Peintres baroques des Pays-Bas du sud de Patrick Ramade
Un des facteurs expliquant l'essor de la peinture à Anvers pendant la première décennie du XVIIe siècle a été l'éclatement des Pays-Bas. Les sept provinces du Nord se sont réunies sous l'hégémonie de la Hollande en la république calviniste des Provinces-Unies ; le Sud, avec les Flandres et le Brabant comme province principale, fut placé sous l'autorité du roi espagnol et de l'Eglise catholique. Celle-ci commença une offensive contre le protestantisme, célèbre sous le nom de Contre-Réforme. Les conséquences en furent importantes pour l'art. Moins d'un mois après la conquête espagnole d'Anvers en 1585, les guildes et artisans commencèrent à recréer dans les cathédrales les retables détruits lors de la vague iconoclaste de 1566. Pendant la première décennie du XVIIe siècle, de nombreux monastères et églises furent édifiés et décorés par la suite. Aussi bien les maîtres d'ouvrages que les artistes devaient tenir compte des règlements décrétés par le Concile de Trente (1563). (p.19)

Rubens et les siens, le rôle de l'église.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Alzie   21 juillet 2015
Dans la lumière de Rubens : Peintres baroques des Pays-Bas du sud de Patrick Ramade
Une des preuves les plus convaincantes démontrant la force du génie de Rubens, est certainement le fait qu'il a produit des élèves plus grands et en plus grand nombre que nul autre artiste, à part Raphaël qui sur ce point pourrait se mesurer à lui, même si, après comparaison, Rubens dépassait le peintre italien. Et non seulement les élèves qui sous ses yeux se formaient dans son atelier suivirent son chemin, mais aussi ses contemporains qui n'étaient pas en contact direct avec lui. Même ses aînés, qui avaient déjà fait preuve de talent étaient entraînés, lorsqu'il se présentait, par son attirance irrésistible et devenaient ses disciples et ses assistants. Cornelis De Vos et Jacob Jordaens, les,plus originaux de ses contemporains, subirent son influence, ainsi que Geeraard Zegers, dont le propre style s'approchait de plus en plus de Rubens. (p.32) - in "Histoire de l'école anversoise", Max Rooses, 1880.

Rubens et les siens, une anthologie
Commenter  J’apprécie          30
Alzie   21 juillet 2015
Dans la lumière de Rubens : Peintres baroques des Pays-Bas du sud de Patrick Ramade
Après un séjour réussi de huit ans en Italie, Rubens est rentré à Anvers en 1608. Quelques mois plus tard, au début de la trêve de douze ans, il a pu rapidement cueillir les fruits d'un climat économique plus avantageux, d'un nouveau sentiment de confiance dans l'avenir, et d'une renaissance religieuse. A ce moment là, Rubens était déjà célèbre et devint peintre attitré de l'archiduc Albert et de l'infante Isabelle, qui résidaient à Bruxelles. Il reçut l'autorisation de vivre et travailler à Anvers. Il obtint de nombreuses commandes d'oeuvres religieuses, toujours dans le cadre du programme de décoration de la Contre-Réforme. Il a réalisé une série de retables éblouissants pour les églises d'Anvers, comme L'Erection de la Croix, pour l'église Saint-Walburge, aujourd'hui la cathédrale Notre-Dame d'Anvers, et la Descente de Croix pour cette même église, mais aussi pour les églises et monastères dans d'autres villes des Pays-Bas du Sud. (p.22)

Rubens et les siens, le rôle de Rubens.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Yvain, le chevalier au lion d'Anne-Marie Cadot-Colin

Yvain, le chevalier au lion a été écrit:

au XXème siècle
au XIème siècle
au XIIème siècle
au XIIIème siècle

30 questions
1228 lecteurs ont répondu
Thème : Yvain, le Chevalier au Lion de Anne-Marie Cadot-ColinCréer un quiz sur cet auteur