AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.24 /5 (sur 27 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Morristown, New Jersey , 1982
Biographie :

Peter Gelderloos est un philosophe libertaire, activiste et théoricien anarchiste.

Il est connu à travers le monde pour ses livres visant à exposer, sans langue de bois, les erreurs stratégiques des mouvements et luttes et sa volonté d'ouvrir le débat sur les sujets tels que l'utilisation légitime de la force et la fausse opposition violence/non-violence.

En 2005, il est notamment l'auteur de "Comment la non-violence protège l'État" (How Nonviolence Protects the State).

Loin de faire l'apologie d'une violence irraisonnée, ce livre déboulonne l’argumentaire fallacieux de ceux qui affirment que la non-violence est la seule méthode acceptable de lutte face à la violence du capitalisme et de l’État.

Il vit à Barcelone.

Ajouter des informations
Bibliographie de Peter Gelderloos   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

How Nonviolence Protects the State, Peter Gelderloos Interview


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
ErnestLONDON   29 mai 2018
Comment la non-violence protège l'Etat de Peter Gelderloos
En raison de la nature de l’État, toute lutte de libération se transformera très probablement en lutte armée.
Commenter  J’apprécie          140
ErnestLONDON   30 septembre 2020
L'Échec de la Non-Violence de Peter Gelderloos
Grâce à l’éviction d’un dictateur et à l’exigence d’élections, le mouvement non-violent permet au gouvernement de laver son image, de reconstruire sa légitimité et d’opérer une transition douce et invisible vers une forme plus puissante de gouvernement, tout en faisant passer ce processus comme une sorte de révolution venant de la base ou comme une réponse aux pressions populaires.
Commenter  J’apprécie          100
Jeannepe   10 août 2019
Comment la non-violence protège l'Etat de Peter Gelderloos
Dit simplement, la non-violence assure le monopole de la violence à l’État. Les États – les bureaucraties centrales qui protègent le capitalisme, perpétuent le patriarcat, la suprématie blanche, et organisent l’expansion impérialiste – survivent en s’arrogeant le rôle d’unique mandataire légitime de l’usage de la force sur le territoire. Toute lutte contre l’oppression passe par un conflit avec l’État. Les pacifistes font le jeu de l’État en étouffant toute opposition dans l’œuf. l’État, de son côté, décourage la lutte radicale au sein de l’opposition et encourage la passivité.
Commenter  J’apprécie          81
ErnestLONDON   29 août 2020
L'Échec de la Non-Violence de Peter Gelderloos
Depuis la fin de la guerre froide, les mouvements non-violents ont connu leurs plus grands succès dans la mise en oeuvre du changement de régime, contribuant à la formation de nouveaux gouvernements qui par la suite déçoivent et même trahissent ces mouvements. Ils ne sont pas parvenus à redistribuer le pouvoir de manière significative, ni à mettre en pratique des relations sociales révolutionnaires, malgré leurs multiples déclarations victorieuses. D’autre part, les mouvements hétérogènes utilisant des méthodes conflictuelles et une pluralité de tactiques ont été les plus efficaces pour s’emparer de l’espace et mettre en pratique de nouvelles relations sociales.
Commenter  J’apprécie          70
ErnestLONDON   01 octobre 2020
L'Échec de la Non-Violence de Peter Gelderloos
La pratique combative, c’est-à-dire le recours au sabotage, la capacité d’autodéfense, la capacité à faire face aux forces de l’ordre et la détermination à attaquer les structures de pouvoir existantes, permet aux personnes en lutte de saisir l’espace dans lequel les graines d’un nouveau monde peuvent commencer à prendre racine et aide à empêcher que ces expériences de liberté soient récupérées pas le système dominant. 
Commenter  J’apprécie          50
ErnestLONDON   29 septembre 2020
L'Échec de la Non-Violence de Peter Gelderloos
C’est l’institution elle-même qui se charge de fabriquer la perception usuelle de la violence, par l’intermédiaire des médias. En effet, ces derniers s’efforcent constamment de discipliner les mouvements sociaux afin qu’ils adoptent cette catégorisation et qu’ils se défendent de toute accusation de violence, si facile à brandir. Dès lors que des dissidents, pour se défendre d’une telle accusation, plaident la non-violence, ils tombent dans le piège en adoptant les valeurs et le système de classification de l’État.
Commenter  J’apprécie          40
kevinhaddock   23 avril 2020
L'Échec de la Non-Violence de Peter Gelderloos
« la pluralité des méthodes est indispensable à nos luttes puisque personne ne sait répondre à la question : Quelle est LA bonne stratégie pour mener une révolution ? En matière d’organisation de la lutte, il n’existe pas de taille unique convenant à chacun d’entre nous. Nous devons avoir la possibilité de développer des formes particulières de lutte correspondant à notre propre situation. Surtout, les mouvements sont plus difficiles à réprimer lorsqu’on replace une ligne de conduite unanime par une vaste solidarité, et que l’attaque se fait en essaim et non en un seul bloc. Qu’elle soit pacifique ou combative, une armée contraignant les activistes à adopter des tactiques préétablies et excluant ceux qui ne respectent pas les règles serait autoritaire. Dans un tel combat, peu importe qui du gouvernement ou du mouvement l’emporterait, c’est de toute façon l’Etat qui triompherait.



Un manque d’unité n’induit pas un manque de communication. Nous apprenons de nos différences dont le dépassement par la critique réciproque et l’entraide respectueuse rend plus forts. [...] Il y a une place pour ceux qui veulent raconter des histoires, ceux qui résolvent les conflits et ceux qui les cherchent. Nous pouvons tous travailler à rendre nos luttes plus efficaces. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ErnestLONDON   29 mai 2018
Comment la non-violence protège l'Etat de Peter Gelderloos
Les pacifistes blancs (et même les bourgeois pacifistes noirs) craignent l’abolition totale du système suprémaciste et capitaliste. C’est précisément parce que la non-violence est inefficace qu’ils la prêchent à ceux qui sont tout en bas de la hiérarchie raciale et économique ; toute révolution qu’engageraient « ces gens-là », pourvu quelle demeure non violente, échouera à évincer les Blancs et les riches de leurs positions privilégiées.
Commenter  J’apprécie          30
ErnestLONDON   30 septembre 2020
L'Échec de la Non-Violence de Peter Gelderloos
La démocratie n’est qu’un autre moyen d’organiser l’exploitation, l’oppression et le contrôle social.
Commenter  J’apprécie          40
ErnestLONDON   29 septembre 2020
L'Échec de la Non-Violence de Peter Gelderloos
La récupération désigne le processus par lequel les rebelles qui défient les structures du pouvoir en place sont amenés à les défendre ou à participer à leur renforcement. Leur rébellion peut ainsi devenir un simulacre visant uniquement à exorciser toute colère ou le mécontentement dont elle est une conséquence, ou être redirigée vers une sous-partie du sytème qui sera révoquée et remplacée, opérant à un changement de pouvoir qui permettra en réalité à l’État de fonctionner encore plus efficacement.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Brassens ou Trénet?

Né à Narbonne et mort à Créteil

Brassens
Trénet

12 questions
257 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , chanson , langageCréer un quiz sur cet auteur