AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Bibliographie de Sunny Taj   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Sybille est enfin amenée dans une chambre, pansée de ses blessures qui, somme toute sont plutôt superficielles. Elle est sous perfusion pour lui apporter des nutriments et l'hydrater, car, ce qui est plus inquiétant, c'est son manque de réaction : c'est comme si elle s'était déconnectée de la réalité. Elle ne répond pas, le regard fixe dans le vide depuis son réveil, ne mange pas et ne bois pas. J'ai surpris un médecin dire qu'elle était à la limite de la catatonie et qu'il fallait absolument la "faire revenir" au risque de la perdre définitivement.
Le trauma l'a fait replonger dans son enfer d'enfance et je ne sais que faire pour l'aider. Je sais qu'elle est "vivante", car je sens encore son aura, mais c'est bien la seule chose positive pour l'instant.
Commenter  J’apprécie          40
Mais on s'en fout qu'elle soit triste! Et puis, je vais résoudre son problème sans souci : si elle meurt, elle n'aura plus de chagrin, n'est-ce pas? (Et oui, j'ai tendance à avoir recours à la même solution pour tous les soucis rencontrés).
Commenter  J’apprécie          40
Je ne décolère pas depuis mon retour à mon appartement. Avec toute cette histoire, j'ai raté mon embarquement, et compte tenu de la période, tous les vols sont complets. Je suis condamnée à rester encore deux jours avant de pouvoir m'envoler pour ma plage préférée, grrr...
Évidemment le portier de mon immeuble à prévenu mon père qui le soudoie afin de l'informer de mes faits et gestes : je me retrouve donc sommée de me présenter à son événement à la mairie d'ici deux heures, vu "que je n'ai rien d'autre à faire et que, pour une fois, je pourrais être une fille bien élevée au lieu de l'ingrate que je me plais à incarner".
Vivement que cette année se termine car sa fin est bien pourrie ! Alors que j'avais tout prévu comme il fallait. Tout ça à cause de ce stupide personnage.
Commenter  J’apprécie          20
Mais c'est bien ce que je fuis à toute vitesse, moi ! Ça me fait le même effet qu'une montagne de gâteaux sirupeux : c'est lourd à digérer et ça écœure très vite ! La mélodie de jingle Bell qu'on entend dans la moindre boutique me déclenche une réaction identique de celle de Psychose sur les humains ! Et ce, d'autant plus quand tu comprends la réalité commerciale en arrière-plan : l'amour ? Tu parles, c'est plus une arnaque organisée, oui ! Les gens font même des crédits pour les fameux cadeaux qu'ils se rêvent par ailleurs, en secret, d'enterrer... Heureusement, ma mère finit sa discussion et m'appelle, me permettant de stopper cette conversation cauchemardesque.
Commenter  J’apprécie          20
— ... Car si on a raison, elle reviendra ici au prochain cycle de lune.
— Avec une autre victime ? m'insurgé-je avec véhémence. On ne peut pas laisser faire comme si de rien n'était !
Pourtant, c'est Sélène qui me surprend. Car elle lui donne raison.
— On ne sait pas où ni comment elle se cache, réplique-t-elle posément. La prochaine lune est dans moins de trois semaines. C'est court comme délai, trop peu pour avoir des résultats d'analyses et espérer une piste, qu'elle quelle soit. Je suis certaine que Charlie va faire son possible, mais rien ne dit qu'il va aussi pouvoir trouver quelque chose dans ce laps de temps. Si ce n'est effectivement pas le cas, on a au moins une occasion de l'arrêter. Certes, il y aura un mort de plus, mais combien d'autres pourront-nous éviter à l'avenir ?
Le problème avec ce type de raisonnement, c'est qu'on en revient à décréter qu'une vie est plus importante qu'une autre. Ce qui va à l'encontre de toutes mes valeurs ! Même si je comprends le concept, je ne peux m'y résoudre.
Commenter  J’apprécie          10
Nous régulons notre nombre et notre impact sur la nature en veillant à ne pas surexploiter nos ressource, il n'y a donc pour nous, aucune raison que les autres n'en fassent pas autant. Mais ces derniers ne veulent pas en entendre parler. Leur raisonnement ? Pourquoi changer de comportement alors qu'il suffit de s'installer ailleurs quand l'eau est souillée, l'air irrespirable ou la densité trop forte ? La désinvolture néfaste avec laquelle les hommes se comportent vis-à-vis de la planète est incompréhensible pour nous, mais nous les laissions gérer tant que cela ne nous impactait pas.
Mais ce fonctionnement irresponsable au fil du temps engendre désormais des répercussions sur nous quand la pollution en vient à rendre malades nos petits. La nature est un tout et le poison déversé par les usines ne se cantonne malheureusement pas aux réseaux des grosses villes. Il s'infiltre dans les sols ou dans l'air et circule ainsi jusque dans nos contrées.
Commenter  J’apprécie          10
Je cours à perdre haleine car je sais que si je m’arrête la mort m’attend. Je suis sur un chemin escarpé de montagne, mes pieds volent d’eux-mêmes et j’arrive à un plateau où je me jette derrière un rocher. À peine ai-je le temps de m’écraser au sol, qu’une boule de feu fait exploser la roche… Une boule de feu ?!
Commenter  J’apprécie          20
Bref, les relations immortelles sont, comme celles des humains, complexes et pleines de nœuds.
Commenter  J’apprécie          30
Quelle impertinence alors qu’elle est si faible comme toutes les femmes  !
— Je vous ferais pourtant remarquer que vous avez eu besoin d’aide et que c’est une faible femme qui vous a sauvé la mise, espèce d’ingrat !
Commenter  J’apprécie          20
Que j’aime ce sentiment de puissance ! Décider de la vie ou de la mort d’un autre être est un pouvoir grisant ! Plaisir dont je compte bien profiter rapidement et dont l’anticipation ajoute un piment certain à la traque !
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Sunny Taj (98)Voir plus

¤¤

{* *} .._..