AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.25 /5 (sur 24 notes)

Biographie :

Avocate dans une autre vie, tout ce temps à écouter des êtres se débattant dans les difficultés de la vie, essayer de comprendre ce qui s’est passé, de remettre de l’ordre dans des récits en vrac, à mon insu j’infusais des romans. Restait à les écrire. En 2017 mon premier roman intitulé « Rose », reçoit le prix des lecteurs Monbestseller.com. Rose a été publiée en juin 2018 et a reçu le second prix du salon littéraire de Figeac 2019.

Ajouter des informations
Bibliographie de Sylvie Etient   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
Sylvie Etient
[..] ouvre les yeux, je ne le répèterai pas ! hurle-t-elle alors que Liv, tétanisée, ferme les yeux de toutes ses forces. Liv obéit mais elle aurait préféré avoir les yeux bandés avant d’être exécutée. Voir la mort en face, ce n’est pas son truc, surtout lorsqu’elle est imminente.
Commenter  J’apprécie          80
La venue de Léone a fermé tout désir de maternité chez Liv. Tomber enceinte à quatorze ans, une grosse bêtise. Ne plus tomber, jamais.
Commenter  J’apprécie          80
On sort l’ardoise magique, on efface tout et on recommence. Mais il a suffi que Fidel se plaigne du tracas que lui cause la situation pour réveiller sa colère contre lui, recontacter ce dégoût pour son égoïsme qui lui a donné envie d’agir, lui fournissant ainsi le carburant pour l’affronter. Ce ne sera pas une scène de réconciliation. Pouce vers le bas : rupture ! — Je te retrouve bien dans cette façon que tu as de regarder ailleurs lorsqu’il y a un problème pour préserver ta petite tranquillité ! Il s’agit d’un meurtre, d’un MEURTRE, commis à côté de toi sans que tu bronches ! Ton associé, qui était aussi ton ami a été assassiné par sa femme, et toi, tout ce que trouves à faire c’est de boire du champagne avec elle ! Ses filles sont élevées par l’assassin de leur père ! C’est peut-être le pire dans cette histoire, ce secret innommable sur lequel elles se construisent.
Commenter  J’apprécie          20
Pour Liv, rompre, c’est muer. Elle garde les intemporels, ceux qui traversent le temps, et elle jette ceux qui ont été les témoins privilégiés de l’histoire qui vient de s’achever. Témoins devenus gênants, dépouilles de l’histoire morte. Cette paire d’escarpins par exemple, trop hauts, très « nana », achetée en pleine crise de séduction, elle se souvient dans quel état de désir elle était, les hormones en folie, production de sérotonine et d’endorphines à plein régime et elle, toutes voiles dehors. Son cerveau colonisé par l’obsession d’attirer son mâle, dédié à inventer des stratégies dignes d’une fleur en quête de pollinisation.
Commenter  J’apprécie          20
Lorsque Liv s’est approchée d’elle, Lucie a aussitôt levé les mains pour signifier qu’il faut respecter les gestes barrière, un geste aussi efficace qu’une décharge de deux-cent- vingt volts. Liv est parcourue d’un frisson lorsqu’elle croise le regard de Lucie, cette femme a quelque chose de glaçant, elle lui fait l’effet d’une androïde.Lucie ne cherche pas à faire semblant, elle ne marque d’intérêt pour personne. Vide de tout affect lorsqu’elle approche un de ses semblables. Liv ne peut s’empêcher de penser qu’elle a dû déployer des ruses d’insecte pour se reproduire.
Commenter  J’apprécie          20
Liv déteste les endroits encombrés, voir traîner des affaires un peu partout l’indispose, lui donne un sentiment d’envahissement de son espace. Titus qui semait le chaos sur son passage la rendait malade. Quitte à aller chercher dans le réservoir des prénoms antiques, son père aurait mieux fait de l’appeler Attila. Un rituel à chaque rupture. Certaines femmes pleurent pendant des jours et des mois, d’autres font de la boulimie, d’autres encore se jettent sur la première âme qui passe, elle, change de peau, donc de vêtements.
Commenter  J’apprécie          20
Sylvie Etient
Être à deux dans une cuisine de trois mètres carrés pour préparer un dîner relève davantage du football américain que d’une saynète pastorale. Surtout lorsque l’un mesure un mètre quatre-vingt-dix pour quatre-vingt-cinq kilos et que l’autre lui arrive à l’épaule et pèse trente kilos de moins. A votre avis, qui a la priorité devant l’évier ?
Commenter  J’apprécie          20
D’après elle, c’est un vrai coup de foudre amical. Elle prétend qu’elle n’a pu se confier à personne depuis dix ans, elle s’est sentie rayée de la carte, comme les enfants en surnombre en Chine, condamnés à porter un numéro en guise d’état civil, lorsque leur mère a pu les soustraire au massacre qui les guette à peine nés. En parlant de massacre, Tatiana lui a confié en pleurant qu’elle doit sa naissance à un avortement raté.
Commenter  J’apprécie          10
Ce geste de solidarité féminine lui fait chaud au cœur, cette manière de tout prendre sur elle pour tirer de l’embarras une femme qu’elle connaît à peine. La classe, cette Angélique. Lucie, quant à elle, feint de n’avoir rien entendu. Liv l’observe avec fascination liquider son avocat sans sourciller et racler la peau méticuleusement jusqu’à la dernière parcelle. Rien ne semble pouvoir déstabiliser cette femme, quel estomac !
Commenter  J’apprécie          10
Une folle envie de sous-titrer autrement, TRAHIR. De traduire à trahir, il n’y a qu’un pas. Sous l’image du type bramant « I love you » on pourrait lire t’es bonne et lorsque la mère dirait à son fils I’m proud of you - c’est fou le nombre de fois que cette réplique apparaît dans les dialogues américains - on lirait j’ai enfin l’impression d’amortir le coût exorbitant de tes putains d’études.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le quiz fou

Il était une fois un malheureux matou, maltraité par ses maîtres, qui se prenait sans arrêt des coups de fou.....

r
et
ace
rrière
rgon
le

18 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : mots , humour , vocabulaire , histoireCréer un quiz sur cet auteur