AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.26/5 (sur 173 notes)

Nationalité : Chine
Né(e) à : Shangai , 1949
Biographie :

Zhu Xiao-Mei est une pianiste chinoise, naturalisée française.

Son initiation musicale commence très tôt, elle entre à l'École Nationale de Musique pour enfants surdoués à 10 ans. La Révolution culturelle interrompt ses brillantes études, et elle est envoyée dans un camp de travail à la frontière avec la Mongolie intérieure. Pourtant, grâce à certaines complicités, elle réussit à travailler le piano en cachette. Elle achèvera ses études au conservatoire en rentrant à Pékin.

Elle quitte la Chine pour les États-Unis en 1979, où elle obtient son master à la Conservatoire de musique de la Nouvelle-Angleterre en 1980 et donne de nombreux concerts.

En 1985, Zhu Xiao Mei arrive à Paris et choisit de s'y installer. Elle donne des concerts partout en France, en Europe, en Amérique du Sud et jusqu'en Australie.

Elle enseigne au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris jusqu'en 2014. Elle a partagé son temps entre ses activités pédagogiques et ses nombreux concerts.

Elle effectue son grand retour en Chine à l'automne 2014 donnant les "Variations Goldberg" dans les plus grandes villes chinoises. À l'occasion de ce retour sur scène après 35 ans d'absence, le Conservatoire de Pékin l'honore du titre de professeur.

Elle figure aujourd’hui parmi les plus grands interprètes de Johann Sebastian Bach.

Son autobiographie, "La Rivière et son secret, des camps de Mao à Jean-Sébastien Bach" (Robert Laffont, 2007) a obtenu le Grand Prix des Muses en 2008.

son site : https://www.zhuxiaomei.com/

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Zhu Xiao-Mei   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Zhu Xiao-Mei, Mozart, Adagio concerto n°23


Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
- Viens, Xiao-Mei, je vais te jouer quelque chose. Nous prenons le chemin de sa chambre, elle ouvre le piano et se met à jouer. Les notes s'élèvent, une musique d'une douceur infinie. Ce premier vrai morceau qu'elle me joue, c'est la Rêverie de Schumann. Je me suis mise à ses côtés et je l'écoute bouche bée.
Tout un monde s'ouvre à moi. Il me semble que cette musique est d'emblée mienne. Est-ce l'amour que mes grands-parents portaient à la culture occidentale que je sens renaître en moi? Ou le message de cette pièce, porteur d'une telle profondeur et d'une telle vérité humaine qu'elles en font une musique universelle ? Je ne sais pas.
Ma mère finit de jouer. Elle se tourne vers moi. Nous nous regardons. À cet instant, je le crois, elle comprend ce que j'ai en tête. Je n'ai plus qu'un rêve : jouer de cet ami qui a rejoint notre famille.
Commenter  J’apprécie          230
Je médite Lao-tseu, commence à le comprendre et perçois combien il sait mieux que quiconque exprimer le caractère essentiel du vide, notamment dans ce passage que je lis sans cesse :

Trente rayons convergent au moyeu
Mais c'est le vide médian
Qui fait marcher le char.

On façonne l'argile pour en faire des vases,
Mais c'est du vide interne
Que dépend leur usage.

Une maison est percée de portes et de fenêtres,
C'est encore le vide
Qui permet l'habitat.

L'Être donne des possibilités,
C'est par le non-être qu'on les utilise.
Commenter  J’apprécie          220
Le dessin, le style vraiment beaux sont ceux qu'on ne pense même pas à louer, tant on est pris par l'intérêt de ce qu'ils expriment. De même pour la couleur. Il n'y a réellement ni beau style, ni beau dessin, ni belle couleur : il n'y a qu'une seule beauté, celle de la vérité qui se révèle.
Commenter  J’apprécie          190
Parfois, dans la vie, ce sont de ses actions les plus désintéressées que l'on récolte le plus.
Commenter  J’apprécie          190
Oui, il nous faut jouer de la musique, des chansons populaires, celles que le peuple apprécie et comprend. C'est ainsi que nous contribuerons à servir l'idéal révolutionnaire. Les discussions sont enflammées. Nous prenons la parole les uns après les autres :
— La musique classique est bourgeoise : elle n'a pas été écrite pour le peuple !
— Beethoven était un égoïste.
— Bach a écrit toute sa vie pour l'Église. Vous croyez à l'histoire de Marie, la mère du Christ ? Non ? Eh bien, pourtant, il a écrit des œuvres pour elle !
— Chopin, ce n'est rien qu'un sentimental.
— Et Debussy un idéaliste.
Seul Mozart échappe à ce feu roulant de critiques. Je n'ai jamais su vraiment pourquoi. Une nouvelle preuve de son génie, sans doute ?
Commenter  J’apprécie          150
À la montée du bus, les gardes rouges s'interposent et interrogent : où, dans le Petit Livre rouge, se trouve tel passage ? tel autre ? Si on ne peut répondre, l'accès au bus est refusé.
Commenter  J’apprécie          160
La bonté suprême est comme l'eau
Qui favorise tout et ne rivalise en rien.
En occupant la position dédaignée de tout humain
Elle est proche du Tao.

Lao-tseu
Commenter  J’apprécie          150
Quelques années plus tard, lorsque Bernard Pivot m’invitera dans son émission « Double je », il me posera à la fin le questionnaire de Proust que j’adore.
— Si Dieu existe, me demande-t-il, qu’aimeriez-vous qu’il vous dise ?
— « Tu as été assez courageuse. Viens, je vais te présenter Bach. »
Commenter  J’apprécie          140
Je ne savais pas lire
Maman était ma bibliothèque

Je lisais Maman –
Un jour
Le monde sera en paix,
L'homme sera capable de voler,
Le blé poussera en pleine neige,
L'argent ne servira à rien.
[...]
Mais en attendant,
dit Maman,
on doit beaucoup travailler.
(LU YUAN, Conte de fées)

Page 28
Commenter  J’apprécie          120
Montrer la simplicité de ce qui parait complexe et la complexité de ce qui parait simple : c'est là la leçon d'un grand maître.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Zhu Xiao-Mei (270)Voir plus

Quiz Voir plus

Nos Étoiles Contraires

Comment s'appelle la narratrice de l'histoire ?

Anna
Lidewij
Anne
Hazel

10 questions
2850 lecteurs ont répondu
Thème : Nos étoiles contraires de John GreenCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..