AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.65 /5 (sur 1612 notes)

Nationalité : Chine
Né(e) à : Shanghai , 1953
Biographie :

Qiu Xiaolong est un auteur chinois de romans policiers, poète et amateur de taï chi.

Son père, professeur, est victime des gardes rouges pendant la Révolution culturelle vers 1966 et lui-même est interdit d’école.

En 1988, il rejoint l'Université Washington de Saint-Louis dans le Missouri pour y poursuivre ses études. Alors qu'il devait rester une seule année aux États-Unis, il décide de s'y installer après les manifestations de la place Tian'anmen en 1989.

Il obtient son MA en 1993 et son doctorat en littérature comparée en 1995. Il a été professeur associé à l'Université Washington de Saint-Louis de 1996 à 2005.

C’est en anglais qu’il écrit la célèbre série policière mettant en scène l’inspecteur Chen Cao dont le premier tome et son premier roman, "Mort d'une héroïne rouge" (Death of a Red Heroine) est publié en 2000 et obtient le Anthony Award en 2001.

Ses romans décrivent par le menu la vie à Shanghai sous le régime de Deng Xiaoping en mêlant intimement politique, vie courante et intrigue policière : la cuisine et la gastronomie, la crise du logement, les difficultés de transports, la corruption, la politique et l’omniprésence du Parti, les bouleversements de la Chine moderne, tout cela vient enrichir de manière pittoresque les enquêtes de l'inspecteur Chen Cao.

Traduits dans vingt pays, ses livres se sont déjà vendus à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde.

Qiu Xiaolong vit à Saint-Louis avec sa famille.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Xiaolong Qiu   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'auteur chinois Qiu Xiaolong, connu pour sa série en langue anglaise ayant pour héros l'inspecteur Chen Cao, est venu nous présenter sa première adaptation en bande dessinée : La Danseuse de Mao. Une affaire entre la Chine de la fin des années 90 et celle de la Révolution Culturelle, où la vérité sur l'histoire d'une supposée maîtresse de Mao n'est pas forcément celle qu'attendent ses supérieurs. Vidéo réalisée par Yves Czerczuk. Cadrage et montage : Yves Czerczuk. Découvrir "La Danseuse de Mao" : https://www.hachette.fr/livre/la-danseuse-de-mao-9782811620400 Voir la vidéo sur Hachette.fr : https://www.hachette.fr/videos/qiu-xiaolong-presente-la-danseuse-de-mao

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (357) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   01 octobre 2014
Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu
Le succès politique n’aidait guère dans la vie personnelle. Il pouvait au contraire la gâcher. Particulièrement dans la Chine moderne, Être membre du Parti signifiait être loyal en premier lieu au Parti selon la règle du Parti, ce qui n’attirait pas nécessairement un conjoint éventuel. Un mari potentiel préfèrerait vraisemblablement une épouse qui s’engage à être loyale tout d’abord envers lui, qui mette tout son coeur et toute son âme dans sa famille. (Points, p. 371-372)

Commenter  J’apprécie          280
viou1108   08 mai 2017
Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu
« Le ciel et l’enfer sont dans la tête, pas dans les choses qu’on possède dans le monde », lui avait dit un jour le Vieux chasseur.
Commenter  J’apprécie          250
bilodoh   28 septembre 2014
Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu
Le ciel et l’enfer sont dans ta tête, pas dans les choses qu’on possède dans le monde.

(Points, p.243)

Commenter  J’apprécie          250
jadzia   02 juin 2013
Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu
Le présent, même lorsqu'on y pense, devient déjà le passé.
Commenter  J’apprécie          240
moravia   27 décembre 2014
Dragon bleu, tigre blanc de Xiaolong Qiu
Dans l'imagerie populaire, l'expression "tigre blanc" était une image obscène utilisée pour décrire une femme sans poils pubiens. Selon la superstition, une telle femme portait malheur aux hommes. Quand au "dragon bleu"...

Dans la Chine ancienne, l'empereur était perçu comme l'incarnation d'un dragon. Seul le "dragon bleu" était censé pouvoir dompter le "tigre blanc" sans attirer sur lui le mauvais sort.
Commenter  J’apprécie          210
bilodoh   01 octobre 2014
Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu
Une année après l’autre, je serai loin,


très loin de toi.


Les beaux paysages se déploient,


Mais en vain : 


Oh, à qui puis-je parler


De ce spectacle enchanteur?





…des vers de Liu Yong, écrits pendant la dynastie des Song (Points, p.379)

Commenter  J’apprécie          210
Tostaky61   05 mars 2017
Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu
Quand un homme a été mordu une fois par un serpent, il a peur toute sa vie de l'ombre d'une corde.
Commenter  J’apprécie          220
Lorraine47   08 août 2014
Visa pour Shanghai de Xiaolong Qiu
Où cette nuit m'éveillerai-je après l'ivresse?

Près de la berge aux saules,

Sous la brise de l'aube et la lune au déclin.

Pendant l'année d'absence,

Les jours sereins et les beaux paysages viendront s'offrir en vain.

Même si je sentais mille ardeurs m'inspirer

À qui me confierais-je?

Commenter  J’apprécie          190
missmolko1   08 mai 2018
Visa pour Shanghai de Xiaolong Qiu
L’herboristerie en question se trouvait dans la vieille ville. Au-dessus de la porte, une enseigne dorée affichait deux grands caractères chinois dessinés à la peinture noire : Vieux Ma, qui pouvait aussi se lire Vieux cheval.

- C’est un drôle de nom pour un herboriste, remarqua-t-elle.

- Nous avons un proverbe qui dut : Un vieux cheval connait toujours le chemin. Monsieur Ma est âgé, et a beaucoup d’expérience, il sait ce qu’il fait, même s’il n’a pas de diplôme universitaire en médecine ou pharmacie.

Commenter  J’apprécie          180
Ellane92   03 juin 2015
Mort d'une héroïne rouge de Xiaolong Qiu
Lu avait reçu son surnom de "Chinois d'outre-mer" au lycée. Pas seulement parce qu'il portait une veste à l'occidentale pendant la Révolution culturelle. Son père avait possédé un magasin de fourrures avant 1949, ce qui en faisait un capitaliste. Lu était donc un "enfant de traitre". Et il s'entêtait à cultiver son image "décadente" avec panache : il faisait du café, des tartes aux pommes, des salades de fruits et, bien entendu, portait un costume occidental pour diner.
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

BANZAI AU PAYS DES MANGAS FLORENCE

Comment s'appelle le personnage principal ?

Noémie
Hanako
Sakura

9 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Banzaï au pays des mangas de Véronique Delamarre BellégoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..