AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 59 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Québec , 1982
Biographie :

Émilie Rivard a publié son premier roman jeunesse, "Mon frère est un vampire", aux Éditions Boomerang, en 2005, à la suite d’études en création littéraire à l’Université Laval.

Suit la parution de plus de cinquante romans et albums pour les 17 mois à 17 ans. Elle est notamment l’auteure de "Ma vie autour d’une tasse John Deere", finaliste pour les Prix jeunesse des libraires 2015, volet Québec, 12-17 ans.

Elle a également créé des textes pour le théâtre, pour des magazines et pour la télévision. Elle écrit de façon régulière pour la revue "Les Explorateurs" dans le cadre de la chronique "Il était une fois".

Parallèlement, la pièce "Boréal Mix", écrite en collaboration avec la troupe Théâtre "À vos souhaits", a été jouée à quatre reprises devant des jeunes du secondaire, durant le Carrefour de la recherche forestière en 2007.

son site : https://emilierivard.wordpress.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/%C3%89milie-Rivard-Auteure-jeunesse-205289979538342/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
Cielvariable   09 octobre 2018
Ma vie autour d'une tasse John Deere de Émilie Rivard
Dans l’agora autour de moi, les conversations se sont à peine interrompues. Flavie et Renaud me font des têtes de «qu’est-ce t’as fait?», je leur réponds par une grimace de «je le sais bien pas». C’est une de ces journées où on est bavards de la face, mes meilleurs amis et moi. Les grands yeux trop verts de Flavie me fixent avec intensité. Ils semblent hurler «bien vas-y!» à la place de sa bouche de geisha. Elle déteste que je lui dise qu’elle a une bouche de geisha. D’ailleurs, pour le reste, la comparaison ne pourrait pas être pire. Si mon amie se classe facilement parmi les dix plus belles filles de l’école, ce n’est pas grâce à ses efforts surhumains d’architecture capillaire et de maquillage élaboré. Mais que voulez-vous, ses quatre pieds huit pouces, ses jeans plutôt masculins, ses t-shirts assez amples et sa queue de cheval courte parviennent à la rendre plus féminine que la plupart des «pitounes» au mascara épais et aux lèvres écarlates.



«Bouge!» s’exclame la claque que Renaud m’assène derrière l’épaule. Il la voulait peut-être délicate, mais la délicatesse et le trop grand et bâti Renaud, ça fait deux.



Je sors finalement de mon immobilisme pour me diriger vers le bureau de monsieur Guilbert, le nouveau directeur depuis le retour des vacances des Fêtes, il y a deux semaines. La microsociété de l’école des Hêtres vit toujours dans l’inconnu: gérera-t-il son royaume en tyran ou en nounours? En près de cinq ans, on a connu de tout, ici. Le dernier, monsieur Tardif, était surnommé «Dictatardif». Maintenant qu’il est mort d’une crise cardiaque, la plupart d’entre nous se gardent une petite gêne.



C’est donc avec un soupçon d’inquiétude dans la démarche que je traverse l’allée centrale, en direction du secrétariat général. Je contourne les groupes d’élèves, en salue quelques-uns au passage.



Le directeur ne veut quand même pas me rencontrer parce que j’ai coulé mon examen de maths! L’ajout subtil au graffiti dans les toilettes des gars près de l’aile B ne vaut pas non plus ce déplacement. Quand on dessine madame Bertrand, prof de maths de deuxième secondaire, c’est un crime d’oublier la moustache…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   14 juin 2018
1re avenue de Émilie Rivard
J'aurais aimé que la porte se referme lentement derrière moi. Pour le côté cinématographique. La caméra qui reste à l'intérieur, moi qui avance d'un pas décidé, la porte qui me fait doucement disparaître, générique. Mais non, d'autres étudiants m'ont suivie de trop près. Ils extériorisent leur bonheur d'être enfin en vacances et d'avoir terminé ce DEC qui nous a rendus fous même si "attends t'as rien vu, l'université...bla bla bla." Je devrais être au moins enthousiaste, comme ces gâcheurs de jolie scène au ralenti. Mais non, je me sens juste... tranquille. La faute de la fatigue, je présume.
Commenter  J’apprécie          10
Neneve   28 juillet 2019
Le coeur dans les palmiers de Émilie Rivard
L’avion se pose sur la piste de l’aéroport de San José, la capitale du Costa Rica. C’est, pour mes parents, ma grande sœur de quinze ans, Stéphanie, et moi, le début de toute une aventure!
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   09 octobre 2018
Ma vie autour d'une tasse John Deere de Émilie Rivard
- C’est génial, Étienne ! Un autre gai ! Tu vas pouvoir avoir un chum!



Qu’est-ce que c’est que ce commentaire ridicule? Évidemment, mettre deux homosexuels dans la même polyvalente (qui en contient déjà probablement bien plus!) mènera à un mariage heureux! Bienvenue à « Occupation Double, version des Hêtres »! Je lance un regard découragé vers Jean-Bastien. Le pauvre gars va se demander dans quelle école d’imbécile il vient de tomber!
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   09 octobre 2018
Ma vie autour d'une tasse John Deere de Émilie Rivard
Je sais maintenant quel type de directeur est à la tête de l’école des Hêtres: la mère Teresa. Il cherchait une victime à sauver, il voit maintenant un gars en pleine possession de ses moyens sortir de son bureau. Je pense qu’il est un peu déçu.
Commenter  J’apprécie          10
justinemarier   29 mars 2013
Amour, trapèze et jonglerie de Émilie Rivard
ses un livre qui parle d'amour et de sircle
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Titres gruyère (2)

La ...... au bois dormant

Séduisante
Belle
Princesse
Magnifique

18 questions
93 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature jeunesse , contes , titresCréer un quiz sur cet auteur