AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Ramsay


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Ramsay



Dernières critiques
Mespetitescritiqueslitteraires
  24 mars 2019
On naît tous aventuriers de Stéphanie Gicquel
De Stéphanie Gicquel nous ne connaissions que peu de choses. Peut-être que certains avaient eu vent de son incroyable épopée dans l'immensité glacée de l'Antarctique. Car ce petit bout de femme fait partie de la poignée d'explorateurs à avoir foulé à la fois le pôle Nord et le pôle Sud géographiques. Et lorsqu'elle relève le défi de traverser l'Antarctique via le pôle Sud sur 2045 kilomètres en 74 jours et par -50 °C, le Guinness des Records se devait de relater cet exploit hors du commun.

Pourtant, rien ne prédisposait Stéphanie Gicquel à se lancer dans pareilles aventures. Née dans une banlieue toulousaine et excellente élève, elle décide de poursuivre ses études à Paris, sur les bancs d'une prépa et d'une Grande Ecole. Travailleuse acharnée, ne consacrant que trop peu de temps au sommeil et à la vie culturelle et sociale, elle gravit tous les barreaux pour devenir avocate dans un cabinet international sur les Champs-Elysées. Mais toutes les années passées à étudier sans relâche, les moments de doute et de stress finissent par avoir raison d'elle. Alors, lentement et consciencieusement, elle se met à creuser dans son intimité même pour entrevoir chacune des strates, chacun des changements, chacune des blessures qui l'ont façonnée. Retrouver ainsi cette énergie qui ne l'a jamais trahie pour enfin se laisser envahir par le désir irrépressible de suivre un chemin en dehors des routes tracées. Une envie d'ailleurs, comme vissée au corps. Un point de non-retour qui lui fera définitivement tourner le dos à sa carrière prometteuse.

"Face au changement, nous avons tous le choix de faire le premier pas ou de rester sur place. Le premier pas, c'est la décision d'y aller, de s'engager vers autre chose. Moment crucial où quelques-uns se lancent et beaucoup renoncent. Le point de départ est pourtant le même pour tous, quelque soit le changement projeté. Une discussion avec soi-même, face à l'inconnu, le dos tourné à la norme, entre la peur et le doute, quatre murs d'une prison nommée immobilisme ou conformisme dont il n'est jamais simple de s'extraire."

Or, pour Stéphanie Gicquel, la norme nie la singularité de chaque individu tant elle voue une haine féroce au changement. De là à dire que cette norme est le plus grand frein au changement qui permettra à chacun de se révéler, il n'y a qu'un pas que l'exploratrice s'est délecté de franchir.

En Patagonie, loin de l'agitation du monde, Stéphanie Gicquel raconte avec poésie son parcours, son désir d'évasion, son besoin de sentir ce corps renaître, s'étirer, vibrer voire même souffrir à mesure que s'éloigne le brouhaha permanent de son esprit.

"Chaque foulée efface un peu plus les tourments bruyants de la ville, me projette en avant, me libère. Le corps se réveille et respire plus fort la vie lorsque j'accélère dans cette longue ligne droite qui s'étire à l'infini."

Quitter ce monde où tout va trop vite. Quitter ce linceul transparent, cette illusion de liberté lorsque nous sommes connectés, cette course effrénée du clic, ces deadlines, cette pression permanente de devoir terminer dans des délais intenables, ce diktat de perfection et de réussite, piétinant ainsi la magie de la pleine conscience du temps présent.

"Le temps à peine suspendu par un moment de plénitude finit par reprendre sa course folle avec ses impératifs […]. Dans un cycle infernal qui tourne en boucle sans cesse, qui nous fait oublier quelques jours de congé aussitôt le travail repris, qui nous fait quasiment penser aux fêtes de fin d'année dès la rentrée de septembre, et ainsi de suite."

Face à l'immensité aride de la Patagonie, Stéphanie Gicquel retrace l'étendue du chemin parcouru. Une recherche de son Moi, une ode à la vie et au temps qui passe. Au fil des chapitres, elle cherchera inlassablement à réveiller notre capacité d'émerveillement, notre curiosité, notre force intérieure pour accueillir le changement et dessiner notre propre route jalonnée d'aventures aux multiples facettes. L'énergie débordante de cette exploratrice est contagieuse et sa force intérieure est remarquable. J'ai vraiment aimé ces analyses de la vie, ses mantras inspirants glissés deci delà. Malgré tout, je me suis sentie perdue plus d'une fois. Les flashback se succèdent et s'emmêlent tant qu'il m'a semblé difficile de retisser la toile de ses souvenirs, perdant ainsi le fil des causes intrinsèques du changement. Ce manque de clarté dans le cheminement des souvenirs, ce saupoudrage d'anecdotes m'a profondément dérangée. J'aurais aimé plus de rigueur, de profondeur pour ne pas dériver lentement vers un énième livre sur le dépassement de soi ou le développement personnel. Malheureusement, cet écueil n'a pas été évité…
Lien : https://mespetitescritiquesl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Flolapinou
  24 mars 2019
Le choc amoureux de Francesco Alberoni
L'auteur developpe une thèse intéressante mais sans aucune remise en question et sans aucune justification. On ne sait pas d'où il a tiré ses conclusions mais il est definitif, c'est lui qui a la vérité : pas tres scientifique. Il arrive quand même à émettre un petit bémol sur les dernières pages.
Commenter  J’apprécie          00
Entre2Livres
  22 mars 2019
Les Rougon-Macquart, tome 13 : Germinal de Émile Zola
✔️Mon ressenti: Je n'en suis pas à ma première lecture, cela doit bien être la 7 ou 8 ème fois que je le lis, mais récemment je l'ai feuilleté et je n'ai eu qu'une envie, m'y replonger...

Je ne vous cache pas que je suis une grande fan de Zola, il y a une dizaine d'années, j'ai lu la totalité des Rougon-Macquart, dans l'ordre, c'est vraiment une très belle expérience. J'ai d'ailleurs appelé ma chienne Zola, dans l'espoir qu'elle m'écrive le 21 ème, mais elle a juste réussi à gribouiller le canapé... Enfin ça c'est une autre histoire!

Germinal est le 13ème tome des Rougon Macquart.

Il décrit l'arrivée et l'intégration d'Etienne Lantier (fils de Gervaise de l'Assommoir) dans le milieu de la Mine. Le roman se déroule entre Mars 1866 et Avril 1867. Cette période relatera la révolte des mineurs et leur association afin de créer une caisse de prévoyance.

Zola, extrêmement bien documenté, a pris des faits réels pour les romancer.

J'ai lu l'édition Le Livre de Poche qui ajoute de nombreuses notes au texte qui font figures d'explication. Il y a aussi quelques esquisses et images en lien avec l'histoire.

Bon alors c'est du "Zola": misère, maladie, faim, conditions de vie extrêmement difficiles...

Mais en même temps c'est ce que j'aime. Il y est aussi questions des amours, de la résignation, de l’amitié…

Et puis je ne vous cache pas que je suis amoureuse de la plume de l'auteur! Une plume descriptive à la fois dure et bouleversante.

Je me suis limitée à deux citations, mais je me suis arrêtée souvent en lecture pour m'approprier certaines phrases.

C'est donc un roman que j'adore, un roman dans mes tops 10 de lecture.

J'ai été surprise de voir aussi que ce "pavé" ne coutait que 4 €uros!!! Ce serait vraiment dommage de se priver! non?

Le souci, c'est qu'il m'a donné envie de relire l'Assommoir...

Un classique d'une grande qualité, bref à mon cœur, un chef d'œuvre!





🎯Mots Clefs: Nord, Mineurs, grève, misère, coron



🏆Ma note: 20/20
Lien : https://entredeuxlivres22813..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161