AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Gautier-Languereau

Fondée en 1859 par les frères Blériot, les éditions Gautier-Languereau se nommaient à l`origine Blériot Frères. Par la suite, en 1885, la maison d`édition est rachetée par Henri Gautier et Maurice Languereau. La maison fut la première à publier un genre littéraire inédit : la bande dessinée destinée aux enfants avec notamment le titre Bécassine.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Gautier-Languereau



Dernières parutions chez Gautier-Languereau


Dernières critiques
Silenciosa
  16 août 2022
La quête du preux chevalier Philibert, parti terrasser un dragon pour noyer son ennui de Anne-Gaëlle Balpe
L'histoire est dans le titre.

Un chevalier qui s'ennuie à mourir, part combattre un dragon pour s'occuper. Malheureusement pour lui le dragon n'est encore qu'un bébé! Il décide donc de l'entrainer afin d'en faire un adversaire digne de ce nom. Evidemment les deux personnages finissent par se lier d'amitié.

Un album très mignon qui aborde le thème de l'ennui.
Commenter  J’apprécie          00
Pas-chacha
  13 août 2022
Fortune carrée de Joseph Kessel
Trois hommes. Trois destins d'homme.

Roman d'aventures, très viril, dans lequel nous rencontrons des hommes durs, que la vie a marqué. Des hommes en dehors de la civilisation.

C'est le courage, la volonté, l'idéal, la vraie amitié mais aussi une certaine forme d'insensibilité, une méfiance, un égoïsme que nous voyons de près.

Très beau livre qui nous emmène dans du dépassement de soi, et qui livre des destins et des émotions qui m'ont dépassés. Je dirai que c'est réellement un roman d'hommes. Et même si je n'ai pas réellement apprécié les personnages, ils m'ont subjuguée et j'ai beaucoup aimé ce roman pour la force qui s'en dégageait.
Commenter  J’apprécie          50
lemillefeuilles
  11 août 2022
Méphisto de Bernard Villiot
Puisque j'ai toujours apprécié le travail d'Antoine Guilloppé, je n'ai pas hésité une seconde avant d'emprunter cet album... d'autant plus que c'est une histoire avec un chat !



En effet, Méphisto est un chat noir que les humain•es craignent par superstition - il doit même son nom à ça, à cette idée qu'il porterait malheur. Ainsi, il est rejeté par tout le monde...



C'est avec une certaine douceur que Bernard Villiot nous expose le quotidien de ce chat, narrateur de l'histoire, qui soi-disant porterait malheur. Quant aux illustrations d'Antoine Guilloppé, entièrement en noir et blanc, elles m'ont beaucoup plu, comme d'habitude ! C'est une très belle histoire, qui aborde intelligemment la superstition et la maltraitance animale !
Commenter  J’apprécie          251