AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Le Passeur


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Le Passeur


Dernières critiques
deuxmotspassant
  13 octobre 2020
Inventer sa vie de Jean-Louis Etienne
Dans son récit Jean-Louis Etienne nous invite au bilan, à l’introspection en relatant ses expériences, ses choix, sa route, ses forces et ses fragilités qui l’ont mené à être celui qu’il est aujourd’hui. Cet explorateur solitaire de l’Arctique et l’Antarctique que rien n’a découragé nous montre que le mot impossible ne fait pas partie de son vocabulaire si ce n’est pour oser le défier. Il nous transmet que nos limites ne sont pas à repousser mais à découvrir. On devient l’explorateur de ce dont on est capable lorsque l’on est immergé dans l’inconnu de soi.

Cette lecture peut convenir à tous, en ce sens qu’elle détient de nombreuses leçons d’une humilité sincère s’adressant à tous les âges , à celui qui grandit comme à celui qui éduque. Les notions de peur, d’audace, de persévérance, de volonté ou de courage ne sont que des tremplins pour accéder à ce qui existe de plus cher et précieux sur terre : La Liberté. Celle de penser, de faire ses propres choix, de s’épanouir.

«  Etre vivant, c’est être en route. La voie est la route que nous choisissons suivant l’époque de sa vie, l’appel d’une nécessité intérieure ».

La richesse de cet homme tient à son vécu, ou plutôt à ce qu’il s’est permis de vivre en accédant à des études de médecine après voir été tourneur-fraiseur. Tout est expérience et utilité dans l’art de se forger. Il est capable de se fabriquer lui-même une guitare, de traverser une mer de glace seul dans des conditions extrêmes, en emportant dans sa boite à outils à côté de sa boussole, la musique de Erik Satie. Voilà ce qui résume la complétude de cet homme d’exception que l’on a envie de suivre aveuglément.

Ce livre ne rejoindra aucune étagère, il restera là, à la vue de tous, pour qu’à chaque instant, on puisse y puiser un conseil, une force, une poésie. Jean-Louis Etienne est un médecin-scientifique qui a structuré de belles phrases d’une délicatesse infinie dignes d’un poète selon un ordre abécédaire, une polyvalence au service de l’excellence. Ce livre est une référence à mon sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          204
Okenwillow
  01 octobre 2020
Hallelujah bordel ! : Le livre de Jérémy Ferrari
On ne présente plus Jérémy Ferrari, humoriste nécessaire, salutaire, et indispensable, politiquement incorrect mais absolument équitable en toutes circonstances, puisque tout le monde en prend pour son grade, sans distinction. Pour patienter avant la sortie du DVD du spectacle du même nom déjà vu sur scène l'an dernier, j'ai tenté le livre illustré. En l'occurrence, ce sont les religions qui ont les oreilles qui sifflent. Ferrari ose mettre le doigt sur ce qui est choquant mais que tout le mon de trouve normal depuis des siècles. Il met l'accent sur l'absurdité de l'irrationnel, des livres « saints », de leurs propos, et de la crédulité congénitale d'une bonne partie de l'Humanité. Si dans le spectacle il s'appuie directement sur les textes « sacrés » en citant des passages qu'il commente, le livre est une compilation de brèves basées sur des articles de presse, avec sources à l'appui. Il a choisi Ludovic Févin pour illustrer ses propos, dont l'univers est en phase avec l'état d'esprit de Ferrari : du noir, du glauque, mais aussi du poétique et du profondément dépressif. La couverture est sublime, et présente un Jérémy Ferrari en oiseau de mauvais augure, l'oeil cerné et le teint verdâtre. Les autres llustrations siont du même acabit, et accompagnent les textes à la perfection. Un joli objet-livre que voilà !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lunatic57
  25 septembre 2020
Il y a tant d'aurores qui n'ont pas encore lui de Eric De Kermel
Une écriture et une histoire bien loin de La libraire de la place aux herbes qui m’avait tant plu. Ici on est en plein roman initiatique : Paul le protagoniste est au cœur d’une recherche intime, sur ses origines, sur son histoire. Une quête de sens indispensable pour se trouver. Il a été placé dans un orphelinat très jeune, et ne sait rien de ses origines. Il a dans le dos une étrange marque 0/XY, et c’est ce même « code » qui l’interpelle en feuilletant un magazine. Il y lit la récente disparition d’un généticien, et cette inscription apparaît sur une photo illustrant l’article de presse. Y a t-il un lien entre Paul et ce scientifique ? Et si c’était le moment de partir à la recherche de la vérité ?



Cette quête de vérité va emmener Paul à faire de nombreuses rencontres, bien souvent intrigantes dans des lieux très variés et qu’il ne pensait jamais traverser. Le récit nous fait voyager en même temps que notre protagoniste, nous emmenant entre Paris, l’Afrique, la Provence ou encore le Brésil.



Le récit est assez intense, je ne me suis pas ennuyée un seul instant pendant ma lecture bien que j’ai trouvé par moment l’intrigue un peu trop rocambolesque et que le thème central du roman m’a un peu déstabilisée. Le sujet de procréation assistée par la science est assez sensible je trouve à traiter. J’ai apprécié au fil du roman les pensées ou philosophie de vie qu’insufflent certains personnages à Paul, et à nous lecteurs par la même occasion. Les nombreuses références culturelles et littéraires qui jalonnent l’histoire sont très appréciables également.



J’ai vraiment apprécié la sensation de plénitude et de bonheur que procure ce texte. J’étais apaisée par cette histoire et les leçons qu’on peut en tirer. C’est bienveillant et lumineux. C’était un moment de lecture parfait pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10