AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Penguin Books Ltd.


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
GillesL13
  17 octobre 2021
Le Cercle fermé de Jonathan Coe
JC fait revivre 20 ans après ses personnages d’un livre précédent « Bienvenu au club ». Originaire de Birmingham une ville ouvrière et du même lycée, ils sont nombreux, leurs vies s’entrelacent et c’est parfois un peu difficile de s’y retrouver lorsqu’on a pas lu le livre précédent malgré le rappel au début. JC brosse un tableau ravageur de l’Angleterre de Tony Blair, sa politique qui oublie ses valeurs de gauche, ses errements en particulier sur la guerre contre l’Irak. Ses personnages issus de milieux modestes sont devenus « bobos » et recouvrent tout le spectre de la bourgeoisie, un politicien opportuniste, un journaliste, un expert comptable qui voulait être écrivain, … Le portrait d’une génération en proie à d’irréductibles contradictions.
Commenter  J’apprécie          00
rosytta
  17 octobre 2021
Portrait de femme de Henry James
Isabel Archer est une jeune américaine éprise de liberté, refuse tous les prétendants qui se présentent à elle. Rendant visite à sa famille en Europe, elle devient l'héritière d'une petite fortune qui lui donne des envies de voyages mais une erreur de jugement de sa part va considérablement modifier le court de ses projets.



Un roman qui dépeint avec brio les relations humaines, les moeurs et conventions américaines qui se heurtent aux européennes dans un décor anglais et italien tellement bien décrit qu'on s'y croirait. Isabel a soif de liberté, de voyage, ne point être entravée et pourtant...j'ai eu envie de la gifler plusieurs fois par chapitre, l'incompréhension de ses choix qui s'ajoute son entêtement à ne pas vouloir changer de voix à considérablement compliquer ma lecture. Et s'il faut reconnaître la plume très travaillé d'Henry James, la longueur des chapitres et cette lenteur caractéristique des romans classiques descriptifs m'ont un peu plombé. J'ai adoré le personnage de Ralph avec ses réparties piquantes, par contre même si la fin du roman reste fidèle à ce qu'on attend par rapport aux voeux d'Isabel, il n'en reste pas moins que 692p pour finir comme ça c'est un peu frustrant.

Une bonne lecture dans l'ensemble si on aime la plongée dans les conventions sociales sans attendre le moindre rebondissements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaetiCat
  16 octobre 2021
La ferme des animaux de George Orwell
Avec un titre pareil j’avoue avoir pensé à un conte pour enfant, mais il n’en est rien.



C’est un court récit (176 pages), bien plus drôle que « 1984 » du même auteur mais tout aussi terrifiant. Tout comme « 1984 », on se retrouve avec une dystopie effrayante tant elle rappelle le passé pour certains (Révolution russe de 1917) mais malheureusement aussi le présent pour d’autres (autoritarisme et totalitarisme existent encore de nos jours). Et on frissonne encore davantage lorsqu’on se rend compte que ce texte a été rédigé en 1945.



Cette fable animalière m’a fait penser à celles de LaFontaine. En effet, ici aussi on observe avec un brin d’humour la mise en scène d’animaux anthropomorphes.



Ainsi on découvre comment des opprimés, pleins de bonnes intentions, peuvent renverser des dominants cruels, et instaurer une forme de gouvernance plus juste… jusqu’à devenir eux-mêmes des tyrans. Ainsi la révolution n’est qu’une partie de la solution à l’oppression, pour éviter le retour des mêmes travers il convient de la compléter avec une évolution.



D’ailleurs l’auteur termine sa satire avec des phrases acerbes mais tellement criantes de vérité :

« Dehors, les yeux des animaux allaient du cochon à l'homme et de l'homme au cochon, et de nouveau du cochon à l'homme; mais déjà il était impossible de distinguer l'un de l'autre. »

« Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres. »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90