AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.1 /5 (sur 7649 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Thornton , le 30/07/1818
Mort(e) à : Haworth , le 19/12/1848
Biographie :

Emily Jane Brontë est une poétesse et romancière britannique, sœur des écrivaines Charlotte et Anne Brontë.

Fille de pasteur, elle est la cinquième enfant d'une famille de six. Elle passera la quasi totalité de sa vie dans le presbytère de Haworth dans lequel son père officie.

Elle perd sa mère très jeune (à trois ans) et ses deux sœurs aînées de tuberculose. Elle se réfugie alors dans l'imaginaire. Elle crée avec ses sœurs et son frère un personnage imaginaire qu'ils mettent en scène dans divers contes. Emily a de gros problèmes relationnels avec le monde extérieur et deux tentatives de scolarisation sont des échecs.

Elle devient, malgré tout, institutrice mais finit par abandonner son poste et sa fonction. En 1842, elle part en Europe, à Bruxelles, où elle apprend le français et le piano. À son retour, elle devient la femme de charge du presbytère et partage son temps entre écriture et promenade sur la lande.

C'est la découverte des talents de poète d'Emily qui conduit les sœurs Brontë à publier, à compte d'auteur, un recueil de leurs poésies en 1846. À cause des préjugés de cette époque à l'encontre des auteurs femmes, toutes les trois utilisent des pseudonymes masculins, Emily devenant « Ellis Bell ». La source d'inspiration principale d'Emily et de ses soeurs est Lord Byron découvert dans la revue "Blackwood's Magazinequi" et qui « devint synonyme de toutes les interdictions et de toutes les audaces », comme s'il suscitait par essence la levée des inhibitions.

Toujours à compte d'auteure et toujours sous son pseudonyme, Emily publie ensuite en 1847 son unique roman, "Les Hauts de Hurlevent", qui remporte un certain succès, même s'il n'est pas comparable à celui de "Jane Eyre" publié la même année par sa sœur Charlotte (1816-1855). Il est considéré comme l'un des plus grands classiques de la littérature anglaise.

Elle s'occupe aussi beaucoup de son frère devenu alcoolique à la suite d'une déception amoureuse. À l'enterrement de celui-ci (1848), Emily, sans doute déjà contaminée par la tuberculose, prend froid et refuse de se soigner. Elle meurt de la tuberculose la même année.

"Les Hauts de Hurlevent" a été adapté plusieurs fois au cinéma, dont un film réalisé en 1992 par Peter Kosminsky, avec Juliette Binoche et Ralph Fiennes.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Autre lauréate du Goncourt, Lydie Salvayre, qui, à l'occasion du bicentenaire de la naissance d'Emily Brontë, signe la préface des « Hauts de Hurle-Vent » aux éditions Pavillons poche - Robert Laffont. Un ouvrage publié pour la première fois en 1847.

Podcasts (8) Voir tous


Citations et extraits (633) Voir plus Ajouter une citation
Karineetseslivres   05 décembre 2008
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
Catherine Earnshaw, puisses-tu ne pas trouver le repos tant que je vivrai ! Tu dis que je t'ai tuée, hante-moi, alors ! Les victimes hantent leurs meurtriers, je crois. Je sais que des fantômes ont erré sur la terre. Sois toujours avec moi... prends n'importe quelle forme... rends-moi fou ! mais ne me laisse pas dans cet abîme où je ne puis te trouver. Oh ! Dieu ! c'est indicible ! je ne peux pas vivre sans ma vie ! je ne peux pas vivre sans mon âme !

Commenter  J’apprécie          2373
Reader   14 novembre 2010
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
J'aime le sol qu'il foule, l'air qu'il respire, et tout ce qu'il touche, et tout ce qu'il dit. J'aime tous ses regards, et tous ses gestes, je l'aime entièrement et complètement. Voilà !
Commenter  J’apprécie          1911
Maykeiza   06 décembre 2008
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
Mes grandes souffrances dans ce monde ont été les souffrances de Heathcliff, je les ai toutes guettées et ressenties dès leur origine. Ma grande raison de vivre, c'est lui. Si tout le reste périssait et que lui demeurât, je continuerais d'exister ; mais si tout le reste demeurait et que lui fût anéanti, l'univers me deviendrait complètement étranger, je n'aurais plus l'air d'en faire partie. Mon amour pour Linton est comme le feuillage dans les bois : le temps le transformera, je le sais bien, comme l'hiver transforme les arbres. Mon amour pour Heathcliff ressemble aux rochers immuables qui sont en dessous : source de peu de joie apparente, mais nécessaire. Nelly, je suis Heathcliff ! Il est toujours, toujours dans mon esprit ; non comme un plaisir, pas plus que je ne suis toujours un plaisir pour moi-même, mais comme mon propre être.
Commenter  J’apprécie          1330
zazimuth   24 août 2010
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
J'ai fait dans ma vie des rêves dont le souvenir ne m'a plus jamais quittée et qui ont changé mes idées : ils se sont infiltrés en moi, comme le vin dans l'eau, et ont altéré la couleur de mon esprit. (p.118)
Commenter  J’apprécie          1170
FleurCannibale   23 juin 2010
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
_Il est difficile de pardonner, en regardant ces yeux, en touchant ces mains décharnées. Embrassez-moi encore; et ne me laissez pas voir vos yeux! Je vous pardonne ce que vous m'avez fait. J'aime mon meurtrier... mais le vôtre! comment le pourrais-je.
Commenter  J’apprécie          890
genou   08 juillet 2013
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
Si tout le reste périssait et que lui demeurât, je continuerais d'exister; mais si tout le reste demeurait et que lui fût anéanti, l'univers me deviendrait complètement étranger, je n'aurais plus l'air d'en faire partie
Commenter  J’apprécie          871
Emily Brontë
darkmoon   21 août 2013
Emily Brontë
Si vide d’espoir est le monde du dehors que deux fois plus précieux m’est le monde du dedans.
Commenter  J’apprécie          780
nino63   05 juin 2012
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
Les gens orgueilleux se forgent à eux-mêmes de pénibles tourments.
Commenter  J’apprécie          760
Nastasia-B   10 octobre 2017
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
« Il a répondu à mon attente. S’il eût été naturellement idiot, mon plaisir serait moitié moindre. Mais il n’est pas idiot ; et je peux sympathiser avec tous ses sentiments, les ayant éprouvés moi-même. Je sais très exactement ce qu’il souffre en ce moment, par exemple ; ce n’est d’ailleurs qu’un simple avant-goût de ce qu’il souffrira. Il ne sera jamais capable de sortir de son abîme de grossièreté et d’ignorance. Je le tiens mieux que ne me tenait son coquin de père, et je l’ai fait descendre plus bas, car il s’enorgueillit de son abrutissement. Je lui ai appris à mépriser comme une sottise et une faiblesse tout ce qui n’est pas purement animal. Ne croyez-vous pas que Hindley serait fier de son fils, s’il pouvait le voir ? Presque aussi fier que je le suis du mien. Mais il y a une différence : l’un est de l’or employé comme pierre de pavage, l’autre du fer-blanc poli pour jouer un service en argent. Le mien n’a aucune valeur en soi ; pourtant j’aurai le mérite de le pousser aussi loin qu’un si pauvre hère peut aller. Le sien avait des qualités de premier ordre, elles sont perdues ; je les ai rendues plus qu’inutiles, funestes. Moi, je n’ai rien à regretter ; lui, il aurait à regretter plus que qui que ce soit. Et le plus beau est que Hareton m’est attaché en diable ! Vous conviendrez qu’ici j’ai surpassé Hindley. Si ce défunt drôle pouvait sortir de sa tombe pour me reprocher mes torts envers sa progéniture, j’aurais l’amusement de voir ladite progéniture le repousser et s’indigner qu’il ose médire du seul ami qu’elle ait au monde. »

Heathcliff laissa échapper un rire de démon à cette idée. Je ne fis aucune réponse, car je voyais qu’il n’en attendait pas.



Chapitre XXI.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          710
manonsmn   17 août 2012
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
Je "ne lui dis jamais mon amour" en paroles ; pourtant, si les regards ont un langage, la plus simple d'esprit aurait pu deviner que j'étais amoureux fou.
Commenter  J’apprécie          700

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les Hauts de Hurlevent

Quelle sœur Brontë a écrit ce roman ?

Charlotte
Anne
Emily

10 questions
677 lecteurs ont répondu
Thème : Les Hauts de Hurle-Vent de Emily BrontëCréer un quiz sur cet auteur

.. ..