AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

CreateSpace Independent Publishing Platform


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
jujutintin
  19 décembre 2018
Mont-Oriol de Guy de Maupassant
Chouette découverte, même si certains passages sont un peu longuets.
Commenter  J’apprécie          00
jujutintin
  19 décembre 2018
Le Horla de Guy de Maupassant
Wouah wouah wouah !
Commenter  J’apprécie          00
michel.carlier15
  19 décembre 2018
Croc-Blanc de Jack London
Croc-Blanc , ou quand le personnage principal d'un livre est un animal .

On a l'habitude de nous présenter les romans de Jack London , et Croc-Blanc en particulier comme des livres pour adolescents . C'est une immense fumisterie .

En effet , dès le début du roman , on est saisi par la violence du "wild" , les loups affamés qui dévorent l'un après l'autre les chiens de traîneau , puis l'un des deux mushers qu'il transporte .

Croc-Blanc a été une de mes lectures d'adolescent , mais la violence du récit ne m'avait pas autant marqué à cette époque (c'était l'autre siècle !) . Avec la voix du conteur , l'histoire de ce chien-loup (plus loup que chien , d'ailleurs) prend une autre résonance , elle vous prend aux tripes , on ne sort pas indemne de ce récit .

Le talent de conteur de Jack London n'est plus à démontrer , il maîtrise parfaitement son sujet . Le roman est d'une rare fluidité , on enchaîne les chapitres sans pouvoir s'arrêter , c'est l'exemple parfait du "page turner" .

Il est difficile de supporter la barbarie et les flots de sang versés par Croc-Blanc , mais on finit par s'identifier à cet animal : il tue pour ne pas être tué , il mange pour ne pas être mangé , il n'y a pas d'alternative , c'est la loi du Wild .

Croc-Blanc , au-delà de la vie animalière , c'est aussi la description de paysages fabuleux , des grands espaces , peut-être correspondent-ils à ceux que Jack London a admirés lors de son voyage au Klondike .

La vie du louveteau est émaillée de combats sanglants et de massacres , on ne compte pas les luttes à mort avec d'autres prédateurs , en particulier quand la mère de Croc-Blanc se bat avec une femelle de lynx , dont elle avait préalablement mangé les petits .

Mais le pire prédateur n'est pas un animal , mais l'Homme , et le louveteau va vite l'apprendre à ses dépens , que celui-ci soit amérindien ou blanc caucasien .

En définitive , même quand l'on se met dans la peau de Croc-Blanc , ce qui m'est souvent arrivé (surtout quand il éprouve un sentiment d'injustice ) , on ne peut que constater l'ignominie des comportements humains .

Heureusement , tout n'est pas noir , et le dernier maître de Croc-Blanc est capable de le comprendre et de lui pardonner , même quand il égorge tous les poulets de la basse-cour !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00