AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

CreateSpace Independent Publishing Platform


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
vince971
  28 mai 2020
La guerre des mondes de H. G. Wells
Passez votre route et optez pour le film avec Tom Cruise. Sans vouloir remettre en cause la réputation de l'auteur et l'énorme impact du roman sur l'industrie hollywoodienne, la lecture a été juste pénible. Cela devient un peu meilleur après les 100 premières pages mais j'ai quand même eu l'impression de perdre mon temps.
Commenter  J’apprécie          00
sarahorchani
  28 mai 2020
Le songe d'une nuit d'été de William Shakespeare
Pourquoi j'ai aimé cette pièce de théâtre?



Les scènes du théâtre dans le théâtre par Shakespeare c'est extraordinaire. Ces petits personnages de forêt.

Comme le Petit Prince ou la flûte enchantée l'histoire peut être lue sur deux registres selon qu'on soit enfant ou adulte. Un aspect conte magique et un aspect philosophique.

Le côté magie et le côté métaphore de l'amour frivole "enfant de bohème" qui arrive part revient s'en va

"L’amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l’âme ; et voilà pourquoi l’ailé Cupidon est peint aveugle ; l’âme de l’amour n’a aucune idée de jugement : des ailes, et point d’yeux, voilà l’emblème d’une précipitation inconsidérée ; et c’est parce qu’il est si souvent trompé dans son choix, qu’on dit que l’Amour est un enfant. Comme les folâtres enfants se parjurent dans leurs jeux, l’enfant amour se parjure en tous lieux. "



. Ces petits personnages de forêt trafiquant les sentiments humains et cette Hélène ne comprenant pas ce qui lui arrive quand les deux hommes lui font la cour. Et cet âne transformé en maître.

Et cette réplique très "punk"



Lysandre: Vous avez l'amour de son père, Démétrius. Épousez-le, et laissez-moi l'amour d'Hermia.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Supermaman64
  27 mai 2020
Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig
Mme Henriette a disparu. Démarre alors un véritable débat sur l'amour, la fidélité et les bonnes moeurs des femmes mariées. Seul un homme de la tablée sera suffisamment ouvert d'esprit pour ne pas accabler cette pauvre femme. Il y gagnera le récit des 24 heures de la vie d'une femme.



Stefan Zweig est le roi des descriptions de monomaniaques. Ici c'est le démon du jeu qu'il nous décrit avec tant de justesse et d'émotions. Si le joueur d'échecs est LE livre à lire de l'auteur, celui-ci mérite le détour.



J'ai beau détester les livres qui ne se livrent qu'à travers des descriptions, ce n'a jamais été le cas avec cet auteur que j'affectionne particulièrement. S. Zweig maîtrise tellement son art que l'on vit avec les démons de ses personnages.



Brillamment écrit, ce livre est une pépite. Ce n'est pourtant pas ma première lecture mais à chaque fois je le savoure.



J'ai vécu dans l'angoisse les sentiments de cet homme comme si j'étais à sa place. Je l'ai aimé, l'espace de quelques pages, à en perdre moi aussi la raison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101