AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Goater


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Telerama
  06 août 2018
Les cancrelats à coups de machette de Frédéric Paulin
Court, vif, en alerte permanente, il ne ménage pas son lecteur. Il témoigne contre l’oubli. Sans épargner la France, coupable a minima d’avoir fermé les yeux.
Lien : https://www.telerama.fr/livr..
Commenter  J’apprécie          00
julienlechti
  09 juillet 2018
Contes Navajo du grand-père Benally de Nausica Zaballos
Livre reçu pour une masse critique et très bonne surprise.

Parlons d’abord du livre objet.

Très beau livre qui, dès la première de couverture, nous plonge dans l’univers Navajo.

Vous trouverez tout au long du livre des illustrations en rapport direct avec le chapitre en cours de lecture.

Maintenant, concentrons-nous sur le texte.

L’auteur nous fait découvrir les croyances du peuple Navajo au travers de contes que le grand père Benally raconte à ses deux petits-enfants. À chaque fin de chapitre se trouve quelques détails sur le peuple Navajo et sa culture.



En bref : malgré la présence de quelque coquilles, se livre est très agréable à lire. À conseiller pour toute personnes désirant découvrir ce peuple et ne sachant par où commencer.

Commenter  J’apprécie          10
paulmaugendre
  06 juillet 2018
Fioul de Stéphane Grangier
Si je chronique quand même ce roman, c’est parce qu’il peut intéresser de nombreux lecteurs, plus conciliants et peut-être plus jeunes que moi, et qui n’ont pas la même vision de l’aspect rédactionnel et des comportements de certains des protagonistes.



A côté de pages frôlant presque la perfection, s’immiscent des passages franchement lourds, indigestes. Pourtant au début, je me sentis attiré par un épisode maritime qui n’est pas sans en rappeler d’autres. Un cargo pétrolier qui part de Dunkerque vers la Sicile avec à bord 30 000 tonnes de pétrole. Du côté de Saint-Nazaire, la houle de plus en plus forte casse le rafiot en deux, et c’est l’inévitable marée noire. Près de Donges. Cela nous ramène à des épisodes précédents de sinistre mémoire.



Ecrivain, pas vraiment raté mais qui cherche à s’imposer, Marc Riplé galère. Il a fait la connaissance de Sandrine, hôtesse d’accueil dans un bar, terme pudique pour qualifier son état de prostituée, mais celle-ci est abattue par des malfrats. Gladys, sa copine, téléphone à Marc, lui demandant asile. Il accepte et tandis qu’elle dort, il ouvre, sans être gêné le moins du monde, son sac à main. Un contenu féminin normal ou presque, puisqu’à l’intérieur il répertorie des liasses de billets de cinq cents Euros ainsi que deux pochons de farine. Ou du sucre en poudre. Ou de la came. Il y en a près d’un kilo et demi, que Sandrine aurait barboté à ses tourmenteurs.



Le parcours de Gladys, tout comme celui de Sandrine est celui d’une jeune fille appâtée par de belles paroles mais qui tournent en eau de boudin. Elle était promise à ce que l’on appelait l’abattage après avoir servi d’exutoire sexuel consentant. Marc décide alors de quitter Rennes et de s’envoler ver l’Afrique du Sud ou vit sa sœur. Mais, après avoir procédé aux démarches nécessaires, alors qu’il est sur le point de prendre le train en gare de Rennes direction Paris en compagnie de Gladys, ils se font repérer par l’un des malfrats. Gladys est tuée et Marc parvient à s’échapper in extremis du piège tendu et c’est le début d’une cavale en compagnie d’une auto-stoppeuse. Avec absorption de nombreux produits illicites, de joints et d’alcools.



D’autres personnages en col blanc évoluent dans ce roman, dont Karl de Polignac, qui a réussi à s’imposer dans la finance, devenant un acteur incontournable dans le blanchiment d’argent et les pratiques bancaires douteuses. Autre col blanc qui a pignon sur rue, Marest, le président directeur général de la société pétrolière Optal, mais dont les agissements, les comportements ne sont pas toujours conformes à un statut d’homme intègre en vue. Enfin Serge Mancin et ses deux sbires, qui avaient sous leur coupe Sandrine et Gladys.



Naturellement le meurtre de Gladys sur le quai de la gare de Rennes ne laisse pas indifférent le commissaire Lalanne qui charge l’inspecteur Rouvière de l’enquête. Normalement Rouvière devait partir en vacances et sa femme est sur le point d’accoucher. Tant pis pour lui, il peut faire un trait sur son départ et surtout sa présence réconfortante à la maternité.



La suite de la chronique sur le blog ci-dessous :
Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10