AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Boz`Dodor


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Prose-Cafe
  23 juillet 2019
La Baie des Trépassés - La Rouille de Ferrer Patrick
Survivre est le maître mot de ces deux nouvelles de Patrick Ferrer.



L’univers de l’auteur est sombre pour l’Homme où les superstitions et les sacrifices ont encore la vie dure.



J’ai pris un réel plaisir à entrer dans ces deux histoires complètes avec des fins terribles.
Commenter  J’apprécie          00
Xian
  02 juillet 2019
La dictature aléatoire de Gabriel Arlys
Un roman post-apocalyptique aussi aléatoire que son titre. Le thème est attirant : comment reconstruire une humanité sans refaire les erreurs du passé. L’idée est prometteuse : baser la nouvelle ère sur des lois aléatoires. Le traitement l’est pourtant moins. L’intrigue est très linéaire, le style scolaire et balbutiant. Trop de détails à certains moments, sans intérêt pour l’intrigue, et pas assez sur d’autres, alors qu’on attend des réponses. Trop de discours théâtraux, pas assez de réalisme…

L’idée du cercle de décision et de la façon dont il se renouvelle est certes intéressante. En revanche, la puce greffée qui détermine la date de la mort aléatoire des Zéphyrs entre 40 et 60 ans est acceptée sans broncher par le peuple des survivants. Irréaliste, car la peur de la mort est une constante humaine qu’on ne peut pas effacer d’un coup de gomme.

Les personnages, qui sont capables de la plus belle des utopies comme de la pire des violences – après tout pourquoi pas ? –, ne présentent malheureusement aucune véritable profondeur, peut-être trop caricaturaux. Je n’ai pas réussi à m’attacher – ni à m’identifier – à aucun des protagonistes.

Les quelques scènes plus inventives, plus poussées dans le délire, plus courageuses, comme la scène de Noa mourant dans son dojo, ou l’épisode du sexophone, sont hélas aussitôt gâchées – Ah mince ! Ce n’était qu’un rêve ! – et, encore une fois, sans intérêt pour l’intrigue.

Pour finir sur une note positive, on sent un potentiel, une véritable inventivité. Il suffirait, à mon avis, de se concentrer sur l’essentiel, et retravailler le texte, le retravailler, et encore le retravailler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Paroledunelivrophage
  10 mars 2019
La sorcière et le Viking, tome 2 : Les corbeaux d'Odin de Adeline Neetesonne
De tous temps, les hommes ont vécus en adoration pour leurs dieux. Néanmoins, si de nos jours, un seul dieu est adoré, du moins pour la plupart de hommes, il n'en n'a pas toujours été ainsi durant les siècles passés. Effectivement, durant les siècles précédents l'arrivée du dieu unique, les hommes adoraient de nombreux dieux, dis païens. Ces derniers, qui ont donnés naissance à diverses mythologies, aimaient se mêler au peuple. Et surtout, ils étaient connus pour leurs nombreuses frasques. Parfois, naissaient un de leurs descendants parmi les humains, et ces derniers étaient alors des sangs mêlés, ou dit plus couramment des demis dieux. Mais ces derniers font partis d’une autre histoire. Mais, ce qu'il faut retenir de ce temps là, c'est le fait que lorsque l'un de ces dieux débarquait dans la vie d'un mortel, la vie de ce dernier prenait une direction, parfois, pas celle que l'on espérait. Un jour, tout était beau, la suivante, tout allait mal. C'est à croire, que l'expression, après la pluie le beau temps, vient justement de ces changements incessants, qui faisaient tourner la tête au pauvre humain. Néanmoins, rare est le fait qu'un mortel attire l'attention de plusieurs dieux à la fois. Pourtant, cela est arrivé.



La pauvre héroïne du jour, s'est fait remarquer par tout un panthéon, et si je puis me permettre, elle aurait bien aimé vivre sa vie comme elle l'entendait. Erma a quitté son pays, sa famille et ses croyances pour suivre Olrick et sa flotte viking jusqu'en Scandinavie. Hélas, les dieux s'opposent à l'union de la jeune femme avec Olrick, malgré les liens étroits qui se sont tissés entre eux. Elle devra donc s'adapter à une nouvelle vie sans l'homme qu'elle aime, tout en se découvrant davantage de pouvoirs, sur lesquels elle n'aura qu'un contrôle relatif. Seront-ils suffisants pour qu'elle puisse se mesurer aux divinités vikings ? Parviendra-t-elle à se trouver des alliés parmi elles ?



Dans ce tome, l'autrice Adeline Neetesonne, vous concocte toujours une histoire des plus aventureuse, en nous amenant dans son histoire de multiples personnages, aux caractères, tout aussi divers que dissemblable les uns des autres.



Ermeline qui préfère être appelée Erma est une loeknir encore plus puissante qu'il n'y parait. Mais surtout, on découvre que les dieux jouent énormément avec sa vie, et qu'elle fait partie d'un grand projet. Cette jeune femme, née de mère franque (française) est aussi la fille de Björnulf. Ce dernier, l'a ramené dans son pays, où en attendant son mariage, va se découvrir. C'est une femme forte, franche, aimable, intelligente, sensible, et qui ne supporte pas de voir son prochain souffrir. D'un autre coté, on se pose énormément de question quand au fait que les dieux, ne cessent de s'insinuer dans sa vie. Par ailleurs, elle va surtout découvrir, que son statut de loeknir est très respecté parmi les vikings, mais aussi, elle va s'ouvrir à cette nouvelle manière de vivre qu'à cette civilisation, où la femme n'est point un objet, mais qu'elles possèdent du pouvoir sur les hommes et y sont respectées.



Olrik, est un chef de clan respecté parmi les siens. Il est aussi celui qui est devenu le fiancé d'Erma. C'est un brave guerrier, bien fait de sa personne, protecteur, intelligent, honnête, sociable, fidèle, loyal. Cependant, comme tout homme qui se respecte, il est surtout fier, et possède un fort ego. Néanmoins, dans les épreuves que va traversé Erma, il va lui être d'un grand soutient. Même, si au final, il ne pourra pas obtenir, ce dont il aurait aimé plus que tout.



Björnulf, le père d'Erma, est lui aussi un chef de clan respecté. Depuis qu'il a découvert qu'Erma était sa fille, il est fou de joie. Il est très protecteur avec elle, mais aussi, il comprend que la jeune femme ait besoin d'espace. A aucun moment, il ne va lui forcer la main. Pour lui, une loeknir, se doit d’être respectée. Pourtant, c'est le cœur lourd qu'il voie sa fille adorée se renfermer chaque jour un peu plus, et même s'il souhaite du fond du cœur qu'elle lui raconte tout, il lui laisse le droit de décider par elle même, de se confier ou non à lui.



Gunnar, le demi frère d'Erma, est un jeune coq. Pas dans le sens, où il fait tout pour que les jeunes filles le voient en tant qu'héritier, fier, orgueilleux, etc. Non !!! Ici, je parle dans le sens où il est un jeune homme sans expérience dans le fait d’être un chef. Certes il a été préparé à cela, mais, sans plus. Par ailleurs, il a énormément de cœur, sait se battre, ne lésine pas sur le travail et l’apprentissage, et surtout, c'est un être foncièrement bon.



Inge, est l'épouse de Björnulf et par conséquent la mère de Gunnar. Tout comme Erma, c'est une loeknir. Le dieux qui la protège est Thor. Quand nous la découvrons pour la première fois, on se rends compte qu'elle est gravement malade. Néanmoins, par la suite, on la découvre comme une brave femme, forte, intelligente, honnête, sensible, douce, et qui permet à Erma de prendre sa décision quand à son avenir.



Karl, l’esclave franc, est un jeune homme fort rusé. Dans le premier tome, on s'aperçoit que c'est un jeune homme gentil, attentionné, honnête, loyal, etc. Mais la réalité est tout autre. Car à la vérité, Karl est un sacré menteur, qui s'amuse à jouer un double jeu.



Hjalmar, le second de Olrik, est un homme fort loyal à son chef. Prêt à tout pour protéger la femme que ce dernier adore plus que tout. Il est loyal, sert son chef fidèlement, est honnête, protecteur, et est un très bon guerrier.



Einar, est le konungr. C'est à dire qu'il est le chef de tous les viking, un peu comme un roi. Cet homme, que tout viking respecte, et redoute, est un être qui aime plus que tout l’honnêteté et la franchise. Mais c'est aussi un homme qui aime rire. Et ces petites piques, nous apporte des moments de gaieté.



Mais la saga La sorcière et le viking, est surtout, une histoire entre les dieux nordiques. Dieux merci, on en trouve énormément. Il y a Odin le chef du panthéon nordique qui est représenté comme un vieillard en compagnie de ses corbeaux qui espionnent tout et de ses loups. Frigg l'épouse d'Odin. Thor le fils d'Odin et de Frigg, que l'on connaît tous au travers des films Marvel, et surtout avec son amour pour son marteau. Thrúd, la fille de Thor et de Sif. Freyja la sœur de Thor et la déesse de l'amour. Freyr, il commande la pluie et les rayons du Soleil, faisant de lui le dieu de la fertilité, et vie dans un monde de lumière. Parfois, j'ai eut souvent l'intention de donner quelque baffes, par ci ou par là, vu que je m'énervais sans cesse du fait qu'ils ne cessaient de rentrer dans la vie d'Erma et qu'ils lui imposaient certaine chose. Comme quoi !!! Même les dieux ne savent pas rester à leurs place.



Bien évidement, ils ne sont pas les seuls, mais il y a tellement de personnes à découvrir, qu'il vaudrait mieux que je vous laisse les découvrir, et que je vous fasse découvrir un peu plus le roman en vous parlant de la plume de l'autrice, la romance entre les protagonistes principaux, et l'intrigue du livre.



Mais tout d'abord, je commence par la plume d'Adeline Neetesonne. Comme dans le tome un, la prose de cette romancière est divine. Je me suis laissée, avec beaucoup de plaisir, transporter durant cette nouvelle aventure. Car l'histoire, est entraînante, légère, pleine de romantisme, le tout sur un fond historique dans un univers peuplé de dieux aussi casse pieds les uns que les autres. Le rythme est dés le départ soutenu, avec des actions en tous genre. Néanmoins, on est loin des combats ou des enquêtes, dont j'ai l'habitude dans mes autres lectures. Cependant, les pages défilent tellement rapidement, que lorsque la dernière page est tournée, on espère au plus vite que le troisième tome de la série, sorte au plus vite. Les descriptions, sont toujours aussi simplistes, et apportent une touche authenticité dans l'histoire. Par ailleurs, les personnages, sont toujours aussi envoûtants avec leurs modesties, leurs gentillesse, leur honneur, leur loyauté, etc. C'est vraiment très bien travaillé. Tant qu'à l'univers, si nous commençons dans un moment de beauté, petit à petit, il devient sombre, pour le malheur de la jeune Erma. Les chapitres sont toujours assez cours, et l'histoire si prenante, que je n'ai pu lâcher mon livre.



Ensuite la romance entre Erma et Olrick, est toujours aussi belle. On redécouvre une Erma qui veut toujours protéger son fiancé des dieux d'un coté, et de l'autre, on a un Olrick prêt à tout pour protéger sa dulcinée de tout ce qui pourrait lui faire du mal. Si cela n'est pas de l'amour, je ne vois pas ce que cela pourrait être. LOL. Pourtant, on ressent leurs amour jusqu'au plus profond du cœur. Il est beau, plein de joie, de confiance, d’honnêteté. Erma, ne cherche pas à cacher ses visions à son homme, et celui ci va tout faire pour l'aider à comprendre, ou mieux, à trouver des réponses. L'un comme l'autre ne se cachent pas derrière des artifices, ce qui change de bien des couples que l'on connaît. De même, que chacun des deux ne cherchent pas à avoir le dessus sur l'autre. Ici, l'attitude de l'homme Cro-Magnon, moi homme, toi femme, ne se fait pas ressentir. Bien au contraire. On sens que dans ce couple qui n'est pas comme les autres, que tous deux sont sur un pieds d'égalité. C'est vraiment quelque chose de fort à ressentir, à défaut de le vivre.



Enfin, l'intrigue du livre, se recentre encore plus sur Erma. Si dans le tome précédent, nombreux furent les questions sans réponses, dans cette suite, on y retrouve quand même certaine réponses, notamment sur les fameux pouvoirs d'Erma. On se rends compte, que pour y arriver, on va quand même passer, par le passage des sempiternelles questions sur le pourquoi du comment, mais aussi, sur ce qui va arriver à la jeune héroïne. Alors quand arrive la fin, on hurle sa colère. D'un autre coté, l'autrice réussi encore l’exploit à nous faire tourner en bourrique, tant elle a bien ficelé son intrigue. Car oui, la grande question qui en ressort de toute cette histoire, c'est : Quelle tache inimaginable attend notre chère Erma ?



En conclusion, un livre, qui encore une fois est une réussite totale. Elle rejoint parfaitement l'histoire et en fait une suite totalement à la hauteur du tome précédent. J'ai tout adoré dans cette histoire, les personnages, le conteste historique, l'intrigue, la romance, même les dieux si casse pieds. Bref, même si je suis en retard d'au moins une bonne et longue année sur ce livre que j'ai lu plus d'une fois depuis sa sortie, je me suis attelée à la tache, et avec beaucoup de joie. De plus, vu que j'ai essayé de l'avoir sur mon site de commande habituel et qu'il n'y en a plus, j'ai pensé attendre la sortie du tome trois en e pub. Mais, je suis trop gourmande, et j'ai eu la chance de commander les trois livres en papier en passant par l'autrice elle même. Du coup, je vais vous laisser, et me mettre avec beaucoup de plaisir, à la lecture du tome trois. Aussi je vous dis à bientôt pour une prochaine chronique, et bonne lecture.




Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10