AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Soleil

Soleil Productions est un éditeur français de bande dessinée, créé en 1982 par Mourad Boudjellal. Cette maison d`édition est localisée à Toulon, et se spécialise dans l`heroic fantasy.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Soleil



Dernières parutions chez Soleil


Dernières critiques
stephanerenard
  17 mai 2021
L'appel de Cthulhu de Howard Phillips Lovecraft
Gou Tanabe n'en est pas à son premier essai avec la retranscription en images des nouvelles horrifiques de Lovecraft. C'est ici à la plus emblématique de toutes, l'appel de Cthulhu qu'il s'attelle.

C'est un véritable challenge car cette nouvelle fait appel à de nombreuses descriptions visuelles de lieux ou de créatures indescriptibles car ils n'obéissent pas aux lois de la physique. Et pourtant Gou Tanabe arrive à retranscrire cet imaginaire dérangeant en images.



L'histoire en elle même doit son succès à la minutieuse enquête du jeune Francis qui fait converger de nombreux témoignages ou documents recueillis par son oncle et les ordonne en un tout cohérent, à différents lieux de la planète et à différents temps de son histoire.



L'aventure culmine par le récits de marins ayant découvert par un coup du sort la mystérieuse cité engloutie de Rlyeh, provisoirement emmergée suite à un mouvement tectonique, un lieu indescriptible, titanesque.



L'émotion submerge le lecteur en voyant la mise en images de ce récit mythique. Une émotion froide, glacée, empreinte d'horreur et de consternation. Car l'idée même, lorsque le lecteur suspend son incrédulité, que ceci fut vrai est des plus horribles.

...J'écris ces lignes après une longue enquête lors de laquelle j'ai découvert le sort terrible infligé au dessinateur de cet ouvrage. Mais je pense à présent qu'ils m'ont repéré moi aussi, je glisse ce témoignage dans une enveloppe en espérant qu'elle parviendra à son destinataire. J'entends des pas lents et lourds, et une abominable odeur océanique et corrompue envahit la maison, c'est trop...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
l-ourse-bibliophile
  17 mai 2021
Les Ogres-Dieux, tome 4 : Première-née de Hubert
Dans un monde dirigé par des géants dévoreurs de chair humaine et abrutis par des siècles de consanguinité, voici l’histoire de Petit qui, né de géants, est juste un peu plus grand qu’un humain, de Yori, enfant illégitime qui se dressera sur la plus haute marche de la hiérarchie humaine, de Lours qui tentera de réveiller les humains et d’abolir la domination sanglante des géants et de Première-née qui tentera d’éduquer sa famille.

Dans ce monde sanguinaire aux classes sociales très marquées, ça parle de la famille, de l’hérédité, de la prédestination et de la possibilité d’échapper aux liens du sang, des tentatives de certaines femmes pour éduquer leur famille. Bref, plein de thématiques, mais surtout des intrigues prenantes et brutales. Coup de cœur pour ces histoires sombres, dans une ambiance gothique, sublimées par un noir et blanc maîtrisé. Le trait de Gatignol nous fait nous sentir tout petit dans ces décors titanesques tout en faisant affleurer les émotions dans les yeux si noirs et sur les visages si pâles de ses personnages.

Évoquons également les textes romancés sur des grands personnages de chaque famille qui entrecoupent les BD et permettent d’en savoir davantage et d’approfondir l’univers et l’héritage des protagonistes. Que du bonus !

Violents, magnifiques, dérangeants, dynamiques, fascinants, des contes à dévorer !
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Drych
  17 mai 2021
Les Misérables, tome 1 de Victor Hugo
Un classique dont tout le monde connait l’histoire depuis l’enfance, du temps de la mienne par des «rouge et or » sur Cosette, Gavroche …, plus tard par des films, des séries télé, et pour les plus jeunes par une comédie musicale et des jeux vidéo. C’est pourquoi les 1254 pages de mon folio classique ont attendu quelque temps dans ma bibliothèque avant que je ne me décide. Et puis très rapidement je me suis pris au jeu. Ce petit texte est censé être une critique, mais ce monument national n’en a pas besoin. Je dirais simplement qu’il fait parfois bon se replonger dans des souvenirs qui appartiennent à notre culture. Pourtant, l’air du temps a changé depuis le 19éme siècle. Les envolées lyriques d’Hugo, un peu grandiloquentes à mon goût de minimaliste, ses références classiques ou historiques m’ont semblé parfois un peu longues. Mais ces impatiences ne sont rien en regard de le force prodigieuse du roman. La richesse de vocabulaire, y compris en argot, renvoie de son côté à l’école les petits Larousse et Robert. Je suis arrivé au bout, content d’avoir remis de l’ordre dans mes souvenirs de ce roman puissant et émouvant.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50