AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'aube de la guerrière (19)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Rhi-Peann
  03 septembre 2012
Je suis très agréablement surprise par cette lecture. Vanessa Terral est un auteur que j'aime bien, donc je partais avec un a priori positif, mais ce livre reste une belle surprise. Elle sait nous emmener avec humour et justesse dans des univers construits et cohérents. Elle sait aussi reprendre des pontifes et décaler le point focal de l'histoire pour en faire quelque chose d'original et de saisissant !
Belle réussite !
Lien : http://livre-monde.com/?p=813
Commenter  J’apprécie          70
Aranae
  17 décembre 2012
La première fois que j'ai tenu ce roman entre mes mains, j'étais perplexe. En lisant le résumé qui faisait mention d'anges, la curiosité m'a piquée. J'ai donc entamé rapidement la lecture de cette histoire qui s'annonçait haute en couleur.

Je ne connaissais pas du tout l'auteur, je n'avais pas d'attente particulière quant à son style. Celui-ci est très simple et non dénué d'une ironie piquante et mordante pour le plus grand plaisir des yeux. le terme simple ne signifie pas simpliste mais fluide ! L'auteur emploie un langage mêlant l'oralité bien rendue des dialogues et l'habileté des descriptions, le tout pour une lecture des plus agréables.

Les personnages, bien que de « race » surnaturelle, se révèle étrangement humains. Tous sont attachants, et parfois un peu énervants il faut l'avouer ! Mais une fois encore le lecteur aura l'impression de rencontrer des personnages au final bel et bien réels.

Vous avez pu le voir dans mes différentes chroniques, j'apprécie particulièrement les légendes celtiques. Qu'à à voir un récit portant sur les anges et les démons avec ces mythes me direz-vous ? Eh bien Vanessa Terral a réussi à mêler cette influence dans l'histoire pour le plus grand plaisir du lecteur !

L'aube de la guerrière est donc un véritable mélange de genres : du fantastique (ici de l'urban fantasy) mêlée à de l'Heroïc-Fantasy. Nul besoin de connaître les détails bibliques de la guerre entre anges et démons pour apprécier cette histoire pleine de piquant, d'humour et d'action !
Lien : http://laplume-ou-lavie.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Melisende
  23 mars 2013
En approchant du stand du Chat Noir lors de la convention Octogônes en octobre dernier, je ne pensais pas du tout me pencher sur ce titre. Mais quelques mots échangés avec Vanessa Terral (que je rencontrais pour la première fois pour l'occasion) m'ont décidée. La bit-lit et moi, ce n'est pas l'amour fou (bien au contraire même) mais j'ai découvert que l'auteure ne portais pas non plus la célèbre Anita Blake dans son coeur et lui préférais, comme moi, Mercy Thompson. Ouf, ça rassure sur le contenu de cette aventure… et je ne regrette pas de l'avoir suivie.
Je me réjouissais de me plonger dans un one-shot pour une fois, et finalement, je sors de cette lecture en regrettant qu'il n'y ait pas un autre tome prenant place dans cet univers ! Nous sommes plusieurs à la réclamer : une suite, une suite, une suite !

Les premières pages plantent le décor et le rythme soutenu que suivra cette aventure : le lecteur découvre Solange en plein combat rapproché, aux prises avec des Larves géantes légèrement dégoutantes. C'est au fil des pages que l'on comprend que la demoiselle est morte et se bat sous la bannière du Paradis pour défendre les différents plans de l'univers de l'attaque des bestioles citées plus haut (qui doivent, normalement, rester dans les Fosses). Mais la jeune Solange, arrivée depuis quelques semaines à peine, ne se sent pas vraiment à sa place avec les anges et a l'impression que les instances supérieures complotent contre elle. Quand elle est envoyée pour une nouvelle mission suicide, sa décision est prise : elle va mettre les voiles et faire cavalier seule. Mais voilà que le combat ne se passe pas aussi bien que prévu pour elle… heureusement, deux types charmants passant par là lui sauvent la mise. Malheur ! Ce sont deux démons (dont un succube) qui bossent pour l'autre côté ! Malgré leurs camps opposés, les trois protagonistes se trouvent assez vite réunis, mais après tout, continuer avec les deux hommes n'est peut-être pas si désagréable pour Solange ? Une association électrique se met en place entre les trois membres du trio qui, malgré leurs différences (mais sont-il si différents ?) n'ont qu'un seul et unique but : protéger leur monde (et le nôtre - celui des vivants -, en passant), de l'attaque des Larves qui semblent très excitées à l'approche du 21 décembre 2012 !
J'ai vraiment beaucoup aimé ce trio qui vire un peu au triangle amoureux (mais vraiment très légèrement et heureusement, parce que ça a tendance à m'agacer un peu généralement) et qui offre de belles réparties. J'ai vraiment eu le sentiment que Vanessa Terral prenait plaisir à écrire les passages rassemblant Solange, Terrence et Aghilas ; on ne peut donc que prendre du plaisir à les découvrir à notre tour.

En parcourant les premières pages, j'appréhendais un petit peu de partager l'aventure de cette demoiselle un peu grande gueule mais je me suis surprise à prendre beaucoup de plaisir à suivre la jeune Solange et à m'attacher à elle. Certes elle a un caractère bien trempé mais l'auteur ne tombe jamais dans les excès avec la demoiselle. Ici, point d'héroïne vulgaire et insupportable mais une jeune femme bien décidée à survivre à sa mort et à trouver une place dans cette après-vie. Solange fait donc partie de ces femmes fortes lorsqu'il faut combattre sur le terrain mais possédant aussi une certaine fragilité, en quête d'identité.
Si Solange est l'héroïne de cette histoire, les deux « hommes » a priori personnages secondaires, ne sont pas en reste. J'ai apprécié que l'auteure ne se contente pas de les placer sur le chemin de la demoiselle uniquement pour mettre celle-ci en avant, mais leur offre au contraire une vraie personnalité, un passé, une histoire… bref, du relief. Terrence est charmeur et exubérant, Aghilas est silencieux et plutôt renfermé. Un duo de choc que l'arrivée de la jeune femme met légèrement à mal. Au début, le succube - Terrence - me plaisait davantage (sans doute dû à son talent dans le domaine de la séduction) mais au fil des pages, j'ai appris à connaître l'autre démon en même temps que l'héroïne et j'ai été touchée par son passé et sa façon d'être. Je regrette presque de ne pas avoir eu le loisir de creuser un peu plus sa personnalité (ainsi que celle de Terrence), parce qu'il y a beaucoup de potentiel. J'aimerais bien revoir ces deux-là dans une autre aventure… *message subliminal à l'auteure*

On pourrait croire que l'intrigue mettra surtout l'accent sur la dualité Paradis-Enfers, Anges-Démons, Bien-Mal… mais on se rend très vite compte qu'après la mort (et même avant d'ailleurs), tout n'est pas si manichéen. Les soi-disant Gentils ne sont peut-être pas si roses et angéliques malgré leurs auréoles et les soi-disant Méchants ont peut-être beaucoup à offrir… Solange se retrouve un petit peu au milieu des deux clans et grâce à son aventure, le lecteur peut avoir une vision plus globale des évènements.
Si j'ai bien aimé cette approche, ce que j'ai avant tout préféré dans cette histoire, c'est là où nous (l'héroïne et les lecteurs) mène Vanessa Terral. Je ne pensais pas du tout que l'intrigue prendrait cette direction (je ne l'avais pas du tout vu venir) et ça m'a beaucoup beaucoup beaucoup plu. Je ne vais pas trop développer pour ne pas vous gâcher la surprise, mais en gros, futurs lecteurs, vous irez faire un petit tour du côté de la mythologie scandinave (mythologie que je connais trop peu à mon goût… mais il faut que je répare ça !) et même un peu du côté de la mythologie celte.

Si je ne dis pas de grosses bêtises, L'Aube de la guerrière est le premier roman de Vanessa Terral… et pour un premier roman, waouh. Non seulement l'intrigue tient la route mais en plus, l'univers proposé est riche, complexe et permettrait la création de beaucoup d'histoires annexes (où vont ceux qui ne sont ni admis aux Enfers ni au Paradis ? On comprend, grâce à l'aventure de Solange, qu'il y a beaucoup d'autres endroits où se réfugier après la mort…) et surtout, la forme tient la route.
J'ai, en effet, vraiment beaucoup apprécié la plume de l'auteure. Les scènes de combats et d'altercations sont nombreuses, le style est, à leur image, vif et percutant. Les descriptions, ni trop encombrantes ni trop absentes, font mouche et permettent facilement aux lecteurs de mettre des images sur les mots. Je ne suis habituellement pas une fervente admiratrice des dialogues dans les autres ouvrages classés en « bit-lit » car, comme déjà dit plus haut, ils tombent bien trop souvent dans la vulgarité à mon goût. Ici, Solange a certes de la répartie, utilise parfois quelques termes… discourtois… mais, ce n'est jamais vulgaire. L'héroïne est l'unique narratrice de cette histoire, le style est donc plutôt « oralisant » mais fait surtout la part belle à l'humour. Un peu cynique, la demoiselle a toujours la réflexion qu'il faut pour détendre l'atmosphère, même en plein combat rapproché mal engagé. Un plaisir de suivre ses pensées et réactions !


Mission réussie pour L'Aube de la guerrière ? Affirmatif ! Si bien réussie que j'en redemande ! Une intrigue originale et qui surprend - positivement - par son évolution, une héroïne agréable à suivre, des personnages secondaires tout en relief, un contexte riche et particulièrement bien pensé… le tout servi par une plume rythmée, percutante et pleine d'humour. Que demander de plus ?
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lessorcieres
  07 août 2014
L'auteur mêle les différentes mythologies avec une grande habileté. On croise des dieux païens avec des anges du paradis et sans que cela ne choque. J'ai aimé croiser ces différentes religions et divinités que je connais . L'univers est bien définit, chacun à sa place et son propre rôle . le tout est cohérent malgré le mélange et cela donne au fond de l'histoire un côté assez riche.

J'ai aimé le personnage de Solange qui avec ses doutes, ses réparties et ses envies, est attendrissante. Elle est forte malgré ses hésitations et son passé compliqué et elle va jusqu'au bout de ses idées quitte à laisser des plumes!

Les rôles masculins sont sympathiques même si j'aurais bien secoué Aghilas, le beau ténébreux de l'histoire, pour qu'il montre ses sentiments mais bon on ne secoue pas un démon ancien et puissant…
Dès le début le ton est donné: l'humour sera de la partie. L'auteure nous propose un texte drôle, rafraîchissant et bien construit. L'écriture moderne nous plonge bien dans la "bit-lit" à la française et j'ai été accroché dès le début. Sans temps mort l'intrigue est menée tambour battant pour mon plus grand plaisir.

J'avais déjà lu une nouvelle de Vanessa Terral " L'étincelle en moi" qui parle d'Héléna, l'un des personnages justement et même si j'avais beaucoup aimé le style d'écriture est tellement différent que j'ai été surprise en commençant le livre.

J'ai vraiment apprécié ce livre
Lien : http://memelessorciereslisen..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
idevrieze
  17 octobre 2013
Un sens de l'après mort développé par Vanessa Terral à la fois classique et surprenant.

A travers Solange, notre Héroïne, nous avons accès au monde spirituel où vont les âmes après leur mort. Il y a le Paradis où a attéri Solange car elle a eu la bonne idée de se confesser juse avant de mourir, mais il y a aussi son opposition, l'Enfer où vivent Terrence et Aghilas. Alors, les anges et les démons se combattent et on s'y attend clairement. Mais certains d'entre eux finissent surtout dans la destruction des larves. Et les larves, qu'est ce que c'est ? le Néant, le rien. Or, le monde spirituel est à l'image de ses habitants. Aussi, nous sommes dans un monde où les gens produisent du rien, ou ne croient vraiment en rien : il est logique que les anges et les démons qui incarne quelque chose combattent ce rien.

Comme je vous le disais, c'est sommes toutes assez classique et l'auteure va très loin dans celui-ci. Reprenons donc. Les anges vivent au ciel, à l'écart et les démons vivent sur Terre ou sous Terre. C'est exactement la reprise de nos croyances transposées dans un univers moderne et cohérent. Et c'est bien fait.

Mais voilà, j'attendais l'auteure sur un autre terrain. Croyez-vous qu'elle m'a laissée en plan ? Que nenni ! Nous partons ici de la croyance principale monothéiste. Mais que faire des autres religions? Celles qui sont secondaires? Ou celles qui sont presque oubliées? Je vous laisse là dessus car il faut que vous découvriez quelques petites choses par vous même mais le message de Vanessa Terral est clair ici : il n'y a pas de bon côté ou de mauvais côté. Il y a juste le reflet spirituel de notre monde physique.


Solange, une héroïne qui se perd.

J'ai eu du mal avec Solange parce que, lorsqu'elle est morte, c'était une paumée. Et paumée elle est arrivée au Paradis. Autant sur Terre elle s'est laissée portée par les évènements, autant au Paradis c'est pareil. Nous avons une jeune femme qui possède une force incroyavle en elle mais qui donne toujours l'impression de se laisser porter par les évènements. Et pour ce défendre, elle fait des remarques acerbes.

Ce n'est pas à proprement parler une critique que je fais au personnage, c'est juste que, quelque part, Solange est aussi un reflet de bon nombre de mes défauts, défauts qui ont tendance à m'agacer sur moi, alors imaginez ce que cela donne lorsque je les retrouve sur une héroïne. J'ai tout bonnement envie de la secouer la plupart du temps (désolée Solange).

Toutefois, ce qu'elle n'a pas réussi à faire sur Terre, Solange réussira à le faire après sa mort. En prenant conscience de sa force, en apprenant à élargir ses horizons et enfin à faire confiance aux bonnes personnes, notre héroine réussit à évoluer et à grandir non pas pour être ce que l'on attend d'elle mais ce qu'elle désire réellement. En somme, un vrai livre initiatique.

En bref, ce roman n'est pas à prendre à la légère non plus. Vous aurez là une lecture détente basée sur des thèmes intéressants d'une part. D'autre part, vous aurez une héroïne imparfaite, certes, mais qui tentera de corriger ses faiblesses. Et tout cela sans vous prendre la tête. Utilisez moi cela pour vos week end :)
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CoquelicoteAzimutee
  31 juillet 2014
L'Aube de la Guerrière est un roman qui traînait dans ma PAL depuis plus d'un an et demi. Je l'ai acheté au Val Joly'Maginaire en 2012, avec une magnifique dédicace de l'auteure, Vanessa Terral. J'ai mis le temps mais ça y est, il est lu, et le ressenti est positif !

Solange est morte depuis trois semaines. Après le Purgatoire, elle a été assignée n tant qu'ange guerrier à la tâche ingrate mais essentielle de liquider les Larves venues de la Fosse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression de se faire entuber par le Saint-Office, voire qu'il essaie carrément de se débarrasser d'elle ? le début de la réponse à cette question réside peut-être dans sa rencontre avec deux démons, Terrence et Aghilas.

Dès le début, on est embarqué dans l'histoire auprès de Solange, héroïne et narratrice, par de l'action, des interrogations, la découverte de l'univers après la mort et une écriture franchement dynamique. Dans l'ensemble c'est plutôt bien construit et cohérent, avec peut-être un petit bémol quant aux explications sur ce « nouveau » monde. L'auteure a choisi de faire plonger le lecteur tête la première, sans expliquer clairement à un moment les règles qui régissent cet univers. Au lecteur donc d'être attentif aux phrases de-ci de-là qui donnent des morceaux du puzzle. Même en étant attentif (ce que je suis généralement quand je lis), il peut être difficile de s'y retrouver dans le mélanger, malgré tout fort intéressant, entre les cultures et mythologies judéo-chrétienne, scandinave et celtique. Par exemple, je ne suis pas certaine d'avoir compris toutes les explications sur les moissons-des-Æsir. Bref, un peu dur dur pour les néophytes comme moi de s'y retrouver.

Sur l'intrigue en elle-même, j'étais un peu inquiète au début. J'avais peur que le livre prenne une direction axée sur le Bien/le Mal mais je n'aurais pas dû, car ça ne ressemble pas du tout à l'auteure, qui nous offre une histoire plus profonde sur l'acceptation de soi et des autres, de nos erreurs et nos limites et les leurs. Je pense qu'on peut dire aussi que c'est un roman assez féministe. Les personnages masculins et féminins sont à peu près équilibrés en nombre et les déesses, très présentes, sont à la fois guerrières, protectrices et sages.

J'ai bien aimé l'héroïne mais un peu plus de développements m'auraient peris de vraiment m'attacher à elle. le livre est quand même très court, mais j'apprécie que ce soit un one-shot, et pas le premier tome d'une saga à X volumes, même si une suite est permise avec le dernier chapitre. Je pense que mon perso préféré est Bel. Ayant lu la nouvelle L'étincelle en moi qui la présente ainsi qu'Helena, j'avais hâte de les retrouver toutes les deux ! J'ai également beaucoup aimé Sabína, son humour m'a plu. Évidemment, si on met de côté les personnages fictifs, c'est Aurore que j'ai préférée, parce que je la connais et que je l'adore en vrai ! (Dawn a en effet gagné un concours qui lui a permis d'être transformée en personnage de L'Aube de la Guerrière !) C'était très drôle de lire ses répliques et d'entendre sa voix dans ma tête, de voir son image dans mon esprit et de l'imaginer utiliser son Don ! Les deux hommes principaux de l'histoire m'ont moins convaincue que les personnages féminins, tant par leur background que dans le temps où on les voit. J'imagine qu'ils ne sont simplement pas mon genre !

Quant à l'écriture, comme je le disais elle est très entraînante et assez imagée, ce qui apporte souvent beaucoup d'humour ! J'ai ri plus d'une fois. Comme pour d'autres auteurs français, je trouve que le pari de la « bit-lit à la française » (ou alors de « l'urban fantasy à la française » si vous êtes puriste) est bien réussi, surtout qu'ici l'action se situe soit sur d'autres « plans », soit dans notre monde, en France, à Laon plus précisément. C'est sympa de mettre en avant cette ville, souvent oubliée ou méprisée, à tort comme vous pourrez le découvrir dans le livre. Pendant des années, j'ai vécu pas très loin mais je n'y suis jamais allée. C'est en tout cas la deuxième fois cette année que je la « croise » vu que c'est aussi le lieu où se déroule la majorité de l'histoire de 14-14.

En résumé, L'Aube de la Guerrière est un one-shot sympathique dans un univers hybride et intéressant qui assure un bon moment de lecture. J'ai bien envie de découvrir d'autres de ses textes, heureusement que j'en ai acheté certains lors de promotions !
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaureduMiroir
  24 août 2012
Morte et enterrée, Solange s'est vue ouvrir les portes ...
Lien : http://autrecotedumiroir.net..
Commenter  J’apprécie          20
Carolivra
  09 septembre 2015
Je me suis réjouis de découvrir ce roman car j'avais complètement adhéré à la plume de Vanessa Terral, découverte dans le recueil de nouvelles le Lamento des Ombres. Dans sa nouvelle « Les Flûtes enchantées », j'ai découvert une auteure pleine de talent: son écriture y était fine et très drôle en même temps. Malheureusement, j'ai vite déchanté avec L'aube de la guerrière à tel point que j'ai eu du mal à lire et à finir ce roman.

L'intrigue de départ est pourtant bonne et avait tout pour me séduire. Solange est décédée subitement dans un accident de la route. Elle se retrouve, à sa plus grand surprise, au paradis. En effet, elle devenue un ange et pas n'importe quel ange. Sa mission est de combattre des larves qui tentent de s'infiltrer dans le monde de vivants pour y semer la peur et le chaos. Solange est également dotée d'un pouvoir rare: elle maîtrise la lumière des ténèbres. Or, lors d'une de ses missions, elle tombe nez à nez avec un duo de démons: Terrence et Aghilas. Ce dernier possède lui aussi le don des ténèbres. le duo démoniaque apprend à Solange qu'elle aurait dû être depuis longtemps éliminée par ses pairs et qu'elle est dotée d'une autre mission, encore plus importante…

L'idée de départ m'a donc paru bonne: une fois de plus anges et démons se confrontent. L'auteur place ses personnages dans une mythologie chrétienne assez bien maîtrisée et joue avec les codes du genre. Solange est un « ange » et paraît d'ailleurs bien angélique à ses débuts. Cependant, elle se rend vite compte par elle-même qu'elle possède un don qui n'est pas commun parmi les siens. Elle devient vite une sorte de paria dont il faut se débarrasser. Elle s'entoure, bien malgré elle, du duo démoniaque qui joue passablement avec ses nerfs. Si j'ai aimé Terrence, décrit comme un dandy sans scrupules, séduisant et entêté, j'ai beaucoup moins apprécié Aghilas qui entre dans le stéréotype du beau mec inaccessible, blindé sentimentalement, cachant un très lourd passé. On connaît la suite.

Quant à Solange, elle apparaît au début du livre un peu naïve mais se révèle finalement plus forte qu'elle ne paraît. J'ai cependant été chagrinée par deux, trois petites choses la concernant. Solange est une fille qui apparaît plutôt comme quelqu'un de calme, de posé. Elle cherche avant tout à savoir pourquoi elle a rejoint le paradis aussi vite et dans des circonstances étranges. Mais parfois Solange « pète un câble » et devient d'une vulgarité atterrante! J'ai été presque choquée de voir qu'elle changeait totalement de comportement en deux lignes et j'avoue avoir trouvé cela très bizarre! En une phrase, elle est capable d'enchaîner dix obscénités puis de redevenir un ange tout à fait calme. J'ai eu une impression de schizophrénie.

Je n'ai pas non plus adhéré à sa relation avec le duo démoniaque. Une fois de plus, l'auteur nous offre un jeu du chat et de la souris en bonne et due forme. Aucune surprise de ce côté-là tant j'ai lu et relu de livres mettant en scène ce genre de trio.

Enfin, ce qui m'a le plus dérangé c'est l'intrigue en elle-même. Sans en dévoiler trop, on passe d'une guerre ange/démons à une guerre anges/tribu celtique. L'auteur a certes des connaissances en matière de mythologie mais elle mélange beaucoup trop de choses à mon goût et cela m'a vraiment désorientée! Je n'ai pas non plus aimé ce concept de « larves » faisant plusieurs étages de haut et qu'il faut zigouiller à grands renforts d'explosions. En fait, j'imaginais les Power rangers se battant contre les genres de monstres débiles qu'on voit à chaque épisode. Les scènes de combat deviennent carrément absurdes et parfois ridicules.

Bref, si la plume de l'auteur m'a convaincue, je n'ai pas adhéré à l'intrigue trop morcelée et trop faiblarde. Les personnages ne m'ont pas plu non plus! C'est raté pour cette fois et c'est vraiment dommage car j'en attendais beaucoup.
Lien : https://carolivre.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WCassiopee
  22 mars 2014
Comme je l'ai dit à une amie : Il y a des livres où il faut plusieurs chapitres pour rentrer dans l'histoire et d'autres qui vous happent dès les premières phrases... L'Aube de la guerrière rentre dans cette dernière catégorie. Dès les premières pages, j'ai su que j'allais au minimum passer un bon moment avec ce livre. Ce fut le cas et plus encore.

Je ne reviendrais pas sur l'histoire, la quatrième de couverture donne un assez bon aperçu de l'histoire et du ton de celle ci ^^

Une histoire d'ange et de démons, mais pas que. J'avoue avoir eu un peu peur quand on m'a parlé du sujet. J'ai déjà lu plusieurs histoires dans le genre, et soit j'adorais soit je n'aimais pas vraiment. Ce sont ces histoires là qui me déçoivent le plus facilement. Mais ici pas de déception, j'ai découvert une oeuvre légère et vraiment agréable à lire. L'écriture est bonne, l'histoire est vraiment bien façonnée, rien n'est laissé au hasard. On sent que le récit est extrêmement bien travaillée.
Bien que l'on soit avec des anges et des démons, l'histoire ne se prend pas trop au sérieux (ouf !), il n'y a pas de cours de religion et pas de morale (j'ai plus d'une fois préféré le camp des démons à celui des anges hi hi).
Il y a beaucoup d'humour et d'action. le rythme reste soutenu au fil des pages pour notre plus grand plaisir !

Solange est un ange tout récent, mais qui est envoyé au casse pipe lors de missions suicides. Elle comprend vite se qu'il en retourne et bien que n'ayant n'étant pas au fait de tout, elle fait ce qu'il lui semble juste et n'hésite pas à prendre des risques. C'est un personnage vif d'esprit, c'est agréable de suivre ce genre de personne.
Terrence et Aghilas sont deux démons qui vont croiser la route de notre angelot. le premier est un succube en mal d'affection (n'est ce pas ironique?) et ayant besoin de reconnaissance. Malgré cela c'est lui qui se montrera le plus sociable et le plus entreprenant. Aghilas lui est pas très bavard, mais il a la force, la puissance et le calme du grand guerrier. Il n'a pas besoin de parler pour en imposer. le guerrier dans toute sa splendeur.
Suite à leur rencontre, Solange va chercher des réponses auprès d'eux. Il va de soi que réunir un ange et des démons, cela va causer quelques étincelles. Mais ça sera pour notre plus grand plaisir !
D'autres personnages auront des rôles non négligeables, anges, démons, dieux...

Tout au long de ma lecture, j'ai eu qu'une pensée : efficacité. le style, l'histoire, et même les personnages. C'est le sentiment qu'il me reste. (Je le verrais d'ailleurs bien adapté en film. L'histoire s'adapterait à merveille !)
Et lorsque j'ai fini l'ouvrage un autre mot m'est venu à l'esprit : ENCORE !! Bon alors qu'on se le dise, il faut une suite à ça !! (surtout avec la dernière page le "Ailleurs..." !! Un suite avec Lug *_*) Je veux pouvoir lire d'autres aventures avec Solange et Aghilas et Terrence ! Je veux aussi revoir Helena, Aurore, Belle et la moisson-des-Aesir !! J'en veux plus ! Je vois bien ce livre devenir une belle saga ! Alors j'espère que mon appel viendra jusqu'à l'auteure et qu'elle prendra en considération ma demande : S'il vous plaît !! Ne nous laissez pas avec ce petit bijou sans petits frères et soeurs !!

Donc en somme un très bon livre, très très bien écrit, mêlant action, humour, des anges et des démons, un livre qui se dévore ! Lancez vous !!
Lien : http://wlatetedanslesetoiles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lejournaldetara
  23 mai 2013
L'aube de la guerrière est le premier livre que je lis de Vanessa Terral et j'ai beaucoup aimé !

On est plongé dans un monde qu'on connait déjà, celui des anges, de la vie après la mort, mais l'approche est originale, s'attarde sur des aspects religieux surprenants.

J'aime beaucoup les personnages et le ton employé, ça se lit super bien, à lire !
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1781 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre