AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  24 janvier 2018
Qui ne connaît pas Isaac Asimov? J'en ai très souvent entendu parler, mais je n'avais encore lu aucun livre de lui. Je me suis interrogée un certain temps sur celui que j'allais choisir pour entrer dans son oeuvre et finalement j'ai porté mon choix sur « La fin de l'éternité ».

Dans son science-fictionnaire, Barets le mettait en parallèle avec « La Patrouille du Temps » de Poul Anderson, cela tombe bien l'histoire est encore toute fraîche (cfr. critique du 6 janvier).

Manse Everard versus Andrew Harlan.

Manse est originaire du 20ème siècle et Andrew du 95ème siècle.

Manse est un Patrouilleur et Andrew est un Éternel (mais pas immortel ^^).

D'un côté les Danelliens, de l'autre le Comité Pan-temporel.

Les patrouilleurs protègent le passé tandis que les Eternels jouent avec le futur de l'Humanité.

« Nous travaillons pour mettre au point tous les détails de chaque moment du Temps depuis de début de l'Éternité jusqu'à ce que la Terre ne soit plus qu'un globe sans vie, et nous essayons de déterminer avec précision le nombre infini de configurations temporelles possibles et d'en choisir une meilleure que celle existante. Nous décidons alors à quel point du Temps nous pouvons opérer une modification minime pour supprimer cette dernière et la réintégrer parmi les probabilités. Et nous continuons ainsi « éternellement », cherchant ce-qui-pourrait-être et le substituant à ce-qui-est. »

J'ai mis un certain temps avant d'entrer dans l'histoire… peut-être à cause de ces deux semaines plongée dans le dernier roman de Paul Auster (ce n'est pas toujours facile de passer d'un univers à l'autre) ou peut-être parce qu'au début j'avais trop tendance à comparer avec Poul Anderson. Je me disais que sans contexte historique auquel me raccrocher qu'il m'était difficile d'imaginer tous ces siècles : le 575e, le 482e, le 100000e, …

Puis, à un moment donné je me suis rendue compte que j'étais à fond dedans. On se réveille ! Je ne trouvais pas Harlan très intéressant comme personnage jusqu'à ce qu'il devienne fou furieux et s'empare d'un fouet neuronique pour … ah oui c'est vrai je ne peux pas le dire ^_^

Bref, à partir de ce moment-là c'est devenu vraiment passionnant. Je me suis régalée.

Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (28)
Challenge multi-défis 2018 (63)
Club Isaac Asimov
Commenter  J’apprécie          436



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (40)voir plus