AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4

sur 4 notes
5
1 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Elsaragon
  27 novembre 2020
Tout d'abord, merci aux Editions Slatkine et à Masse Critique pour m'avoir permis de découvrir ce livre !

Roman un peu particulier qui sous couvert d'une intrigue policière nous fait découvrir les arcanes du système judiciaire helvète par l'entremise de Me Ledain derrière qui se cache Yves Valet, avocat et notaire à Sion.

Le sujet de cette intrigue : la pédophilie et la vengeance. Et c'est là derrière que se trouve une belle plume. L'auteur nous expose les faits sans aucunement prendre partie, en ayant les réserves que se doit tout avocat.

Ce n'est donc ni le procès de la vengeance, ni celui de la pédophilie, mais bien une analyse de ce que ces deux sujets engendrent dans notre société actuelle.

Le roman nous permet de découvrir deux personnages qu'une rencontre va marquer à jamais, et de rencontre il est plus question de brutalité, de jeunesse bafouée. Chacun des deux protagonistes vivra cet instant à sa manière, le développant jusqu'à se perdre pour un, et le marquant à vie pour l'autre.

Il n'est donc ici pas question de jugement, à chacun de se faire sa propre opinion selon ses croyances.

J'ai rarement lu un texte écrit avec un tel détachement, et détachement ne signifie pas manque d'empathie mais plutôt une objectivité quasi sans faille.

La fin du roman fait apparaître un rebondissement, mais en est-ce vraiment un ? Je vous le laisse découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Croquignolle
  01 novembre 2020
C'est étrange et tellement passionnant de lire un roman qui se passe dans mon coin de pays. Les références de l'auteur rejoignent les miennes. Les paysages prennent les couleurs et les reliefs aimés. Les gorges de la Borgne, avec son barrage, son pont, sa plage font émerger tant de souvenirs. le tribunal cantonal, ses juges, ses avocats et ses affaires courantes raniment mes craintes adolescentes. L'histoire de ce prêtre pédophile rejoint la triste histoire du curé de la paroisse de mes parents ayant abusé d'enfants dans les années cinquante...
Voilà pour le décor : mon Valais central riche de toute sa culture et de ses habitants secrets et discrets. On sent tout l'amour d'Yves Balet pour cette belle région qu'il sait très bien transmettre à travers sa plume.
Cinq étoiles pour ce point-là du roman.

L'histoire quant à elle est intéressante car elle donne le point de vue d'un homme de loi, qui choisit de défendre son client coûte que coûte, alors que tout invitait à le croire coupable.
J'ai l'habitude des polars dans lesquels les policiers sont les meneurs de l'enquête. Là, plus que l'enquête en soi, c'est la démarche d'un avocat et les étapes d'un procès que l'on découvre. En ce sens, c'est un livre hautement pédagogique et très intéressant.

Les Rivières du péché ne m'ont toutefois pas subjuguée. La faute à une écriture un peu répétitive, qui manque parfois de rythme et surtout en l'absence de suspense. En effet, j'avais découvert bien avant de tourner les dernières pages ce qui se cachait derrière cette enquête toutefois bien ficelée. Je n'avais pas délié tous les fils mais j'ai lu la fin du livre en gardant mon hypothèse en tête... Et du coup, la fin m'a presque déçue.

Au final, trois étoiles et demie bien méritée pour ce roman que j'ai eu la joie de découvrir grâce aux Editions Slatkine et à Babelio que je remercie pour cette action Masse Critique Mauvais genre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Pat0212
  05 mars 2020
Un grand merci aux Editions Slatkine et en particulier à Delphine qui m'a permis de découvrir un nouvel auteur de polars suisse. Après avoir visité Neuchâtel avec Nicolas Feuz et les alpes vaudoises avec Marc Voltenauer, nous nous rendons en Valais (région que je connais très très peu) en compagnie d'Yves Balet, avocat notaire à Sion pour découvrir la quatrième aventure de maître François Ledain, son double imaginaire. Je ne connaissais ni l'auteur ni son héros avant cette lecture.

Maître Ledain reçoit la visite de Christophe, un homme victime d'un chantage : Une lettre l'accuse de l'assassinat du curé d'un village voisin et menace de le dénoncer s'il ne paie pas cinq cent mille francs. Il rappelle à François qu'ils se sont connus à l'école il y a bien longtemps, ce qu'il avait totalement oublié et lui demande ce qu'il doit faire. François lui conseille de prendre contact avec la justice. Une remise de rançon est organisée par la police, suivie de l'arrestation des maîtres chanteurs. La mort de Fabrice Merloz passe pour un suicide, mais comme la victime semble le désigner comme son assassin, la police enquête. On retrouve les empreintes de Fabrice et de Christophe sur l'arme, ce qui conduit à son arrestation. Il affirme toutefois être innocent de ce crime. Comme tout semble l'incriminer, François hésite à le défendre, Christophe lui raconte alors sa vie, brisée dans son enfance par le viol que Fabrice alors adolescent lui a fait subir. Par la suite, Fabrice est devenu prêtre et a continué de violer des petits garçons en Argentine, tandis que Christophe est devenu un très riche homme d'affaire à Hawaï. Quarante ans plus tard, il a appris que Fabrice est revenu précipitamment en Suisse et il est rentré lui aussi pour accomplir sa vengeance, mais elle est bien plus subtile qu'un meurtre.

La première partie raconte la vie de Fabrice et de Christophe, tous deux marqués au fer rouge par un viol dans leur jeunesse et dont la vie a par la suite déraillé. La deuxième raconte le procès de Christophe dans la plus grande tradition du thriller juridique. Dans l'épilogue, il revient d'outre-tombe pour expliquer les dessous de l'affaire, à travers une lettre écrite à François et non de manière surnaturelle, il n'y a aucun fantastique dans ce livre.

Il y a de nombreux renseignements sur le droit pénal et les procédures du Ministère public valaisan et suisse, mais comme cet aspect des choses est très obscur pour moi, je ne m'y suis pas arrêtée, je suis infirmière et pas juriste. Par contre la thématique du prêtre pédophile que sa hiérarchie a couvert durant toute sa carrière est très actuelle et vraiment intéressante. L'évêque de Sion évite de se poser des questions et surtout ne se renseigne pas sur la raison du retour précipité de Fabrice depuis l'Argentine, pays qui a préféré le mettre en retraite plutôt que d'affronter une nouvelle affaire. Ces aveuglements lui permettant de reprendre sa carrière de prédateur sexuel dans son nouveau village et de s'en prendre au petit Matthieu, un enfant de choeur. Fabrice a lui même subi un viol d'un camarade de classe dans son adolescence, ce qui lui a révélé sa nature homosexuelle et son attraction irrésistible pour les petits garçons, Christophe n'étant que le premier d'une longue liste. Fabrice a confié son penchant homosexuel à son confesseur dans son adolescence, mais il n'a pas reçu d'aide, on lui a juste dit que c'était le pire des péchés et qu'il devait l'expier. Fabrice est ainsi devenu un prédateur sexuel qui a commencé sa carrière avec un petit de sa paroisse, brisant sa vie à tout jamais. Cette première partie est vraiment passionnante, toute en nuances de gris, explorant le chemin qui pousse une victime enfermée dans sa culpabilité et un univers bouché à devenir un criminel. le fait d'avoir d'abord été une victime ne justifie en rien l'évolution de Fabrice, ni celle de Christophe. Ce sont des personnages complexes en prise avec leur culpabilité. le lien entre sexe et péché est important dans ce livre, avec les dégâts que ce carcan a causé chez de nombreux jeunes.

Un livre qui passionnera les lecteurs qui s'intéressent à la religion et à son histoire récente, soulevant de nombreuses questions comme le mariage des prêtres, l'homosexualité, la définition du péché etc. J'ai beaucoup aimé cette lecture assez particulière et différente des thriller juridique classique.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre