AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de KrisPy


KrisPy
  02 décembre 2016
Je n'avais jamais lu de livre de Stéphane Bourgoin, bien que le connaissant par la télévision et ses documentaires sur les tueurs en série.
Sa propre histoire l'a amené à s'intéresser de très près à ces monstres humains : sa fiancée a été tuée par un de ces psychopathes.
Sans avoir été mêlée de près ou de loin à une telle histoire, comme beaucoup, j'ai une espèce de fascination morbide pour ces hommes (et rares femmes) tueurs de sang-froid.
Comme un profiler, je me "glisse" dans la tête du tueur, essayant de comprendre comment, pourquoi, par quelles tenants et aboutissants arrive-t-on à de tels actes ? Quels mécanismes mentaux conduisent des hommes à tuer avec plaisir ?
Stéphane Bourgoin s'applique à nous '"raconter" ces tueurs depuis des décennies, allant les rencontrer, épluchant les enquêtes et minutes de procès, rencontrant des profilers du monde entier.
Dans ce livre, Bourgoin nous montre ce que c'est que d'être profiler. Il a suivi et interviewé longuement Micki Pistorius, profileuse sud-africaine de talent, qui a aidé à résoudre de nombreux cas de serial-killers dans toute l'Afrique du Sud du côté de Pretoria.
Elle nous raconte sa façon d'opérer (très proche de celle du héros de Thomas Harris dans Dragon rouge)
en quête du moindre ressenti sur les lieux de crimes, se laissant imprégner de cette ambiance délétère jusqu'à "entrer" dans la tête du tueur. ET ça marche.
L'empathie poussée à son paroxysme, ça me fascine également. (Je suis moi-même extrêmement sensible, et comprends parfaitement ce sentiment d'être imprégnée des actions et faits des autres, bons ou mauvais...)
Mais Micki Pastorius a un don incroyable car elle se laisse imprégnée, mais sait aussi se libérer. Enfin, jusqu'à un certain point. Elle fatigue sur la longueur. Toute cette noirceur, toute ces horreurs, ça mine, ça ronge quand même à la longue, même quand on est profiler. Mais le moteur, c'est que cesse ces abominations. Alors dès qu'un nouveau cas émerge, et ce n'est pas chose rare en Afrique du Sud, Micki Pistorius est sur le pont.
Je crois qu'elle est maintenant à la retraite. Elle écrit des livres sur ses enquêtes les plus intenses.
Ce livre a été publié en 2000 la première fois sous le titre "Micki Pistorius - une femme sur la trace des serial killers", puis réédité en 2007 sous ce titre "Profileuse, une femme sur la trace des serial killers".
Commenter  J’apprécie          152



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (14)voir plus