AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ode


Ode
  06 août 2012
Peut-être avez-vous déjà eu l'occasion de contempler la tombe d'Héloïse et d'Abélard au Père-Lachaise ? Sous le magnifique toit ouvragé de leur mausolée, les deux gisants de pierre blanche dégagent une harmonie et un magnétisme difficiles à expliquer. Comme si leur amour, réuni par la mort, flottait encore autour d'eux…

C'est le même magnétisme qui se dégage de l'oeuvre de Jeanne Bourin. Elle a choisi la voix d'Héloïse pour retracer l'histoire de ces amants mythiques. Sur son lit de mort, alors que ses contemporains se lamentent sur sa prochaine disparition, l'abbesse du Paraclet se souvient… Elle revit une dernière fois ses amours avec Pierre Abélard et lui adresse une intense supplique, éclatante de fraîcheur et d'adoration.

Ce roman s'inspire de la fameuse correspondance entre Héloïse et Abélard, et surtout du récit autobiographique d'Abélard - genre novateur pour l'époque : l'Histoire de mes malheurs (Historia calamitatum mearum) qui explique froidement comment Pierre Abélard, sûr de son pouvoir, décida de séduire Héloïse. Cela permet de comprendre la relative facilité avec laquelle il se détacha d'elle par la suite, tandis qu'elle continuait à l'appeler de son amour. En capturant l'essence de ces textes dans les mots prononcés par Héloïse, Jeanne Bourin évite habilement l'écueil de la recopie ou de la citation. le résultat sonne extrêmement juste et j'ai éprouvé une réelle empathie avec les sentiments et les perceptions d'Héloïse, tout en savourant la minutieuse reconstitution de la vie quotidienne en ce début du XIIe siècle.

Cette histoire d'attraction intellectuelle muée en déchaînements charnels est finalement tout sauf sage ! Alors pourquoi ce titre surprenant : Très Sage Héloïse ? Parce que, malgré le feu qui brûlait en elle, Héloïse s'est montrée sage à bien des égards...

Elle a d'abord été la pupille irréprochable de son oncle Fulbert, chanoine de Notre-Dame, et une élève brillante du couvent d'Argenteuil, férue de langues anciennes et de philosophie. Ensuite, c'est docilement qu'elle a suivi les enseignements que lui a prodigués son précepteur Pierre Abélard, jusqu'à se donner à lui. Et c'est tout aussi sagement qu'après le drame du châtiment de Pierre, elle s'est résignée à abandonner son fils et à prendre le voile pour permettre à son époux (oui, ils s'étaient mariés secrètement !) de devenir moine, étouffant à jamais les sentiments qui débordaient en elle. Cette retraite forcée, consacrée à l'oraison et aux études, la mènera, comme un exutoire, à la vraie sagesse, celle de la connaissance. Sa renommée et ses écrits en tant qu'abbesse du Paraclet en témoignent.

Ce livre est un vibrant hommage à cette femme éprise de liberté, qui a tout donné pour vivre une passion tellement intense qu'elle a traversé les siècles :
"C'était mon âme, Pierre, que je t'avais livrée ! Ce don fut si total qu'aucune souffrance, aucune séparation, aucun sacrifice, aucune perte, ni ton silence, ni mon amertume, ni le temps, ni ta mort, ni l'approche de la mienne ne sont parvenus à en atténuer l'immuable et immortelle ardeur."
Commenter  J’apprécie          220



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (19)voir plus