AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,46

sur 35 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Une très bonne bande dessinée qui nous parle de l'avortement et des femmes qui font ce choix.
L'album montre tous les cas de figures qui peuvent pousser les femmes à avorter et ce, sans les faire passer pour des idiotes pas fichues de prendre correctement une contraception ou des femmes qui ne savent pas ce qu'elles veulent. On voit bien que même aujourd'hui, le parcours pour parvenir à cet acte médical légal n'est pas simple, entre les délais d'attente, le comportement parfois moralisateur du personnel médical et le fait d'avoir une décision cruciale à prendre dans un délai rapide.
J'ai aimé le fait que soient traités plusieurs cas, des femmes d'âges différents parlent de cet acte qu'elles ont vécu à différentes époques.
Le ton n'est jamais moralisateur et l'album ne culpabilise pas ces femmes qui ne veulent pas être mères à un moment précis de leur vie.
Je ne suis pas très fan des dessins par contre, que je trouve un peu enfantins mais cela n'enlève rien à la qualité de cet ouvrage.
Commenter  J’apprécie          70
Je n'avais jamais entendu parler de ces BD avant de les croiser sur Vinted pour compléter une commande. Je dois bien avouer que le thème me parlait fortement, même si j'avais une légère appréhension par rapport aux dates de parution (2011 et 2012).
C'était donc il y a dix ans et les discours sur les femmes qui ne veulent pas être mères n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui.

Tout ça pour dire que je n'attendais finalement pas grand chose de ces deux lectures et que j'en ai été très agréablement surprise. La position des autrices est finalement très actuelle, féministe et elle met magnifiquement en avant la liberté des femmes à disposer de leur corps.

Dans le premier tome nous rencontrons donc Jeanne, qui a 35 ans, est en couple depuis pas mal d'années et ne veut pas d'enfants. Elle l'a toujours dit, a toujours été très claire à ce sujet et son compagnon semblait être sur la même longueur d'ondes jusqu'à la naissance de sa nièce, qui lui fait remettre en question ce non-désir de paternité.

On sent dans ce tome toute la frustration de Jeanne, à qui on demande sans cesse quand elle fera un enfant et l'invisibilisation de son désir de ne pas en avoir, à coup de "Mais si, tu verras tu changeras d'avis" et autres "Les enfants c'est merveilleux, ça te change la vie".
Rajoutons à cela son compagnon qui soudainement se demande s'il n'aurait pas envie d'un enfant et reproche à Jeanne sa position sur le sujet. Alors qu'elle avait été claire dès le départ.

Le second tome aborde le sujet de l'avortement à travers le personnage de Lucie. Celle-ci tombe enceinte par accident et se retrouve confrontée aux insensées et interminables démarches afin d'obtenir un rendez-vous.
Là encore, on nous présente très justement la réalité de cette situation, entre les coups de fil interminables, les différents rendez-vous gynéco et l'absence d'empathie de certain·es. praticien·nes.

Malgré les dérives que dénoncent ces deux tomes, ceux-ci ne sont pas exempts de défaut. En effet, ils présentent la soeur de Jeanne comme une énorme caricature ambulante de la mère au foyer.
C'est à la fois une bonne et une mauvaise chose, car à travers Adeline on se prend en pleine face le concept de charge mentale et la violence psychologique qui en découle, mais à côté de cela on peut également se poser la question du manichéisme de cette représentation: si tu es mère tu es esclave de ton foyer alors que si tu ne l'es pas tu es totalement libre.

On sait très bien que la réalité est bien plus nuancée et très honnêtement c'est le seul défaut que j'ai trouvé à cette duologie. Pour le reste, les sujets sont amenés de manière intelligente, plutôt pédagogique et avec humour évidemment.
Ce sont des BD qui mériteraient vraiment d'être plus connues.
Lien : http://www.cranberriesaddict..
Commenter  J’apprécie          30
Un bon album qui aborde le sujet de l'avortement. Thème peu souvent traité, Véronique Cazot en parle en toute franchise. Elle montre très bien les problèmes rencontrés par les femmes et jeunes filles qui ne souhaitent pas garder leur enfant. Dans une société où l'on n'est pas femme si l'on n'est pas mère, avorter est souvent une épreuve doublement difficile.
Bien que la loi permette aux jeunes filles de ne pas devenir mères, les pressions et la société les pointes souvent du doigt.
Une BD très instructive, au delà des gags qui la parcoure. Je regrette cependant que la parole soit si peu donnée aux hommes!
Les dessins de Madeleine Martin, quand à eux, sont toujours aussi jolis!
Commenter  J’apprécie          30
autre sujet que le premier tome, nous voici plongés dans le parcours difficile de l'avortement. humour, émotion, rage et empathie s'y mêlent sans cesse. Une aussi belle réussite que le premier, j'ai passé un excellent moment drôle, sincère et humaniste. Je rêverais de lire encore 10 tomes !
Commenter  J’apprécie          10
Cette saga est une saga féministe, elle explique à un public de tout sexe que les femmes sont libres de faire ce qu'elles veulent de leur corps. Ce tome-ci traite d'un sujet encore tabou : l'IVG, le droit de ne pas garder son enfant.

J'avais apprécié le premier tome pour la transparence et l'honnêteté du message, j'aime davantage celui-ci qui traite du droit à l'IVG. En effet, nombres d'individus culpabilisent les personnes ayant recours à cela, cette BD est justement là pour faire prendre conscience qu'il faut respecter le choix de chacun. le discours est libérateur, les autrices parlent des différentes techniques d'IVG sans filtre, elles précisent que l'on a le droit de ne pas être triste et de ne pas culpabiliser lors de l'intervention.

Les autrices prônent la tolérance et le choix de chacun, le choix de ressentir ou de ne pas ressentir des émotions, le choix d'avoir recours à l'IVG ou non, le choix de faire des enfants ou non, le choix du prénom, le choix de tout. Et pour un plus grand soutien, à la fin se trouve des témoignages.

Cette BD est à mes yeux un guide. Je conseille ce livre à toutes et à tous et si l'occasion se présente, je n'hésiterai pas à prêter cet ouvrage à une personne de mon entourage pour lui expliquer que tout va bien, les choix n'appartiennent qu'à elle et elle doit s'écouter avant tout.
Lien : https://lademoiselleauxcerfs..
Commenter  J’apprécie          00
Dans ce tome 2, on continue sur le thème de la non-parentalité en s'attaquant directement à l'avortement. Lucie a à peine vingt ans quand elle s'aperçoit que, suite à un oubli de pilule, elle est enceinte. Elle sait qu'elle ne veut pas d'enfant dans l'immédiat. Elle se lance alors dans une véritable bataille pour avorter et pour faire comprendre son choix à son entourage. Là encore, on a le droit à un petit historique de l'avortement et à la confrontation de divers opinions sur le sujet avec toujours une idée : l'avortement est un choix et la femme qui le fait n'a pas à être jugée pour cela.
Commenter  J’apprécie          00


Lecteurs (68) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5283 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}