AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782823105520
346 pages
Éditeur : Persee (01/01/2013)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Les nains, les sorciers, les démons et les anges… Aelig n’y consacre aucune importance ! Installé dans un village reculé de l’Orayklëh, ce jeune homme de quinze ans mène une vie paisible en compagnie de ses parents adoptifs et de son petit frère. Et pourtant… son destin ne tarde pas à le rattraper ! À la suite de sa rencontre mystérieuse avec un tigre blanc sauvage, il découvre un diamant étincelant, héritage magique du peuple céleste. L’un des trois élus suprêmes, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ewylyn
  05 juin 2014
Je voudrais remercier les éditions Persée pour ce nouveau partenariat. J'ai réellement adoré cet univers riche, ces rebondissements, c'est une belle découverte en matière de fantasy. La couverture est splendide, j'applaudis le travail autour des effets et des couleurs, c'est très agréable à regarder.
C'est sûr qu'en voyant ces créatures, on est tentés de croire qu'il n'y a pas d'originalité et vous avez tort. Les peuples : anges, démons, nymphes, nains et magiciens sont des classiques en fantasy, mais l'auteur a su apporter une touche très personnelle confiant ainsi à son monde une richesse importante. C'est différent, tout simplement, et pourtant, on n'est pas perdu. Au fur et à mesure qu'Aelig découvre son destin et ce nouveau monde, on nous transmet des informations. Il est donc impossible d'être écroulé par la masse de données, tout s'enchaîne avec fluidité. Et je suis convaincue qu'il nous reste encore bien des choses à voir, nous n'avons pas tous les secrets de l'Orayklëh. Sincèrement, je suis fan de l'univers, des notions, de la manière de faire de la magie, des clans, des créatures, c'est un total émerveillement.
La magie, certains sorts vous rappelleront Harry Potter, c'est normal, on part également du latin pour certaines constructions. C'est instructif. L'école de magie m'a subjuguée, je ne m'attendais pas à ce qu'on y fasse un tour. J'étais partie sur l'idée du voyage qui m'a entièrement séduite, sur cette compagnie réduite, mais très sympathique. le fait de couper le voyage pour s'accorder une cure d'enseignement fut un beau rebondissement. Nécessaire d'ailleurs, car Aelig doit maîtriser ses dons. J'ai souri devant les petits clins d'oeil à notre sorcier à lunettes, mais l'emploi des temples et des éléments m'a également plût. Ça me rappelait les jeux The Legend of Zelda, avec ces énigmes et ces sages patientant sagement les trois élus. Attention, ce n'est pas du copié collé, loin de là, c'est une référence revisitée, avec la touche d'originalité de l'auteur.
L'histoire nous conduit à rencontrer Aelig, un jeune homme sans histoires, jusqu'à ce qu'il tombe sur un tigre blanc. de fil en aiguille, l'intrigue nous pousse vers une cité angélique où Aelig apprend la vérité sur sa naissance et son rôle dans la guerre entre les anges et les démons. Il n'est pas seul, deux autres élus devront l'accompagner dans sa tâche. En cherchant à maîtriser les éléments, il est envoyé aux quatre coins de l'Orayklëh avec son parrain le magicien Bleiz, une nymphe et un nain. J'admets, l'histoire fait « déjà-vu » et pourtant, je vous assure, ce n'est pas le cas, l'action est présente, on est toujours à l'affût d'une nouvelle découverte, les personnages sont attachants, l'univers très fascinant. Les rebondissements sont présents, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, j'ai adoré cette aventure.
Le style est fluide tout en étant riche. Les descriptions nous emmènent au coeur de l'action ou des pensées des protagonistes rencontrés. Elles permettent de s'immerger dans ce monde riche et complexe. le vocabulaire est varié, les répliques sont bien construites. Chaque personnage détient son histoire, il est identifiable et ne ressemble pas à un autre. le petit et unique point négatif, c'est l'anarchie de la typographie montrant les dialogues, même si cela va mieux au fil de la lecture. Tantôt les tirets tantôt les guillemets, je me suis un peu perdue au début. Sinon, j'adore les jeux avec la typographie, les insertions de dessins ou bien des symboles de la langue des anges sont très appréciables sans déranger la lecture, ce qui est encore plus génial ! La plume de l'auteur rend la lecture très agréable, c'est un beau moment de lecture.
Les personnages sont très attachants. Certains ont un rôle plus important que d'autres, toutefois, dans l'ensemble, ils sont travaillés et intéressants. Les trois élus sont différents les uns des autres. Aelig est plus spontané, Eowin est plus réfléchi et Conogan très mystérieux. J'ai hâte de voir comment ils vont évoluer, même si ce premier opus leur a déjà fait endurer de sacrées épreuves. La fin est absolument incroyable, elle coupe au bon moment, sur un retournement super alléchant. Bleiz est un magicien captivant à cerner, son histoire est très touchante, en particulier lorsque nous rencontrons un élève de l'école. La nymphe est très sympathique et bienveillante, son histoire est super triste, j'espère vraiment que par la suite, elle pourra retrouver son fils enlevé. J'aurais bien envie de vous parler de chaque personnage marquant, mais ils ont tous un rôle et ils apportent tous quelque chose à l'intrigue, je vais éviter de vous gâcher cette découverte.
En conclusion, je remercie les éditions Persée pour cet envoi. le roman est un très bon tome d'introduction à une série qui promet d'être captivante en raison de son monde complexe et d'une guerre sur le point d'éclater. La magie et la fantasy que renferme ce récit donne à cette aventure de bons ingrédients pour nous tenir en haleine durant le voyage initiatique entrepris par Aelig. La plume de Benjamin Debuc est fluide rendant la lecture simple et palpitante, c'est un super tome riche en rebondissements et je lirais la suite avec enthousiasme.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DrunkennessBooks
  02 novembre 2014
Ce premier tome des aventures d'Aelig nous fait découvrir un monde plein de magie et de créatures enchantées. Notre héros est un jeune adolescent dont la vie va être bouleversée suite à la découverte de ses origines : il est en réalité un descendant des trois grands séraphins, ces anges aux pouvoirs exceptionnels qui se sont sacrifiés afin de sauver le monde. Or celui-ci est de nouveau en danger ! Dorgal, un ange déchu, s'est allié aux démons et cherche à faire régner le chaos et la destruction. Seuls Aelig et les deux autres élus pourront en venir à bout. Mais avant toute chose, il leur sera nécessaire de rassembler leurs pouvoirs et d'apprendre à les contrôler. Accompagné de son mentor Bleiz, un puissant sorcier et de ses deux gardiens, une nymphe et un nain, Aelig se lance dans une aventure qui le changera à jamais et dont l'avenir du monde dépendra.
On retrouve dans ce roman tous les éléments typiques de la fantasy : un jeune héros découvrant que l'avenir du monde repose sur ses épaules, de la magie, des créatures fantastiques en quantité telles que nymphes, sirènes, sorciers, nains, démons, etc… L'univers n'est pas sans rappeler de nombreux jeux vidéo auxquels j'ai joué et livres que j'ai lu, ce qui n'était pas pour me déplaire. Ainsi, je n'ai pas pu m'empêcher de penser notamment à Zelda avec la recherche des temples ou encore à Diablo avec la lutte entre les anges et les démons mais également à Shannara de Terry Brooks avec les pierres elfiques et à Harry Potter avec le Tournoi des Sept Lunes. L'univers est donc très riche et bien construit, l'auteur nous livrant de nombreux détails sur les peuples qui l'habitent et sur leur histoire. Seulement, j'ai eu l'impression par moment qu'il voulait nous donner trop d'informations d'un seul coup. Et c'est ce qui fait que j'ai trouvé ce roman difficilement prenant. Car aussi sympathique que soit l'histoire, j'ai eu beaucoup de mal à me laisser entraîner dedans. Ce foisonnement de détails nous renseigne certes sur le monde dans lequel nos personnages évoluent mais du coup, l'histoire n'avance pas réellement, surtout dans la première moitié. Heureusement, la présence de quelques apartés aux lecteurs était plutôt sympa, ce qui permettait d'insuffler du dynamisme à un récit qui en manquait un peu.
Passons maintenant aux personnages. Dans l'ensemble, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. Ils m'ont paru abordés de manière assez superficielle, à tel point que, quand certains d'entre eux ont disparu, je n'ai rien ressenti. C'est dommage ! Mon plus gros problème a été avec Aelig, le héros. Naïf, pour ne pas dire carrément mièvre, je l'ai trouvé agaçant. Toujours prêt à abandonner à la moindre difficulté, c'est pour mieux relever la tête quelques lignes après. Cela aurait pu aller si ce n'était pas systématique. Par ailleurs, il n'a pas toujours des pensées en adéquation avec son âge (16 ans) : par moment, il paraît beaucoup plus jeune, à d'autres, beaucoup plus vieux. Il prend très rapidement conscience de sa mission, à tel point qu'on ne reconnaît pas le personnage à peine présenté au début du livre au bout d'une cinquantaine de pages. Malgré tout, je me suis accrochée et ce n'est que vers la fin que j'ai réussi à le trouver intéressant, Aelig ayant beaucoup changé et gagné en maturité ! J'ai tout de même préféré Eowin et surtout Conogan, les deux autres élus. Je regrette d'ailleurs que l'auteur ait introduit Conogan si tardivement et qu'il ne l'ait donc pas développé davantage.
Quant aux autres compagnons de route d'Aelig, ils ressemblent en tous points à ceux que l'on retrouve dans les romans de fantasy : à savoir un mentor plus âgé dont la sagesse éclairera le chemin de ses petits protégés et dont la protection se révèlera à maintes reprises efficace ainsi que deux représentants de races dont l'avenir dépend de la réussite de la mission de nos jeunes élus.
Au final, si Aelig et le Peuple Céleste n'est pas pour moi un coup de coeur, il n'en reste pas moins une lecture agréable ! Il s'agit donc d'un premier roman très prometteur d'un jeune auteur au talent certain dont je suis curieuse de découvrir la suite.
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lecteur9
  19 juillet 2015
Quel dommage...
L'auteur a beaucoup d'imagination et un monde très détaillé. Son histoire semble complète et pourrait donner un bon livre.
Malheureusement en le lisant on se rend vite compte qu'il n'y a eu aucune relecture professionnelle (fautes d'orthographe, de typographie, contresens !) ni aucun travail de l'éditeur qui s'est contenter d'imprimer le .DOC fournit (utilisation de différentes polices sans raison, alternance italique/normal non homogène, utilisation répétée de gras)
Quel dommage de ne pas avoir bénéficié d'un vrai travail d'édition ! (carton rouge à Persée)
Tout au long du livre des mots sont utilisés de manière inappropriée. A croire que l'auteur, pour éviter les répétitions, a utilisé un dictionnaire des synonymes, quitte a utiliser des mots qu'il ne comprenait pas.
Il s'en suit une lecture pénible. On "pouffe" en moyenne 10 fois par chapitre. (et pourtant ils sont courts !)
Quant à l'idée de s'adresser au lecteur directement, elle aurait pu etre bonne, si elle n'avait servi de pretexte a moraliser le lecteur de manière lourde et répétée. Au final elle ne fait que casser le rythme qui peinait déjà à s'installer.
S'il y a un conseil a donner à l'auteur, c'est de persévérer car il a les idées, mais aussi de ne pas se précipiter dans l'édition du tome 2. Trouve un vrai éditeur Benjamin (et profites-en pour rééditer proprement ce premier tome)
Et pour les éventuels lecteurs... Je ne peux que conseiller d'attendre une version finalisée car 23€ pour lire le brouillon d'un livre ca me semble un peu cher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DrunkennessBooksDrunkennessBooks   02 novembre 2014
N’avez-vous jamais songé à tout abandonner, cesser de constamment vous battre contre votre instinct ? Bien sûr que si… Et ce n’est autre que cette perpétuelle vulnérabilité qui donne sa valeur à la vie et nous donne la force de jouir de ses plaisirs éphémères.
Commenter  J’apprécie          40
EwylynEwylyn   30 mai 2014
Ah ! La jeunesse ! Pleine de rêves et d'ambition... A peine découvrez-vous le monde que vous pensez déjà à l'améliorer. Mais la vie n'est pas un jeu dont tu peux modifier les règles à ta guise...
Commenter  J’apprécie          20
EwylynEwylyn   30 mai 2014
Que penseront ses proches quelques mois plus tard, lorsque tout espoir de le revoir aura disparu ?
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : nymphesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1607 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre