AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,66

sur 31 notes
5
2 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Région niçoise.

Les Chrysanthèmes de l'Esterel, vous connaissez ? Non ? Normal, vous êtes encore jeunes et bien portants. (En tout cas, je vous le souhaite.) C'est dans cette maison de retraite que monsieur Vadim s'est retiré. Après de nombreuses années passées à la Légion étrangère, le décès de sa femme, puis celui de sa fille, son arthrose aidant, ayant toujours vécu au sein d'un groupe, il y passe des journées tranquilles. Pas question pour lui de rater à 14 :45 le feuilleton télévisé « Les coquillages de l'amour ».
Une pénible nouvelle attend monsieur Vadim lorsque l'assistante sociale, accompagnée de policiers s'en vient le trouver. Monsieur Vadim se retrouve sans un sou ! Il va devoir quitter sa maison de retraite n'ayant plus aucun moyen pour régler la facture. Il a été victime d'un escroc, monsieur Canesta, qui, profitant de son état au lendemain de son AVC, lui a fait signer des documents lui donnant carte blanche pour gérer ses biens. En clair, cette fripouille de Canesta a tout détourné, y compris sa pension de retraite de la Légion.
Ne disposant plus que de quelque menue monnaie, se retrouvant à la rue, le ventre vide, monsieur Vadim entre dans un snack belge, le Noir Jaune Rouge, et demande ce qu'est une « mitraillette », spécialité bien belge, une demi-baguette de pain avec viande et sauce au choix et garniture de frites. Il est occupé à régler sa commande lorsque trois malfrats cagoulés pénètrent dans l'établissement et exigent la caisse, les portefeuilles des clients et tout ce qu'ils ont dans leurs poches. L'un des gangsters menace directement monsieur Vadim avec son arme…

Critique :

La morale de cette histoire pourrait être : « Faut pas faire ch… les vieux ! ». Gihef, scénariste et dessinateur de bandes dessinées belge est à la base de ce très original scénario qui voit un paisible retraité de la Légion étrangère reprendre du service, malgré lui, dans le milieu du grand banditisme sur la côte niçoise. L'humour est omniprésent tout en offrant un scénario finement construit digne des meilleurs polars. Les dessins du Toulousain Morgann Tanco illustrent parfaitement les aventures géniales que le senior vit malgré lui. Cerise met le tout en couleurs dans des tons qui conviennent particulièrement à cette atmosphère très Côte d'Azur. le tout en immersion dans la « culture » belge puisque l'un des protagonistes, appelé simplement « le Belge », nous abreuve de formules venues du plat pays. Il mélange allègrement expressions flamandes et wallonnes et il est propriétaire de deux snacks bien « belches » où il ne vend pas que des frites… Ce qui lui vaut quelques ennuis avec la toute puissante « Trinité », une organisation mafieuse gérée par trois hommes aux profils très différents qui ont la police et toutes les autorités à leur botte.
L'aventure n'est pas terminée au terme de ce premier tome, bien au contraire. Les deux premiers tomes étant parus maintenant, je ne puis que vous en recommander l'achat simultané car vous vivrez une grande frustration à la fin du premier volume si vous ne pouvez enchaîner avec le deuxième !

Ce polar efficacement construit et plein de surprises, drôle et fort bien mis en images devrait toucher un très large public. Régalez-vous ! C'est du bon, c'est du franco-belge !
Commenter  J’apprécie          223
Ce Monsieur Vadim est une BD sympathique dédiée à un ancien (un sujet que la BD semble découvrir ses derniers temps) contraint de quitter sa maison de retraite, car un escroc a siphonné ses fonds. N'ayant pour toute famille qu'un petit fils élevé par un gendre avec lequel il est en froid (c'est le cas de le dire), cet ex-légionnaire se retrouve à la rue. Une assistante sociale s'intéresse à son cas, mais pour Vadim c'est la vie à la dure. Il va manger au moins cher dans une friterie belge (sur la Côte d'Azur !!!), lorsqu'il tombe en plein braquage. Bon, Vadim a beau avoir bien vieilli et souffrir d'arthrose, les réflexes sont encore là. du coup le patron, qui cherche un « chargé de la sécurité » pour ses affaires (louches) veut embaucher Vadim, lequel est plus ou moins contraint d'accepter. Badaboum. Place au spectacle, l'ancien va faire son show...

Bonne BD, assez improbable, bien bâtie, totalement distrayante, et portée par des dessins réussis. On est dans le fun, sans arrières pensées. le seul hic est que ce tome s'achève en pleine action et laisse le lecteur désemparé. Mais que va t-il se passer par la suite ?
Commenter  J’apprécie          180
C'est le portrait d'un vieil homme Monsieur Vadim qui était autrefois mercenaire et qui semble reprendre du service pour aider un belge mafieux contre un autre dans les milieux sordides de la côte d'azur.

Malgré son arthrose, le vieux solitaire sera plutôt d'une redoutable efficacité. Tous les services secrets devraient l'embaucher à commencer par celui de Sa majesté ! Mais bon, il s'est mis du côté de la pègre contre une autre. Il joue plutôt du côté du mal. A chacun son truc.

J'avoue que ce type de récit n'est pas trop ma tasse de thé mais bon parfois, il faut découvrir de nouveaux horizons. Ce polar demeure tout de même assez divertissant même s'il ne fait pas dans la dentelle. Certaines scènes sont ultra violentes mais il y a toujours une pointe d'humour pour adoucir l'oeuvre.

Bref, les retraités n'ont pas dit leurs derniers mots ! Les lecteurs des vieux fourneaux seront ravis. Les autres aussi ! Suite et fin dans le prochain tome.
Commenter  J’apprécie          130
Coucher de soleil sur la Riviera, titre digne des feuilletons à l'eau de rose, la retraite aurait pu être dorée si Mr Vadim n'avait pas ce fardeau à porter. Ce poids mort aussi raide que ses articulations, tout ça c'est plus de son âge même s'il a été légionnaire. Mais pas le choix de s'embarquer dans des combines pas très nettes quand on s'est fait floué et qu'on a ni toit ni argent. Mais loin d'être un tueur sanguinaire, Mr Vadim se révèle un papy mystérieux attendrissant, obsédé par une série télé. Difficile de lui en vouloir avec sa douloureuse histoire. Une BD touchante et drôle qui se finit comme un roman-feuilleton avec une fin pleine de suspense. Obligée pour connaître la suite de reprendre avec les crustacés, l'arthrose et le crime mais avec Mr Vadim, je sens que je vais encore me régaler.
Commenter  J’apprécie          100
Résumé : Monsieur Vadim est un ancien légionnaire à la retraite, qui vit chichement dans une maison de retraite dans le sud de la France. Il a ses petites habitudes, comme regarder tous les jours sa série à la télé. Mais un jour, il apprend qu'il a été victime d'un escroc qui lui a spoilé sa retraite, et décide de se venger. Il se retrouve à la rue, sans un sou. Un « ange gardien » va le prendre sous son aile, lui proposant de reprendre du service en le débarrassant de la concurrence, une bande de la mafia locale. N'ayant pas trop le choix, il va se jeter dans l'arène.

Avis : Forcément, un tel synopsis ne pouvait que me plaire : un petit vieux ronchon et cynique, de l'action, de l'humour noir… Autant dire que j'ai dévoré ces deux tomes en peu de temps ! J'ai adoré Vadim, courageux et à l'âme (relativement) pure, qui va basculer du mauvais côté dans l'unique but de protéger son petit-fils. J'ai beaucoup aimé également l'acolyte de Vadim, Mayo, jeune rasta un peu perché qui n'a pas été gâté par la vie, mais avec un bon fond. Il y a énormément d'action, de rebondissements, on ne s'ennuie pas un instant. C'est très frais, ca change des bandes dessinées qu'on a l'habitude de lire. Les dessins sont géniaux, on a vraiment l'impression d'être dans l'histoire, ou d'être plongé dans un film ! La seule déception ? Refermer le deuxième tome avec ces questions, et ce switch digne des meilleures séries ! le peuple réclame la suite !!!!
Commenter  J’apprécie          30
pas vu, pas pris

Nouvelle série de l'éclectique et talentueux scénariste de Complots, Greenwich village ou d'Encre et de Sang, Monsieur Vadim est un polar enthousiasmant oscillant entre drame et comédie avec la virtuosité d'un équilibriste…

Porté par une narration impeccable, le récit très rythmé de Gihef est construit autour d'un vieux bonhomme bougon et bougrement attachant qui cache sous ses allures de vieillard semi-grabataire un passé complexe et tortueux… Se retrouvant sur la paille après avoir été arnaqué, il décide de reprendre sa vie en main pour gagner le droit de revoir son petit-fils qu'une mesure judiciaire l'empêche d'approcher…

Le trait semi-réaliste de Morgann Tanco prête vie à une saisissante galerie de personnages, de ce héros vieillissant et touchant en passant par de parfaits salopards qui tueraient père et mère pour quelques liasses de billets…

Parfaitement orchestré, le twist final abandonne le lecteur à sa frustration tant Monsieur Vadim s'avère être un divertissement entraînant et finement orchestré…
Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          30
Gentil vieillard qui vient de se faire spolier de sa retraite et de l'assurance vie de son petit fils , Vadim n'a plus le choix et doit devenir le tueur à gage d'un restaurateur belge en but aux tracas de petits voyous surnommé La Trinité.
Ancien de la Légion, il sait se battre et le démontre rapidement.
Aventures punchy et divertissantes, Vadim est un vieux ronchon sentimental qui aime regarder les soaps à la télé.
Personnages sympathiques, à suivre.
Commenter  J’apprécie          30
Dans cet album, on suit Mr Vadim qui suite à un abus de confiance se retrouve sur la paille. Coûte que coûte il doit s'en sortir, se plaindre ne fait pas partie de sa nature. Surtout qu'il ferait tout pour son petit fils, qu'il n'a plus vu depuis des années.
L'histoire nous emmène alors dans le milieu de la mafia, de la drogue et des coup foireux. Des actions et retournement de situations qui nous happent et nous accrochent aux pages de cette Bd.
Le personnage de Mr Vadim, fermé et bougon, se révèle au final tendre et sensible. On s'y attache un peu comme à un papy gâteau et le cliffhanger de fin nous donne envie de connaître la suite de ses aventures!
Les dessins remplis d'expressions et de couleurs, nous immergent complètement dans la BD.
Commenter  J’apprécie          20
Entre tous les membres de la pègre c'est à qui fera le plus de dégâts pour obtenir le marché de la drogue de la Côte d'Azur. Sauf qu'il y a là un retraité de la Légion qui a une petite revanche à prendre sur la vie.

Le scénario est bien amené, des scènes de violence extrême entrecoupées de moments plus calmes, c'est plein d'humour et coups tordus. Sympa.
La fin donne envie de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          00


Lecteurs (59) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5215 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}