AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
4

sur 37 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
atchoumgirl
  24 septembre 2011
Lecture dérangeante, lecture entraînant le lecteur dans une spirale infernale dans laquelle tournoie la question: "va-t-elle s'en sortir ? va-t-elle enfin être comprise ?"
Quand j'ai lu ce roman, j'ai eu l'impression de ne pas avoir tous les éléments pour comprendre l'héroine, de percevoir sa détresse sans en connaitre la cause...

Très vite l'écriture devient oppressante, les éléments indicibles sont éludés par Malvina mais on sent que sa peur augmente (et la nôtre avec !!).

On a envie de dire à l'héroïne de fuir, de ne pas faire ce que les adultes lui demandent, de ne pas avoir pour fardeau leur manque de courage.
On a la chair de poule de voir se rejouer la tragédie des contes, l'inéluctable destin vers lequel semble se diriger le personnage et notre impuissance à lui venir en aide. Comment faire sortir Malvina de son silence ?

On rencontre Malvina à l'orée de ses 14 ans, dans ce passage de l'enfant à l'adolescent.

Sa meilleure amie, celle avec qui elle peut être insouciante, est partie et elle est donc seule le temps de ces vacances de Pâques, qui s'étirent pour elle en 14 journées interminables, rythmées par l'inévitable visite au Loup… Pardon, à son grand-père !

A vélo, Malvina décide de fermer les yeux pour suivre la route qui la mène chez lui.

Elle se met des oeillères, tout comme les adultes autour d'elle, qui ferment les yeux car ils ne veulent pas voir.

Ce que vit la jeune fille les dérange et remet en cause le confort de leur petit vie bien réglée.

C'est dans ces confrontations que le drame de la jeune fille se noue, elle doit lutter, imposer ses limites et ne pas oublier ses droits.

Pourquoi personne ne comprend ses appels à l'aide ? Elle est seule face un père sourd à ses tentatives de dialogue, une mère absente et réfugiée dans sa maladie, un frère et une soeur fuyant la morosité familiale.

Seule face à ses souvenirs qui la rattrapent chaque jour un peu plus et nous font découvrir l'étendue du drame, Malvina lutte, affronte ses peurs, le poids de la culpabilité pour faire entendre son cri.

Tout pourrait paraître bien noir dans ce roman mais ce qui fait sa force, c'est que malgré l'implacable noirceur de certains personnages, leur égoïsme, l'héroïne fait, sur son chemin, de belles rencontres.

Des rencontres qui vont éclairer sa vie, lui permettre de s'affirmer et de redonner tout son sens à son prénom, « Malvina, la gardienne du droit ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ancolie
  16 août 2012
«Aujourd'hui, dit ma voix, grand-père m'a embrassée. Je ne veux pas qu'il recommence». Malvina, treize ans, a le courage de dénoncer une situation délicate qu'elle sait ne pas être normale. «Papa ne répond rien» et le reste de sa famille ne veut pas la croire. Son frère aîné qu'elle adore lui conseille de s'excuser, «ce n'était pas bien méchant, de la part de grand-père ! Tu sais à quel point il t'aime ! Tu es sa préférée !».
Malgré les refus de Malvina, son père la somme d'apporter chaque jour des provisions à son grand-père. L'attitude incestueuse de celui-ci empire. Malvina enfuit ses cris de honte, de dégoût et de peur en elle. Heureusement, elle n'est pas aussi isolée qu'elle le pense. La voisine de son grand-père devine le malaise et Traque, un garçon de son quartier, l'aidera également à sa manière.
Malvina nous raconte sa vie, ses amitiés, ses premiers émois amoureux. Elle est une fille comme les autres si ce n'est ce secret qu'elle cache en elle et ces sentiments d'abandon et d'incompréhension qu'elle ressent vis-à-vis de sa famille.
Malgré le thème dur et éprouvant de l'inceste, on ne tombe jamais dans le pathos. Tout est dit avec justesse, les faits sont là, ils sont relatés avec les mots qu'il faut. Sans trop en dire et sans cacher la réalité. Un très beau roman, pas totalement sombre, émouvant et salutaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pampy
  27 mai 2021
Et si le grand méchant loup ne vous était pas inconnu, s'il s'agissait de quelqu'un en qui vous placez toute votre confiance, pour qui vous ne nourrissez pas l'ombre d'un soupçon.
Pour Malvina, 13 ans, le grand méchant loup est son grand-père. Après la mort de sa grand-mère, elle est désignée par son père pour apporter chaque jour un panier repas à son grand-père et passer un bout d'après-midi avec lui jusqu'à ce qu'il vienne la récupérer après sa journée de travail.

Ce roman c'est le cri à la fois tonitruant et muet d'une enfant face à une famille aveugle et sourde, qui non seulement n'entend pas mais qui surtout n'écoute pas.

C'est un récit qui nous conte l'inimaginable, qui nous compte l'importance de parler, de crier, jusqu'à ce que quelqu'un nous entende. Malvina trouvera cette oreille en dehors de sa famille, et à mesure des souvenirs enfouis referont surface, accentuant un peu plus la spirale infernale semblant se refermer sur elle. Mais c'est aussi un récit qui nous dit d'écouter, un récit qui nous dit que le loup n'est pas toujours un inconnu.

Malvina nous conte ses amitiés, ses premiers émois amoureux mais aussi son secret, la peur, la solitude, le sentiment d'abandon face à sa famille qui se borne à rester sourde à ses cris.

Ce roman est écrit la première personne ce qui le rend très dur, il m'a bouleversée. Il aborde l'inceste sans tomber dans le pathos, avec des mots justes, des mots durs. S'il est destiné à un public adolescent il n'est pas non plus pour tous, ou alors dans le cadre d'une lecture accompagnée.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
eloudie
  09 mai 2021
Aujourd'hui je vous parle de ma dernière lecture assez difficile : le cri du petit chaperon rouge de Beate Teresa Hanika chez Alice tertio.
C'est un roman avec un sujet très difficile, à savoir celui de l'inceste. Ce roman n'est donc pas à mettre entre toutes les mains, même s'il s'adresse à un public d'adolescents.

Malvina est sur le point d'avoir 14 ans. Pendant les vacances de Pâques, elle doit aller tous les jours chez son grand-père malade pour lui apporter ses repas. Un grand-père un peu trop aimant et collant... Malvina sait que ce n'est pas normal mais elle a peur qu'on ne la croie pas. Heureusement, deux rencontres vont lui permettre de garder la tête hors de l'eau.

Même si le sujet est difficile, je trouve que l'autrice arrive à en parler avec des mots justes. Elle décrit les faits sans en dire trop mais sans non plus cacher les choses. Il y a un juste milieu et c'est ce qui le rend accessible à la jeunesse. Elle ne veut pas non plus nous faire pleurer mais plutôt sensibiliser au fait que certains jeunes vivent malheureusement cette situation.
On suit donc Malvina qui, plus les jours passent, se sent mal. Elle garde en elle ses peurs, sa honte, son mal être. Elle se sent incomprise et abandonnée par sa famille qui fait un peu l'autruche et ne la croit pas. Deux personnes vont l'aider à parler: un jeune homme et la voisine de son grand-père. Ce sont un peu ses bouées de sauvetage.
Malvina nous raconte de nombreux souvenirs d'enfance qui resurgissent de plus en plus précis au plus on avance dans la lecture. Elle y décrit sa relation avec son grand-père du temps où sa grand-mère était encore vivante mais aussi sa relation d'amitié avec sa meilleure amie, qui est aussi un grand soutien pour elle.
C'est donc une histoire qui vaut la peine d'être lue mais je ne la conseille pas à un public trop jeune.
Lien : https://www.instagram.com/el..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


akassha
  26 janvier 2017
On suit Malvina, une jeune fille de presque quatorze ans qui cache un lourd secret... Chez elle, elle se sent seule et c'est toute aussi seule qu'elle doit chaque jour apporter le repas à son grand-père. Celui-ci n'est pas un gentil papy mais un homme à l'esprit vicieux. En effet, la jeune Malvina est victime d'inceste et culpabilise car elle ne sait pas comment réagir. du coup, elle garde le silence mais cela lui pèse sur sa conscience.
Avec un père autoritaire et une mère qui ne s'occupe de rien, elle se sent délaissée et surtout personne ne l'écoute. Heureusement, elle rencontre le mystérieux Traque pour qui son coeur s'affole et la voisine de son grand-père qui essaie de l'inciter à parler.

C'est une histoire très touchante et forte en émotion. le lecteur vit tout ce que ressent la jeune fille, ses souffrances, ses joies, ses doutes mais aussi ses souvenirs qu'elle vas enfui au fond d'elle-même et qui réapparaissent petit à petit. On a vraiment envie qu'elle trouve une solution, qu'elle se débarrasse de ce qui se passe pour qu'elle puisse vivre comme une adolescente normale.
Les scènes avec son grand-père sont écrite avec beaucoup de pudeur et heureusement vu que ce livre est classée jeunesse. D'ailleurs, je trouve vraiment bien qu'un livre fait pour les adolescents parle d'un sujet aussi grave que l'inceste. Cela peut leur ouvrir les yeux et les aider s'ils subissent la même situation. le message de l'auteur est d'ailleurs très clair : le plus important dans la vie c'est qu'il ne faut jamais se taire, quoiqu'il arrive.

Je me suis attachée à cette jeune fille qui, sous ses doutes, est finalement quelqu'un de fort. Elle essaie de ne pas se laisser abattre en se souvenant de bons souvenirs passés avec sa meilleure amie ou avec sa grand-mère. Ses parents, je les ai détesté pour ne pas avoir écouter leur fille ou fait plus attention à ce qui se passe. Quant au grand-père, je crois que je n 'ai pas besoin de faire de commentaire... Son comportement est juste horrible et je ne comprend pas pourquoi il y a des personnes qui puissent faire ça. Ça me révolte !

En résumé, c'est une histoire joliment écrite avec beaucoup de délicatesse et de douceur malgré le sujet horrible. L'auteur a réussi a faire une histoire sans tomber dans l'horreur des détails mais en se focalisant sur le ressenti de Malvina. C'est un livre qui se lit vite car je voulais absolument savoir comment se finissait l'histoire, si Malvina allait s'en sortir et surtout échapper à ce cauchemar.

Une histoire émouvante qui traite un sujet grave avec tact et délicatesse.

Lien : http://aufildespages1.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hazel6
  30 juin 2015
Un livre tout simplement magnifique qui raconte l''histoire de Malvina, une jeune fille de bientôt 14 ans qui doit apporter tout les jours un repas a son grand père. Ce livre est tout simplement bouleversant, il traite des sujets sensibles et tabou avec délicatesse et simplicité. Il nous immisce dans la vie chaotique de Malvina, pour le meilleur et pour le pire, nous découvrons au fil du roman l'intrigue et plusieurs personnages qui se transforme soit en aide pour la jeune fille soit en lâche fermant les yeux sur le drame qui se passe. Ce roman parle de sujet simple tel que l'amour, l'amitié, l'adolescence ainsi que de sujets plus sensible tel que l'abus sur mineur ou les problèmes familiaux .
En bref un roman dont on ne sort pas indemne et qui m'a fait pleurée de nombreuse fois avec bien sur une happy end
Commenter  J’apprécie          20
cats26
  21 janvier 2015
Le sujet du roman est difficile mais il est traité avec pudeur et délicatesse. C'est au fur et à mesure du roman qu'on découvre l'horreur de la situation de Malvina chargée de s'occuper de ce grand-père qui "l'aime trop". J'avoue que j'ai dû faire une pause car la réalité évoquée était d'une telle violence. Et tout ça avec le silence voire la complicité (Ah, la grand-mère) de la famille.
La force de la narratrice, de Malvina, c'est son amitié avec Lizzy, l'intérêt que lui porte celui qu'elle surnomme Traque, c'est elle-même qui n'abandonne pas et reste lucide malgré tout. Et c'est ainsi que l'aide va venir, non pas de sa famille sourde et aveugle mais de l'extérieur.
C'est un beau roman, bien écrit, qui aborde un sujet encore tabou et qui donne à réfléchir sur nos attitudes de déni.

A partir de 15 ans
Commenter  J’apprécie          20
Lowra
  22 novembre 2012
Le sujet est dur et la narration à la première personne ne fait qu'accentuer la pression qui s'abat sur nous à la lecture de ces faits. Je ne sais pas combien de fois j'ai refermé ce livre en me disant que je n'avais pas la force de continuer. J'étais nauséeuse et, peut-être que l'odeur des couloirs de l'hôpital a aidé mais j'avais souvent vraiment envie de vomir. J'avais envie d'hurler, d'aider Malvina, de déverser ma colère sur ses parents qui ne la croient pas, qui ne veulent pas croire, qui la traitent de menteuse.

J'ai compris que j'étais trop sensible pour ce genre de sujet, je ne sais pas lire ça, je n'y arrive pas, c'est trop dur. Autour de moi, je n'entends que des commentaires très positifs sur ce livre. Les profs crient au génie, à LA découverte jeunesse de l'année. Moi, je ne sais pas. Peut-être que c'est le sujet qui m'a refroidie et qui m'empêche de considérer ce livre comme un très bon roman. Ce que je sais, c'est que j'étais très heureuse d'avoir terminé ma lecture et que le style ou les personnages ne m'ont pas marqué plus que ça. Ce que je sais, c'est que je n'arriverai probablement pas à le conseiller à mes jeunes lecteurs et que je m'assurerai que ceux qui demanderont à l'emprunter aient le coeur bien accroché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
luciemajb
  15 janvier 2018
Un livre jeunesse qui n'en est pas vraiment un et que je conseille aussi à tous les adultes.. L'inceste abordé derrière la façade métaphorique du petit chaperon rouge, la fuite des personnes qui auraient pu aider et l'aide de ceux qu'on n'attend pas toujours.. un livre émouvant et magnifique à mettre entre toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          10
BiblioFoxy
  04 février 2017
Un livre qui ne m'aurait pas attiré ni par sa quatrième de couverture ni par sa couverture alors que le titre me plait beaucoup. (Titre qui est d'ailleurs très bien trouvé !) Je l'ai lu parce qu'il faisait parti d'un challenge. le récit est léger du fait que l'histoire soit racontée à la première personne par Malvina qui a 13 ans. Cela rend également l'histoire encore plus bouleversante. J'ai néanmoins trouvé quelques longueurs et si j'ai continué s'était pour savoir si Malvina allait s'en sortir face à cette situation affreuse. le personnage du grand père incestueux est dépeint avec tellement de dégoût par Malvina que ça m'a écoeuré tout du long de l'histoire.Une lecture avec un thème qui me révolte trop. Un thème que je n'ai pas envie de retrouver dans un roman et ce n'est pas un roman que je conseillerais non plus même si l'écriture est bonne et donne une lecture fluide.
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Beate Teresa Hanika (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
361 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre