AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782876916180
400 pages
Éditeur : First (04/07/2001)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :

Vous envisagez de vous soigner plus naturellement ? Vous cherchez des solutions douces à vos problèmes de santé ? Vous voulez prendre votre santé en main et connaître le bon usage des plantes médicinales ?... Cet ouvrage est fait pour vous et vous propose de (re)découvrir les vertus des plantes, des plus courantes aux plus exotiques. Se Soigner parles plantes recense les espèces (même les simples aromates uti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
nameless
  11 février 2015
Seconde incursion dans la Collection créée "Pour les nuls", et seconde excellente surprise avec "Se soigner par les plantes", dont la lecture m'a beaucoup appris, d'une manière totalement inattendue. En effet, je croyais feuilleter une énième parution sur ce thème dans l'air du temps, glorifiant benoîtement l'utilisation des plantes médicinales de toutes les façons possibles, souvent anarchiques, considérant que tout ce qui est naturel est forcément bon pour la santé. C'était, je le confesse, ma vision naïve de la phytothérapie, avant cette lecture, et je ne manquais jamais une occasion de brûler de l'encens, de me cataplasmer, de m'oindre d'huiles essentielles, de les inhaler, de les vaporiser, d'avaler différentes gélules, n'hésitant pas à les mélanger en dépit du bon sens, encouragée dans cette pratique par mon pharmacien, qui en dehors des conseils qu'il est censé délivrer à sa clientèle, sait aussi très bien calculer ses marges bénéficiaires.

Grâce à "Se soigner par les plantes pour les nuls", ces pratiques sont pour moi terminées, j'ai tourné une page, au propre comme au figuré, car ce guide a été adapté en France par le Docteur Franck Gigon, médecin phytothérapeute (i.e. qu'il a ajouté 3 années supplémentaires d'études à son cursus universitaire), qui, équipé de ses connaissances scientifiques, met en garde contre l'utilisation dévoyée des plantes médicinales. Avec clarté et précision, il analyse chaque plante, nous livre ses effets thérapeutiques mais aussi ses contre-indications, ses interractions possibles avec des traitements en cours, sa toxicité potentielle. Il précise que la camomille ne peut se substituer à une intervention chirurgicale décidée en urgence pour sauver une vie. Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant.

Paradoxalement, c'est parce que le Dr Gigon insiste sur la prudence indispensable face à l'engouement suscité par un retour au naturel, que j'ai compris à quel point les plantes sont utiles et efficaces, et qu'il faut les employer avec discernement, de préférence avec les conseils avisés d'un médecin phytothérapeute. le Dr Gigon rappelle avec force la disparition du métier d'herboriste, qui était parfaitement qualifié pour dispenser à sa clientèle des préparations sur mesure, adaptées à chaque symptôme. En effet, en 1941, le Maréchal Pétain, plus connu pour d'autres turpitudes, a supprimé cette formation, pour laisser les coudées franches à l'industrie pharmaceutique. le Dr Gigon rappelle également que bon nombre de formations fantaisistes en phytothérapie ne sont pas reconnues par le Conseil de l'Ordre des Médecins, et que cette discipline plébiscitée par un public de plus en plus nombreux qui souhaite se soigner au naturel, est ouverte à un mercantilisme outrancier au détriment de la sécurité sanitaire.

La mise en page de la collection "Pour les nuls" est agréable. Une table des matières très détaillée en début d'ouvrage, permet d'atteindre rapidement l'information recherchée. Les textes sont rédigés dans un langage accessible qui gomme tout jargon, de nombreux tableaux et encarts synthétisent les notions essentielles à retenir. Je répète comme précédemment pour "Les remèdes naturels pour les nuls", qu'il s'agit, à mon sens, d'une vulgarisation dans son acception la plus noble. Se soigner, soigner sa famille, ses enfants, par les plantes au quotidien, n'est donc pas une entreprise folklorique de doux-dingue-rêveur-décroissant et écologiste, mais une démarche responsable qu'il faut entreprendre avec le plus grand sérieux et toutes les garanties nécessaires. Une gélule ne contient pas une poudre de perlimpinpin multi-usages mais un principe actif. Décrire ses effets secondaires indésirables, c'est dire aussi son efficacité.

C'est bon d'être nul(le), ça signifie qu'il reste encore beaucoup à apprendre.
Emprunté à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau, la Paillade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
namelessnameless   11 février 2015
Le nom en latin, utilisé dans toutes les sciences naturelles depuis le XVIIIe siècle, est composé de deux parties que l'on écrit en italique par convention. La première partie du nom correspond au genre de la plante et commence par une majuscule. (...) La deuxième partie commençant toujours par une minuscule, désigne l'espèce de la plante. (...) La dernière lettre majuscule qui peut suivre le nom latin en deux parties, en général un "L", provient de Linné le grand naturaliste suédois.

Page 9 - Introduction - Editions First-Gründ
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
namelessnameless   11 février 2015
Force est de constater que l'automédication, prônée maintenant par les instances de santé pour raison économique, est déjà très souvent pratiquée avec les plantes par le grand public avec l'arrière-pensée simpliste que le naturel est sans danger.

Page 3 - Introduction - Editions First-Gründ
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Charles R. Hobbs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
204 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre