AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,33

sur 18 notes
5
0 avis
4
2 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Tout semble réussir pour Harvey, alias Ferenc de Nostromo, qui derrière les masques et les maquillages de son ami Jason cartonne au cinéma. Mais derrière les feux des projecteurs, la vérité est moins belle. Folie. Drogue. Jalousie. Vengeance. Noirceur de l'âme.

Nous avons là une histoire noire qui fait contraster la lumière du succès à la laideur de l'âme humaine. Qu'elle soit traumatisée par l'enfance, par la guerre ou seulement corrompue par des désirs morbides, celle de nos deux personnages principaux n'est pas bien belle...
Donc une histoire plutôt sordide mais bien menée, peut être un peu trop attendue. Elle ne s'éloigne guère des codes et poncifs du genre et n'offre pas vraiment de surprise mais ce n'est pas pour cela que la lecture n'est pas intéressante.
Le dessin est un peu à cette image : maitrisé mais un peu trop lisse peut être.
Commenter  J’apprécie          120
(critique identique pour les deux tomes)
L'histoire démarre aux Etats-Unis, juste avant la seconde guerre mondiale, un compositeur va revenir défiguré de la guerre. Histoire de jalousie, de vengeance, d'horreur, dans le monde du showbiz, du cinéma… Avec tous les ingrédients d'un roman noir et du film d'horreur, thriller avec serial Killer, romance, personnages troubles, héros ambigu, anciens nazis, mafia, magouilles… avec de nombreuses références, Frankenstein, Cronenberg, Gatsby, et presque tout le cinéma hollywoodien de la grande époque. Servi par un graphisme réaliste, classique et très efficace.

C'est très bien fait, et c'est pour ça que je n'y ai pas pris beaucoup de plaisir.

En réalité, le graphisme non plus ne m'a pas convaincu, la couleur s'avère inutile, un coloriage sans relief, le noir et blanc aurait été plus expressif.
J'aime quand ça dérape, quand tout n'est pas pré-formaté, les histoires qui ne semblent pas écrites par une intelligence artificielle. Ici, on devine alors tout de suite que le méchant n'est pas celui que veut nous faire croire l'auteur, on sait que la surprise va venir, alors ce n'en est plus une. Et je n'aime surtout pas les stéréotypes, et là, c'est l'overdose, on retrouve flashback sur l'enfance traumatisée, l'ancien médecin nazi, l'ancien collaborateur qui a tout pris à son ami disparu, jusqu'à sa fiancée...
Et le coup de théâtre final était tellement téléphoné qu'il m'a même agacé.

Certains y trouveront certainement leur bonheur, mais ce n'était sans doute pas pour moi.
Commenter  J’apprécie          100
Fin de ce diptyque dont j'avais particulièrement apprécié le premier volume. Je retrouve les ingrédients qui avaient su me séduire : intrigue type film noir us, ambiance hollywoodienne d'après guerre, personnages campés dans un dessin élégant, soigné et délicieusement vintage.

Les questions étaient posées à la fin du premier épisode et il fallait y répondre. Ce deuxième tome reprend le mythe « Dr Jekyll et M. Hyde » avec Harvey de retour défiguré après la guerre et qui possède en lui une violence insoupçonnée. Son ami Jason lui ayant fabriqué un visage de jeune premier, il joue les starlettes le jour … mais la nuit ?!

L'intrigue d'origine est bien développée et même épaissie, l'histoire est toujours aussi prenante, on se croirait volontiers dans un film américain des années 50-60, les femmes sont belles et vénéneuses, les hommes pensent vengeance et succès… le tout dans un très beau travail graphique de Gaël Séjourné qui nous plonge dans cette ambiance cinématographique avec brio !

Au final, un tome 2 qui confirme la réussite de ce très bon diptyque où l'association récit-dessin fait merveille !
Commenter  J’apprécie          60
Bien qu'ayant raté le tome 1, je n'ai pas eu de difficulté à suivre l'histoire de Ross et Harvey, aka de Nostromo. Dans ce tome 2, de Nostromo veut se venger, mais c'est surtout son obscur camarade et chirurgien, Jason, qui fait parler de lui...
Cette Bd doit sa réussite à la qualité de ses dessins. l'histoire se suit sans déplaisir, mais sans réel surprise.
Commenter  J’apprécie          10
Ces deux personnages sont juste flippants.
Un moment j'ai cru que seul l'un des deux l'était : mais non. Ils sont totalement machiavélique.
J'ai donc fini cette lecture pas très à l'aise ; un étrange sentiment d'être témoins de choses assez horrible. Et aucun des deux ne m'inspire de la sympathie.
Mais avec une telle entrée en matière je me demande ce que va donner le reste de la série .
Commenter  J’apprécie          10
Une bonne série B que ce diptyque semi horrifique qui raconte la suite des aventures d'Harvey, qui défiguré à la guerre, est devenu grâçe à son masque, un acteur connu spécialisé dans les rôles à la Lon Chaney. Son ex collègue veut a tout prix le recruter pour son prochain film. Malgré son refus, il décide d'envoyer sa femme en émissaire. Comme c'est son ex fiancée, Harvey se laisse attendrir. Mais le tueur en série du tome 1 poursuit ses exactions, tandis qu'un mystérieux allemand espionne le chirurgien d'Harvey. Les accès de colère d'Harvey deviennent de plus en plus inquiétants ainsi que ses amnésies.
Le dessin est agréable, classique mais cohérent par rapport à l'intrigue developpée. C'est solide et bien fait.
Commenter  J’apprécie          10


Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
7076 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}