AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Sous le charme de Lillian Dawes (13)

soukee
soukee   15 juillet 2010
Les gens ne sont pas des noix qu'on ouvre d'un coup. Apprendre à connaître quelqu'un est un plaisir à savourer, comme du chocolat. On ne peut pas l'avaler tout rond, il faut le laisser fondre lentement afin que le palais en goûte chaque infime nuance.
Commenter  J’apprécie          90
soukee
soukee   15 juillet 2010
Le passé a aussi peu de consistance que le futur : hypothétique et faussé, romancé par un millier de forces déformantes et filtré par le voile trompeur de l'émotion.
Commenter  J’apprécie          80
mumuboc
mumuboc   01 mai 2019
Elle me raconta une longue histoire, étrange, poignante et familière, dans le sens où tout récit qui nous touche fait résonner une mélodie déjà connue mais cachée dans notre cœur, attendant d'être jouée par telle phrase particulière ou telle image et qui, une fois exprimée, prend sa place dans le lieu indéfinissable de l'âme. (p279)
Commenter  J’apprécie          60
Sand94
Sand94   28 juillet 2009
La vie ne devrait pas avoir d'autres limites que celles de l'imagination. (p.265)
Commenter  J’apprécie          50
Clubromanhistorique
Clubromanhistorique   23 juin 2014
- D'après moi, commença-t-elle lentement, les gens prennent de nouveaux noms dans l'espoir que, grâce au pouvoir de création verbale, ils deviendront des gens nouveaux, comme si, en vivant un mensonge, on pouvait lui donner corps, le rendre vrai.
Commenter  J’apprécie          20
Clubromanhistorique
Clubromanhistorique   23 juin 2014
Si j'avais eu la bonne idée de consulter Spencer, il m'aurait sans doute rappelé qu'on ne peut véritablement connaître une personne qu'à l'instant présent. Le passé a aussi peu de consistance que le futur : hypothétique et faussé, romancé par un millier de forces déformantes et filtré par le voile trompeur de l'émotion. De plus, nous sommes par nature en mouvement, et nous nous transformons imperceptiblement en d'autres êtres qui ne partagent que les apparences superficielles de nos précédentes incarnations.
Commenter  J’apprécie          10
Sophie_Bazar
Sophie_Bazar   04 avril 2013
Il est aussi vrai, j'imagine, qu'un premier amour est une toile sur laquelle on peint ses propres désirs.
Commenter  J’apprécie          10
Sophie_Bazar
Sophie_Bazar   04 avril 2013
Les plaisirs passagers ne sont que cela, passagers.
Commenter  J’apprécie          10
magireve
magireve   05 novembre 2018
Je gravis les marches du perron au moment où elle sonna. Hadley s'était épilé les sourcils et portait une robe d'été en vichy qui ne lui allait pas; elle lui donnait une petit air innocent et naïf qui tranchait avec sa voix rauque et son tempérament de mégère. J'imagine qu'elle possédait cette beauté blonde qui plaît à certains, mais pas à moi, sauf s'il s'agit de Veronica Lake.
Commenter  J’apprécie          00
Vai
Vai   18 novembre 2012
...le plaisir fébrile qui s'était emparé de moi, cette chaleur qui palpitait dans mes veines, tel le grand éclat crépusculaire de l'alcool sur un estomac vide.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox

    Autres livres de Katherine Mosby (1) Voir plus




    Quiz Voir plus

    Dead or Alive ?

    Harlan Coben

    Alive (vivant)
    Dead (mort)

    20 questions
    1295 lecteurs ont répondu
    Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre