AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B007XRE1ZI
Éditeur : POSSIBLES 18-19 (30/11/-1)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
160 pages.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Wozniaksandy
  29 novembre 2018
Yves Martin est peut-être le dernier grand poète-piéton de Paris. Sa poésie est foisonnante, débordante d'images, passant d'un plan à un autre en rien de temps. Ça va vite, il faut suivre, il y a des raccourcis, c'est elliptique. Des salles obscures aux bistrots les plus sordides, il promène sa carcasse, comme une locomotive. C'est une écriture musclée et imagée, des raccourcis fulgurants, comme des flash-back cinématographiques, saisis sur le vif de ses déambulations. Des rencontres brèves, des rêves qui mijote jusqu'au détour d'une rue ou parfois le bonheur vient surprendre le poète pour l'arracher à trop de solitude. le poème bascule alors dans une atmosphère merveilleuse et romanesque, à la limite du fantastique... Pour Yves Martin, tout est mystérieux et rien n'est évident. Voilà la base de sa poésie. de la réalité la plus banale peut naître l'émerveillement.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   22 octobre 2014
Tous les jours, à heure fixe.
Il se noie dans une cape.
Au grenier, il insulte
Les albums, les valises.

Il vient de perdre sa femme.
Il ment, des années déjà.
Tête de mule, quelle idée
De mordre le diable.

Il n’invite plus les amis.
Il leur téléphone. Mots rapides.
Faire croire qu’il est en fuite.
Occultes. Il baguenaude « au delà ».

De temps à autre, il rencontre les filles.
Je ne connais pas, je n’ai jamais
Connu la solitude. Éviter de le toucher.
Il se mettrait en colère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
WozniaksandyWozniaksandy   30 novembre 2018
Une ville maritime aux trains bleus et blancs,
Un été immense, presque roux,
Rompu le pain, la gloire,
Oublié jusqu’au sens des désastres anciens.

Je prendrai une chambre, j’écrirai un livre.
Où rien ne sera dit d’essentiel
Ni le rêve des hommes ni la tendresse des femmes,
Un livre solitaire soulevé de flammes.

Octobre. Premières ombres
Dans les roseaux près de la grève, à mon ami le plus ancien
J’en lirai des passages, puis, le voyant las,
Nous irons boire, lui l’anis, moi le vin très bleu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WozniaksandyWozniaksandy   30 novembre 2018
Une ville maritime aux trains bleus et blancs,
Un été immense, presque roux,
Rompu le pain, la gloire,
Oublié jusqu’au sens des désastres anciens.

Je prendrai une chambre, j’écrirai un livre.
Où rien ne sera dit d’essentiel
Ni le rêve des hommes ni la tendresse des femmes,
Un livre solitaire soulevé de flammes.

Octobre. Premières ombres
Dans les roseaux près de la grève, à mon ami le plus ancien
J’en lirai des passages, puis, le voyant las,
Nous irons boire, lui l’anis, moi le vin très bleu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WozniaksandyWozniaksandy   30 novembre 2018
Je ne sais plus quoi dire
sinon qu’il fait doux,
que l’impossibilité de vivre
est la seule chose vivante,
que j’évite rarement les flaques,
que j’aime les arbres à résilles.

Je suis ce que vous voulez.
Je tire la langue, sa charge d’explosifs.
J’ai trop de tiroirs. Un voleur impatient
Me balance dans les airs.

Je regarde des mains monter les jambes
De la femme dont le looping me sera refusé.
Quoi, tu n’as pas même chassé dans sa bouche.
Je vous en prie, je vais bien, je rentre à pied.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WozniaksandyWozniaksandy   30 novembre 2018
Tous les jours, à heure fixe.
Il se noie dans une cape.
Au grenier, il insulte
Les albums, les valises.

Il vient de perdre sa femme.
Il ment, des années déjà.
Tête de mule, quelle idée
De mordre le diable.

Il n’invite plus les amis.
Il leur téléphone. Mots rapides.
Faire croire qu’il est en fuite.
Occultes. Il baguenaude « au delà ».

De temps à autre, il rencontre les filles.
Je ne connais pas, je n’ai jamais
Connu la solitude. Éviter de le toucher.
Il se mettrait en colère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : nouvellisteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
725 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre