AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Henri-l-oiseleur


Henri-l-oiseleur
  13 décembre 2015
Rilke, avec Hölderlin, est un poète qui me fait regretter de ne pas savoir l'allemand. Sa poésie, que j'ai lue en m'accompagnant de l'essai biographique de Philippe Jaccottet , va toujours en approfondissant son inspiration, de l'esthétisme un peu parnassien des Nouveaux Poèmes à une inspiration et un lyrisme plus métaphysiques, plus universellement humains et surhumains, angéliques, dans les Elégies de Duino. Il tente la synthèse de l'individu et de l'humain global, de la raison et de l'imagination, de la sensation et de la pensée. de ces hautes cimes on "redescend" vers les beaux objets méditatifs des Nouveaux Poèmes, ou vers la poésie intimiste de la maladie, à la fin. Rilke est un compagnon.
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus