AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.1 /5 (sur 2401 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Prague (République Tchèque) , le 04/12/1875
Mort(e) à : Montreux (Suisse) , le 30/12/1926
Biographie :

Rainer Maria Rilke (René Karl Wilhelm Johann Josef Maria Rilke) est un écrivain autrichien.

Issu d'une famille désunie, Rainer Maria Rilke passe une enfance solitaire en Allemagne. Son père, un officier à la retraite, souhaite qu'il mène une carrière militaire. Il l'envoie pendant cinq ans dans les écoles militaires de Saint-Pölten et de Mährisch-Weisskirchen.

A Prague, Munich et Berlin, il étudie le droit et le commerce et publie des textes en prose et des poèmes, comme "Pour ma joie".

Spirituel, il est convaincu de la présence divine, notamment dans son recueil "Histoires du bon Dieu". Alors que dans "Le Livre de la pauvreté et de la mort"; il s'agit d'une une méditation sur la mort.

Il nourrit des amitiés avec quelques-uns des créateurs les plus remarquables de son époque, en particulier, Auguste Rodin, dont il est le secrétaire, et Marina Tsvetaieva, dont il décèle le génie avant tout le monde et avec qui il correspond. Pendant deux ans, Rilke entretient une liaison tumultueuse avec la femme peintre Lou Albert-Lasard.

La guerre de 1914-1918 est pour Rilke une cruelle épreuve. Pénétré de culture européenne, il souffre de cette lutte qu'il juge fratricide. Il reprend ensuite sa vie errante, revient à Paris en 1920 puis se réfugie dans le Valais.

En 1926, il se pique avec les épines d'une rose qu'il vient de couper. Quelque temps après, Rainer Maria décède d'une leucémie au sanatorium de Valmont refusant les soins thérapeutiques. Il est inhumé à Rarogne dans le canton du Valais.

Il est surtout connu pour ses œuvres poétiques ("Élégies de Duino", "Sonnets à Orphée") bien qu'il ait écrit un roman, "Les cahiers de Malte Laurids Brigge", ainsi que des nouvelles et des pièces de théâtre. Il écrit essentiellement en allemand et traduit des poètes français comme Paul Valéry. Plus rarement, il compose en français, notamment une longue série de poèmes dédiée au canton du Valais ("Vergers" ou "Les Quatrains valaisans").
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Rainer Maria Rilke   (112)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Janine Mossuz-Lavau a établi et dirigé "Désir de nuit, de Virgile à Jean Genet" (Editions Bouquins) une anthologie de textes littéraires sur la nuit. On passe par Alfred de Vigny, on croise Jack London, Proust bien sûr, Rilke forcément, Virginia Woolf, Stefan Zweig, George Sand, il y a même du Dylan, du Audiard, Homère et la Bible. L'anthologie "Désir de nuit" est divisé en huit grande parties qui correspondent à huit paysages nocturnes différents : celui des odes à la nuit, du sommeil, de l'amour, de la fête, de la liberté, du crime, de la mélancolie et enfin du fantastique. Janine Mossuz-Lavau rappelle d'ailleurs que la nuit a toujours été un sujet d'inspiration pour l'art, mais que le genre littéraire se l'est davantage approprié au fil du temps, comme si les écrivains avaient toujours voulu combler par les mots l'obscurité qui tombe à chaque soir.
+ Lire la suite
Podcasts (23) Voir tous


Citations et extraits (1140) Voir plus Ajouter une citation
Malaura   22 avril 2012
Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke
Si votre vie quotidienne vous paraît pauvre, ne l'accusez pas; accusez-vous plutôt, dites-vous que vous n'êtes pas assez poète pour en convoquer les richesses.

Pour celui qui crée, il n'y a pas, en effet, de pauvreté ni de lieu indigent, indifférent.
Commenter  J’apprécie          3370
nadejda   27 novembre 2010
Les Cahiers de Malte Laurids Brigge de Rainer Maria Rilke
Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d’hommes et de choses, il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir quel mouvement font les petites fleurs en s’ouvrant le matin. Il faut pouvoir repenser à des chemins dans des régions inconnues, à des rencontres inattendues, à des départs que l’on voyait longtemps approcher, à des jours d’enfance dont le mystère ne s’est pas encore éclairci, à ses parents qu’il fallait qu’on froissât lorsqu’ils vous apportaient une joie et qu’on ne la comprenait pas ( c’était une joie faite pour un autre ), à des maladies d’enfance qui commençaient si singulièrement, par tant de profondes et graves transformations, à des jours passés dans des chambres calmes et contenues, à des matins au bord de la mer, à la mer elle-même, à des mers, à des nuits de voyage qui frémissaient très haut et volaient avec toutes les étoiles – et il ne suffit même pas de savoir penser à tout cela. Il faut avoir des souvenirs de beaucoup de nuits d’amour, dont aucune ne ressemblait à l’autre, de cris de femmes hurlant en mal d’enfant, et de légères, de blanches, de dormantes accouchées qui se refermaient. Il faut encore avoir été auprès de mourants, être resté assis auprès de morts, dans la chambre, avec la fenêtre ouverte et les bruits qui venaient par à-coups. Et il ne suffit même pas d’avoir des souvenirs. Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux, et il faut avoir la grande patience d’attendre qu’ils reviennent. Car les souvenirs ne sont pas encore cela. Ce n’est que lorsqu’ils deviennent en nous sang, regard, geste, lorsqu’ils n’ont plus de nom et ne se distinguent plus de nous, ce n’est qu’alors qu’il peut arriver qu’en une heure très rare, du milieu d’eux, se lève le premier mot d’un vers.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2151
Malaura   26 avril 2012
Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke
Aimer, c'est devenir un monde, un monde en soi pour quelqu'un d'autre.
Commenter  J’apprécie          2090
Malaura   24 avril 2012
Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke
Car au fond, et précisément pour les choses les plus profondes et les plus importantes, nous sommes inqualifiablement seuls.
Commenter  J’apprécie          1740
Nastasia-B   29 avril 2015
Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke
Le plaisir physique est une expérience sensible qui n'est en rien différente de l'intuition pure ou du sentiment pur dont un beau fruit comble la langue ; c'est une grande expérience, infinie, qui nous est accordée, un savoir du monde, la plénitude et la gloire de tout savoir. Et ce qui est mal ce n'est pas que nous ressentions ce plaisir ; ce qui est mal c'est que presque tout le monde mésuse de cette expérience et la dilapide.



Lettre du 16 juillet 1903.
Commenter  J’apprécie          1650
Piatka   06 janvier 2014
Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke
Pour l'instant, vivez les questions.

Peut-être, un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse.
Commenter  J’apprécie          1614
Rainer Maria Rilke
Jooh   08 novembre 2014
Rainer Maria Rilke
Qu'une chose soit difficile doit nous être une raison de plus pour l'entreprendre.
Commenter  J’apprécie          1412
Rainer Maria Rilke
Nastasia-B   01 mai 2015
Rainer Maria Rilke
Votre doute peut devenir une qualité profitable si vous l'éduquez. Il faut qu'il devienne savant, qu'il se mue en critique. Dès qu'il s'apprête à vous gâcher quelque chose, demandez pourquoi cette chose est laide ; exigez de lui des preuves, soumettez-le à examen, et vous le trouverez sans doute perplexe et embarrassé, peut-être s'insurgera-t-il aussi. Mais ne cédez pas, exigez qu'il fournisse ses raisons, et ne manquez pas d'agir en toute circonstance en faisant ainsi preuve de vigilance et de rigueur ; le jour viendra où, de destructeur il sera devenu l'un de vos meilleurs artisans — peut-être le plus malin de tous ceux qui construisent votre vie.



LETTRES À UN JEUNE POÈTE, lettre du 4 novembre 1904.
Commenter  J’apprécie          1220
Rainer Maria Rilke
Lorraine47   26 octobre 2013
Rainer Maria Rilke
L'amour, c'est l'occasion unique de mûrir

de prendre forme, de devenir soi-même

un monde pour l'amour de l'être aimé.

Lettres à un jeune poète
Commenter  J’apprécie          1150
Nastasia-B   07 avril 2015
Lettres à un jeune poète, et autres lettres de Rainer Maria Rilke
Être artiste veut dire ne pas calculer, ne pas compter, mûrir tel un arbre qui ne presse pas sa sève, et qui, confiant, se dresse dans les tempêtes printanières sans craindre que l'été puisse ne pas venir.
Commenter  J’apprécie          1040

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Devine le livre (ado - jeune adulte)

Un jeune homme se réveille dans un labyrinthe…

Squid game
Le lièvre de Vatanen
Au soir du labyrinthe
Le labyrinthe
Le labyrinthe secret

7 questions
13 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..