AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,26

sur 31 notes
5
0 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
1 avis
Quelle joie je me faisais de lire ce roman. La couverture est magistrale et puis la fantasy avec l'univers steampunk.. en fait ce roman avait tout pour me plaire. Mais au vu du temps que j'ai mis pour le lire... Je suis en fait vite redescendue.

J'ai trouvé ce roman ennuyeux. Il a fallu du temps, trop de temps, avant de pouvoir rejoindre les intrigues tournant autour des deux personnages principaux.
J'ai trouvé James trop passif a mon goût. Je n'ai donc pas accroché aux personnages.
L'intrigue a par moment réussi à me faire regagner un peu d'intérêt mais juste un peu.
Et c'est sans compter sur cette fin qui reste trop ouverte.

Le fait que ce roman ne soit pas estampillé tome 2 a sans doute nuit a la lecture.
Tout comme la possibilité fort probable d'une suite. Je n'ai pas eu de réponse ou alors top légère pour une fin digne de ce nom

J'aurais du passer mon tour avec ce roman.

Je remercie tout de même Babelio et les éditions ActuSF.
Commenter  J’apprécie          6611
Je n'ai malheureusement pas accroché, et cela dès le départ… C'est bien dommage car il y avait pourtant tous les ingrédients pour que je passe un très bon moment avec Ex Dei… de la fantaisie avec une pointe de frisson, et un mystère à résoudre, c'est habituellement parfait pour moi.

Mais voilà, nous commençons directement par Marion rompant avec son mari. La scène est désagréable à voir, ce qui retranscrit tout à fait l'état d'esprit de notre héroïne. Cependant, même si on comprend pourquoi, elle n'apparaît pas sous un très bon jour, pour moi. Et pour lancer le récit… Ça manque de punch. Puis vient James. Plus d'action pour nous présenter le voleur, mais très vite j'ai eu l'impression qu'on était plus dans une introspection de sa vie que d'une réelle mise en bouche. La suite n'a pas su me convaincre d'ailleurs, même si l'intrigue entourant Marion a réussi tout de même à me décider à finir le roman.

Marion est donc une aristocrate faisant partie du Cercle, un groupe secret et élitiste d'historiens. Un danger rôde rapidement autour des membres et quand l'enquête commence, nous sommes tout de suite intrigués grâce à d'étranges révélations. Une ambiance noire et paranoïaque s'installe, des trahisons, des secrets et tout ce qu'il faut pour se laisser happer dans ce mystère qui a de quoi faire frissonner. Mais, malheureusement, même si pour moi, cette partie est clairement ce qui a sauvé ma lecture, je n'ai pas tellement adhéré à la conclusion qui laisse beaucoup trop de questions en suspens et a quelque chose de trop manichéen.

Pour James… j'ai eu l'impression de voir le héros se laisser faire. Il est balloté par les événements sans vraiment réagir. Il fuit, se fourre dans encore plus de pétrin, laissant des morts à foison sur son sillage. La résolution du mystère de cette intrigue est décevante, voire ridicule en un sens quand on découvre qui est derrière le contrat mis sur le dos de James et ses raisons. Les choses reprennent un peu plus de piquant quand le voleur retrouve ses anciens camarades et où son destin est de nouveau lié à celui de Marion. J'aurais aimé les voir plus interagir ensemble et surtout le faire plus tôt. Quoique les passages à répétition pour avoir le point de vue de l'un puis de l'autre étaient assez ennuyeux. Tout comme le fait de ne pas toujours savoir qui est le personnage mis en avant dans les chapitres.

La fin est assez étrange. Nous n'avons pas d'explication réelle (sûrement pour un troisième tome) en ce qui concerne le grand méchant, ses raisons, ses acolytes, son but. Un autre personnage reste aussi un mystère pour moi, alors qu'il avait réussi à gagner mon intérêt en sauvant James de façon assez spectaculaire. Et puis les dernières pages… Que dire… Encore une fois ne comprenant pas l'antagoniste, il est vraiment compliqué d'appréhender la conclusion. Je veux dire, j'ai cherché d'autres pages dans l'espoir d'avoir des réponses et de ne pas finir sur cette « fin » (à double sens ici).

Je ne sais pas si c'est réellement une trilogie, car il me semble que La stratégie des as est plus ou moins un premier tome (même si sans l'avoir lu, je n'ai pas été gêné), mais clairement, j'espère pour les lecteurs qu'il y aura une suite. Parce que l'ensemble manque de structure et de réponses, ce qui est fort dommage vu que l'univers est intéressant et les personnages demandent à être plus approfondis encore.
Commenter  J’apprécie          270
Dans la foulée de la Stratégie des As c est avec gourmandise que j 'ai abordé ce bouquin , ben là en effet la gourmandise est un vilain défaut et m aurait plutôt laissé un goût amer .L auteur a t- il voulu à toute force faire "original " ? afin de briser les codes du genre ? possible , pour moi ce n est pas une réussite , d 'abord des longueurs répétitives dans les sentiments que de fois répété je vous aime smack smack , mais je ne sais pas le dire ou ce n est pas le moment trop tôt ,trop tard vous voyez le truc ouf pénible .Puis dans la séquence angoisse , ça va tout le monde à compris que cette brave Marion est enfermée dans sa tête inutile de le délayer pendant 20 pages . Nous avons droit aussi au chapitre sanguinolent se voulant horrifique se terminant par l' auto égorgement de la tortionnaire en chef , la découverte d'une héroïne dans un sac plastique et le découpage sauvage au couteau du pâle et dérisoire méchant par James notre elfe préféré , pas vraiment utile sauf s il y a une suite prévue pour expliquer également la touche finale qui ne fais sens que dans cette perspective et qu'Adam n 'ai inscrit une date de péremption dans le cerveau du héros Je m aperçois que j ai un peu divulgâché le bouquin désolé mais je n ai pu faire autrement . Au final donc une déception de plus .Quand je vous dis que les suites ne sont jamais vraiment bonnes Non mais !!
Commenter  J’apprécie          143
En conclusion, bien qu'Ex dei présente quelques petits défauts de narration (incohérences, Deus ex Machina, précipitations de certains évènements et chute peu convaincante), pour ma part, j'ai beaucoup apprécié cette lecture. le style est encore une fois très fluide et permet de se plonger facilement dans l'univers visuel de Damien Snyers. L'arc narratif de Marion est passionnant (et moi aussi, je veux faire partie du Cercle!) et les valeurs présentes dans ce roman correspondent aux miennes. Bref, à vous de vous faire votre propre opinion maintenant!

Pour une chronique plus complète, rendez-vous sur mon blog :
Lien : https://labibliothequedaelin..
Commenter  J’apprécie          110
Avis : Un roman qui m'a appelée par sa couverture que je trouve plutôt jolie et une 4ème de couverture qui promet un univers fantasy(Elfes, Trolls, Mages...)et Steampunk réunis.
Le début était assez difficile à apprécier. Les 2 personnages principaux se présentent chacun leur tour dans les aléas de leur vie. J'ai mis un peu de temps à repérer les changements de narrateur en fonction du symbole des chapitres.
J'ai appris qu'il y avait déjà un roman avec cet univers et ses personnages. Ne l'ayant pas lu, je n'ai pourtant pas été gênée pour cette histoire indépendante. Mais cela m'aurait peut être permis de moins subir le début de ce roman que j'ai trouvé plat.
L'intrigue est assez longue à venir mais une fois dévoilée je n'ai pu m'empêcher de vouloir connaître la fin.
Et quelle fin ! Voilà de quoi imaginer une suite parceque pour moi c'est loin d'être fini cette histoire....
J'ai bien aimé l'évolution de tous ces personnages, quand bien même l'issue était terrible pour certains d'entre eux.... L'univers dans lequel ils évoluent, que ce soient les lieux où les usages, est suffisamment décrit pour me permettre d'intégrer leur monde.
J'ai apprécié aussi les clins d'oeil assez philosophiques ou de faits de société de la part des 2 personnages principaux, qui peuvent résonner pour chacun de nous en dehors de cette fiction.
Mais attention, j'ai quand même eu une lecture assez confuse. Outre le fait de lire 2 histoires parallèles ayant peu de chose en commun avant qu'elles ne se rejoignent, j'ai aussi eu du mal à comprendre le rôle d'un certain personnage apparu de nulle part, et le changement d'attitude d'un autre à un moment crucial pour notre Elfe principal....
Bref, soit cela s'explique par le roman précédent ("La stratégie des As") soit par le prochain (s'il existe), soit j'ai loupé un truc dans la lecture....
Pour résumé, j'ai bien aimé mais trop de questions sans réponses font qu'il en résulte une certaine frustration...
Commenter  J’apprécie          90
Dans Ex Dei, on retrouve l'Elfe James. Fidèle à lui-même, il est toujours un monte-en-l'air, continuellement en quête d'adrénaline. Avec Mila pour unique associée, il continue à monter des coups, plus pour se prouver qu'il n'a pas perdu la main que par réelle nécessité financière. C'est comme cela qu'avec sa comparse, ils pensaient tranquillement dévaliser un aisé de la haute, mais qu'ils se sont finalement retrouvés pris en chasse par des assassins, déterminés à les éliminer. Quand on passe son temps à voler et à arnaquer les autres, comment savoir laquelle de ses victimes a décidé de se venger ? Emporté dans une succession d'aventures qui l'amènera à recroiser de vieilles connaissances, des amis chers ou encore des ennemis jurés, James pourra-t-il encore espérer garder la main sur cette partie qui le dépasse ?

Dans Ex Dei, on renoue avec certains des personnages de Damien Snyers, rencontrés dans le tome précédent. Ici, l'auteur alterne les points de vue narratifs en donnant tantôt la parole à James, tantôt à Marion. Tous deux vivent des aventures différentes mais on sent très vite que l'auteur va les réunir à un moment donné de l'intrigue. A travers ses protagonistes, Damien Snyers revisite des clichés en les remaniant largement. Ainsi, James incarne la figure du gentleman cambrioleur. Bluffeur de première, il est passé maître dans l'art d'arnaquer ou de voler son prochain, mais il le fait avec beaucoup de panache. Personnage haut en couleur, l'auteur lui a même ajouter ici un petit côté "Robin des Bois" puisqu'il ne vole plus pour survivre mais juste par plaisir, alors il redistribue, bien volontiers, son butin aux plus démunis. En outre, James a une autre particularité, il s'agit d'un Elfe, car dans l'univers de Damien Snyers, on croise aussi bien des humains que des Trolls ou des Elfes. Il met donc en scène une société très cosmopolite. Il y a également des immortels, à l'image de Marion qui appartiennent au Cercle, une société secrète dont les membres se désignent comme les Historiens. Beaucoup sont des Mages et possèdent de grands pouvoirs, leur permettant d'occuper de confortables positions sociales dans cette société très inégalitaire. Mais, finalement on sait très peu de choses sur eux. Concernant Marion, elle est télépathe. Qualité rare parmi ses pairs qui lui permet de sonder les personnes qu'elle croise. Libre et indépendante, avec elle, Damien Snyers nous brosse le portrait d'une femme forte que l'on apprécie de suivre. L'auteur nous propose donc une palette variée de personnages avec des personnalités bien trempées. Ils constituent un gros point fort de ce livre car ils sont clairement très attachants.

D'autre part, Ex Dei est une oeuvre foisonnante autant du point de vue des multiples clins d'oeil littéraires et cinématographiques que des problématiques que l'auteur soulève. On sent le plaisir qu'il a pris à nourrir son texte de ces éléments qui viennent établir une belle complicité avec ses lecteurs.

Parmi ses questionnements, il aborde, d'ailleurs, des thématiques importantes comme la xénophobie, l'intolérance ou encore la servitude des minorités.

De même que l'auteur emprunte ici au roman d'espionnage pour venir nourrir son intrigue, à travers l'infiltration de cette société secrète par un inconnu dont on ne sait rien. Les héros de Damien Snyers vont devoir s'unir pour tenter de percer son identité et de comprendre la raison de ses agissements. Dans ce second volet, le Cercle est en danger et les Historiens sont ébranlés dans leurs certitudes. A travers eux, on touche à quelque chose d'intéressant mais dont il nous manque encore quelques clés de compréhension. Pour moi, c'est la petite faiblesse de ce roman car l'auteur n'a pas levé le voile sur tous les mystères planant autour. de plus, j'ai connu un moment de flottement dans ma lecture, survenu au milieu du récit et il m'a, quand même, fallu avancer de quelques pages pour reprendre le fil.

A mon sens, cet univers mériterait l'écriture d'un autre livre pour faire jour sur ces non-dits, sans parler de la fin qui m'a juste laissée sans voix. En effet, l'auteur conclut son livre sur une note inattendue mais quelque peu incompréhensible. Avec une telle conclusion, j'espère que cela cache en réalité l'appel à une suite.

En somme, Ex Dei, c'est un bel univers steampunk qui mêle l'action et l'humour avec beaucoup de finesse. On espère juste y continuer notre exploration afin de balayer nos frustrations des dernières lignes. A suivre sur Fantasy à la Carte.
Lien : https://fantasyalacarte.blog..
Commenter  J’apprécie          20
Deux héros séparés et qui cherchent à se retrouver ! Voilà une des lignes d'intrigue de ce roman fantasy de Damien Snyers : Ex Dei.
Premier tome ?

A ce jour, et malgré des avis positifs, je n'ai pas été assez convaincue par ce roman pour lire le premier tome de cette série qui ne veut pas en être une.

Néanmoins, la plume de l'auteur m'a plu et je lirai donc une autre de ses créations.


Au final
Les mots pour : plume fluide, personnage de James, fin du roman.

Les mots contre : lenteur, manque de rappels des évènements du premier roman, manque d'informations sur les races.


En bref : un livre porté par une jolie plume, mais qui n'a pas su totalement m'envouter. Beaucoup d'éléments auraient mérité d'être approfondis ou rappelés.
Lien : https://www.lesmotsdenanet.c..
Commenter  J’apprécie          00
Ex Dei est la suite de la stratégie des as mais peut se lire indépendamment. Dans ce roman on suit deux arcs narratifs qui finiront par se rejoindre. Dans l'un c'est James, l'elfe cambrioleur, qui essaie d'échapper à ses poursuivants à la suite d'un casse raté. Dans le second c'est Marion, membre d'une société secrète possédant un mystérieux artefact, qui cherche à la fois à rester en vie et à protéger sa cabbale. le tout dans un univers possédant des touches de fantasy et de steampunk, avec ses elfes et autres trolls et sa technologie mécanique.
C'est un roman que j'ai trouvé divertissant. Même s'il y a quelques longueurs dues à des « routes secondaires », j'ai bien aimé la partie narrative entourant Marion. L'univers n'est pas très consistant mais cela laisse de la place pour l'avancée du scénario. Damien Snyers à une écriture très fluide et n'hésite pas à parsemer son texte de notes d'humour. Après l'énorme coup de coeur que j'avais eu pour La stratégie des as, j'ai été content de retrouver cet auteur. Même si Ex Dei ne restera pas dans les annales, il m'aura fait passer un très bon moment de lecture.

Lien : https://librairiealacroiseed..
Commenter  J’apprécie          00
Le commentaire de Cathy :

Damien Snyers est un auteur que j'ai découvert lors de la lecture de son roman " la stratégie des as ", j'avais beaucoup aimé l'univers qu'il nous avait proposé, un mélange entre la fantasy et le steampunk.
Cette nouvelle histoire est dans la même veine, c'est avec un énorme plaisir que j'ai retrouvé des personnages déjà rencontré précédemment.
Marion, membre d'une organisation secrète, est en possession d'un artefact qui attise les convoitises.
James est un elfe expert en cambriolage, pour se prouver qu'il a toujours le coup de main, il décide de dévaliser un homme riche, accompagné de son associée Mila.
Ils étaient loin de se douter qu'ils allaient être pris en chasse par des assassins, qui leur en veut à ce point ?
L'auteur nous fait suivre son histoire en alternant les points de vue, suivant les chapitres, nous suivons James ou Marion, j'aime beaucoup cette façon de faire, je trouve que cela donne beaucoup de rythme à un récit.
J'ai apprécié cet univers steampunk où les elfes, les demi-elfes, les trolls et les humains cohabitent.
Le personnage de Marion reste un mystère pour moi, la jeune femme est immortelle, j'aurais aimé avoir un peu plus de renseignements concernant cette particularité.
Une intrigue se met très vite en place, j'ai été embarquée par ce récit, je me posais énormément de question sur ce personnage qui a infiltré la société secrète.
L'auteur m'a permis de passer un très bon moment de lecture, j'ai été surprise par la fin qu'il nous propose, j'ai ressenti une grande frustration.
Ce roman mêle action, suspense et une bonne dose d'humour, je serai ravie de me replonger dans cet univers lors d'une prochaine lecture.
Lien : https://lesmilleetunlivreslm..
Commenter  J’apprécie          00
Un grand merci aux éditions Actusf grâce à qui j'ai pu découvrir ce roman.

Ce qui m'a attiré en premier, c'est la couverture, je trouve les illustrations vraiment jolies. Les deux personnages principaux sont bien représentés, même si je m'imagine plus James avec une peau blanche presque translucide plutôt que dans les tons violets.
Le résumé m'a également bien accroché, ce monde steampunk empli de magie et peuplé d'elfes et de trolls m'a tout de suite paru très attrayant. C'est un univers que je côtoie peu mais qui m'intéresse beaucoup.

Passons à la lecture :
Tout d'abord, je ne savais pas que c'était une suite. Et cela m'aurait peut-être été plus facile de comprendre certains souvenirs si je l'avais su avant. Mis à part le fait que certains non-développements sur les événements du premier tome m'ont laissé sur ma fin, ça n'a pas gâché ma lecture.

Je m'attendais à ce que Marion et James se retrouvent plus tôt dans l'histoire. J'ai cependant bien apprécié leurs aventures respectives.
Les descriptions sont claires, je n'ai eu aucun mal à visualiser ce monde où se côtoient la technologie et la magie.
Rien à redire sur les personnages, je les ai tous apprécié, James peut-être un peu plus que les autres. Je pense que c'est dû à son côté chevaleresque non assumé.

La seule grosse déception, c'est la fin. Pas mal de petites choses restent sans réponses. Quant au dernier chapitre, il m'a laissé un goût amer lorsque j'ai refermé le roman.
Avec un peu de chance il y aura une suite qui permettra de faire la lumière sur mes interrogations.

Au final : une lecture plaisante tout du long mais avec une fin qui ne me plaît pas du tout. J'espère que vous n'aurez pas le même ressenti que moi en terminant cette lecture.
Commenter  J’apprécie          00




Lecteurs (81) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2582 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *}