AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aline1102


Aline1102
  19 juin 2013
Nous sommes à Rouen, en 2017. L'Armada, une réunion de voiliers du monde entier, bat son plein dans le port de la ville.
Chez lui, Jules Kostelos est au calme, loin de la foule et du bruit qu'elle produit. Il profite de sa soirée pour lire Gustave Flaubert pendant que Charles Hockolmess, le chat noir, dort près de lui.
Jules a une bonne raison pour préférer Flaubert à l'Armada (malgré la beauté de certains des voiliers amarrés) : il est amoureux de Salammbô, une bibliothécaire passionnée par l'oeuvre du grand écrivain.
Mais voilà que la sonnerie du téléphone vient troubler la lecture de Jules... C'est le commissaire Jeton : on a volé son vélo sur le Pont Gustave-Flaubert et il souhaite que Jules, qui travaille comme détective privé, le lui retrouve. Au détour de la conversation, Jeton mentionne un opéra de G. Flaubert et de G. Bottesini, "Le Don Juan somnambule ou la chute du pont". Jules n'a jamais entendu parler d'une telle oeuvre... Et ce mystère lui semble bien plus intéressant que le vol du vélo du commissaire Jeton.
Comment Flaubert et Bottesini se sont-ils rencontrés ? D'ailleurs, un opéra nommé "Le Don Juan somnambule ou la chute du pont" existe-t-il? Jules décide de mener l'enquête.

Un grand merci à Pierre Thiry qui a une fois de plus pensé à moi pour la lecture et la critique de son nouveau roman.
Et quel roman ! Charles Hockolmess, l'amour, la passion des belles lettres et de la musique, des citations magnifiques empruntées à l'oeuvre et à la correspondance de Gustave Flaubert... Tous les éléments sont là pour transformer ce "Mystère du Pont Gustave-Flaubert" en un grand moment de lecture.
Les personnages sont nombreux et tous ont une histoire différente. Pourtant, ils ont également tous un point commun : la musique. Grand amateur de musique (Pierre Thiry joue du violoncelle et son frère est contrebassiste) , l'auteur n'hésite pas à composer, au fil des pages, une symphonie en hommage aux musiciens et à leur art.
Contrebasses et violoncelles (tiens !), violons et glass harmonica entre autres rythment le récit qui, tour à tour, s'emballe et se calme à nouveau. Presque comme un morceau de musique, en fait, qui nous ferait passer par toutes les émotions.
Je vous parlais de la multitude de personnages qui animent le récit. Parmi ceux-ci, c'est Jules que j'ai le plus apprécié (après Charles Hockolmess, bien entendu). Car le détective privé est très touchant, puisque c'est son amour pour Salammbô qui le pousse à vouloir découvrir toute l'oeuvre de Flaubert. Cette passion si pure et si douce pour tout ce qui plaît à l'objet de son affection est particulièrement bien écrite par Pierre Thiry qui parvient à nous passionner pour la jolie relation Jules-Salammbô.
En attendant, le rythme très musical du récit nous amène (presque) à oublier le pauvre Jeton et le vol de son vélo. Comme Jules, qui s'intéresse de plus en plus à la vie de Gustave Flaubert et à cet opéra dont il a entendu parler, le grand écrivain finit par nous passionner beaucoup plus que le mystère du vélo volé. Il faut dire que Pierre Thiry parvient à renforcer encore cela grâce aux passages et citations empruntés aux diverses oeuvres et à la correspondance de Gustave Flaubert.
Et, en plus de nous détourner du vélo de Jeton, les nombreuses allusions à l'oeuvre de Flaubert et à sa personnalité donnent envie de dévorer d'une traite ses oeuvres majeures. C'est à cela que l'on reconnaît les bons livres, non ? Quand un roman qui parle d'autres romans vous pousse à vouloir découvrir ces derniers, c'est la preuve que le romancier a bien fait son boulot d'auteur.
Un grand bravo à Pierre Thiry pour cette oeuvre originale au dénouement imprévu !
Commenter  J’apprécie          215



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus