Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Ajouter une critique

Critiques sur Neige (114)


Classer par:     Datecroissant   Les plus appréciéescroissant   Notecroissant


    • Livres 5.00/5
    Par Kirsten le 20/12/2014


    Ce livre est une vraie merveille, il a même réussi à me faire pleurer.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Croquignolle le 15/12/2014


    Un grand coup de coeur !!!
    Ce petit livre poétique m'a happée et transportée au coeur du Japon des haïkus, des cerisiers en fleur et de la sagesse millénaire.
    Je reste en suspens...ion devant cette plénitude de paysages, de visages, de sensations, de voyages, de couleurs et d'intime.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par Sirius1 le 14/12/2014


    Joli conte qui se passe au Japon. le père de Yuko veut qu'il devienne samouraï ou prêtre mais Yuko veut devenir poète et écrire exclusivement sur la Neige. On se laisse porter par l'écriture. Très joli

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Bouchon03 le 13/12/2014


    D'une poésie incroyable

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Marilys le 25/11/2014


    Quelle douce poésie !

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Cristie le 11/11/2014


    Attention ce livre est un bijou, un moment de pur beauté dans ce monde de brute, une écriture d'une élégance et d'une pureté rare. Je me suis délectée de chaque perle de mot offerte.

    Au Japon, à la fin du XIX siècle, un jeune garçon dénommé Yuko fait part à son père de sa volonté de devenir poète. Chaque hiver, il s'inspire de la beauté de la Neige pour écrire des haïkus qui vont se faire connaître du poète officiel de la cour lui même. Il ne manque qu'une seule chose pour faire de cet élève peut être le futur héritier du grand poète : c'est un peu de couleur. Conseil lui est donc donné de parfaire sa formation auprès d'un grand maître résidant au delà des Alpes japonaises. Les deux hommes vont alors nouer une relation étrange derrière laquelle se cache l'image obsédante d'une belle jeune femme blonde ...

    Un conte qui nous transporte par le biais d'une écriture raffinée, poétique et belle. On se laisse porter par la magie de l'histoire dans laquelle se perçoit les traditions d'une société japonaise dans laquelle se côtoie l'amour, la douceur, la transmission, la place de l'art, la violence et la mort. Un petit goût d'éternité !


    Lien : http://depuislecadredemafenetre.blogspot.fr/2014/11/neige-de-maxence..

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique



    • Livres 2.00/5
    Par Chouchane le 30/10/2014


    Quand la littérature occidentale se saisit des plus prestigieuses pratiques poétiques de l'extrême orient cela conduit à ... des caricatures. Bien sûr Neige se lit bien, il reste un court roman d'amour honnêtement ficelé. Mais l'exotisme est convenu et l'aventure spirituelle limitée à la rencontre. Un tout jeune homme dont les émois sexuels se conjuguent à la passion pour la poésie japonaise des haïku s'en va suivre l'enseignement d'un sage. En effet, fasciné par la Neige, il écrit des poèmes blancs et froids, il part donc à la recherche de la couleur, du mouvement et tout cela auprès d'un maître aveugle. Entre eux, une femme occidentale, belle et blanche comme la... Neige. Nous avons là tous les ingrédients d'un stéréotype du Japon, le sage aveugle qui voit mieux les couleurs que n'importe quel homme dont les deux yeux notent 10/10, une femme mystérieuse est-elle un fantasme ? est-elle vivante ou morte ?, un jeune passionné, les montagnes, la Neige... Ah j'allais oublier les notables du coin qui aimeraient bien "embaucher" notre jeune surdoué, une jeune fille à la beauté stupéfiante, un happy end. Pas grand chose à dire de plus.

    Commenter     J’apprécie          2 11         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par moertzombreur le 26/09/2014


    Yuko veut "apprendre à regarder passer le temps", devenir un maître du haïku. Il est fasciné par la Neige, pour lui elle "est un poème. Un poème qui tombe des nuages en flocons blancs et légers". Sa quête l'entraîne vers les montagnes, et l'apprentissage du vieux maître Soseki. En chemin la vision d'une femme prise dans la glace le marque profondément.
    Un second mouvement nous conte l'histoire d'amour que vécurent Soseki et Neige : "l'amour est bien le plus difficile des arts. Et écrire, danser, composer, peindre, c'est la même chose qu'aimer. C'est du funambulisme. le plus difficile, c'est d'avancer sans tomber".
    Une troisième partie sert d'épilogue et de conclusion à la quête de Yuko.
    L'écriture du roman est en lui-même une recherche de l'épure, avec très peu de moyens, il cherche à représenter l'impalpable. L'aveuglement y devient clairvoyance, la légèreté et la chute président à une valse entre l'amour, la mort et le pouvoir de la création. L'écriture du haïku devenant un moyen de suspendre le temps.
    "Il y a deux sortes de gens. Il y a ceux qui vivent, jouent et meurent. Et il y a ceux qui ne font jamais rien d'autre que se tenir en
    équilibre sur l'arête de la vie. Il y a les acteurs. Et il y a les funambules".
    Les estampes qui accompagnent le texte sont magnifique de simplicité.

    Commenter     J’apprécie          3 10         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Miss_MLivres le 23/09/2014


    N'ayant aucune sensibilité pour la poésie de manière générale, j'ai été agréablement surprise lorsque je me suis laissé emporter sur les pas de Yuko dans les monts glacés du Japon. Un livre court mais grand par sa profondeur, son écriture délicate et les haïkus qui se présentent ça et là pendant la lecture. Maxence Fermine sait, par son écriture, emmener le lecteur hors du temps... perdu dans l'hiver et le froid. Une vraie belle émotion de lecture et un gros coup de coeur.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Nastie92 le 04/09/2014


    Me voilà bien embêtée : j'aurais aimé écrire cette petite critique en blanc... mais je n'ai pas trouvé comment la rendre lisible...
    Tant pis, revenons au noir, même si je me sens un peu coupable de salir cette si belle Neige. Cette Neige que j'ai entre les mains, que j'ai lue et relue, qui est si belle, si pure, si blanche.
    Ce n'est pas un roman que j'ai sous les yeux, ce n'est même pas de la poésie, c'est au-delà. Existe-t-il un mot pour décrire cet ovni littéraire ? Pour transcrire ce que j'ai ressenti au fil des pages ? Un seul, certainement pas.
    Voici donc, un peu en désordre, ce qui me vient à l'esprit : beau, pur, vrai, sensible, léger, magique, subtil, touchant, fin, poétique, merveilleux, aérien, céleste, délicat, limpide, élégant, doux, émouvant et finalement insaisissable.
    Un texte très original, un petit bijou hors du temps, suspendu sans fil, un superbe hommage à l'élégance et au raffinement de la civilisation japonaise.

    Commenter     J’apprécie          0 37         Page de la critique






Sur Amazon
à partir de :
4,27 € (neuf)
2,69 € (occasion)

   

Faire découvrir Neige par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (724)

> voir plus

Quiz