AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Neige (134)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
JeanPierreV
JeanPierreV27 avril 2016
  • Livres 5.00/5
Ne passez pas à coté de ce petit bijou et de ces moments de poésie, et de bonheur assurés

Le périple de Yuko, jeune poète de 17 ans amoureux de la neige, écrivant des haïkus, petits poèmes de trois vers et de 17 syllabes ayant tous la neige pour thème.

Yuko traverse le Japon et les Alpes japonaises pour aller à la rencontre de Soseki, très vieux maître en poésie, ancien samouraï, afin que ce dernier lui apprenne à « mettre de la couleur dans ses poèmes ».

Un livre court, comme ces Haïku, un livre qui se lit en quelque heures, un auteur que je découvre…. Une très belle écriture emplie de poésie et de finesse dont on ne se lasse pas, qu'on a envie de lire et de relire : « Écrire, c'est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil d'un poème, d'une oeuvre, d'une histoire couchée sur un papier de soie…..«
Lien : https://mesbelleslectures.com/2016/04/27/neige-m..
Commenter    J’apprécie          293
LyceeEurope
LyceeEurope23 mars 2016
  • Livres 4.00/5
"Neige" est issu de l'art japonais publié en 1999 par Maxence Fermine.
C'est un roman que j'ai particulièrement apprécié car il est marqué par la pureté, la sensibilité et la blancheur de la neige que nous montre la montagne sur la première page de couverture. Ce roman a quelques petits bémols tels que sa petite taille ou la longueur des phrases. L'auteur s'adresse à la première personne et nous transmet dès les premières pages du chapitre, la signification de "haïku" et de "neige", si bien que ça m'a immédiatement fasciné. de plus, on a l'impression que l'auteur décide de son propre gré de nous transmettre les mêmes sensations que ressent le personnage, par exemple: "Il se contenta de respirer le parfum des pétales de fleurs de cerisier dans le jardin vert" ou, il fait en sorte de faire de la poésie à travers les paroles de Soseki pour ainsi le transmettre à ses lecteurs "La lumière est intérieure, elle est en toi. Seule la couleur est au-dehors. Ferme les yeux et dis-moi ce que tu vois". Tout au long du récit, Yuko Akita qui est un jeune poète, qui écrit contre l'avis de son père. En effet, les haïkus de Yuko sembleraient "invisible aux yeux de tout le monde" avec des oeuvres aussi blanches que la neige. A vrai dire, ces haïkus sont certes glaciales mais surtout magnifiques. Mon préféré est exprimé à la page vingt-trois. Pour se perfectionner, il décida d'aller à la rencontre de Soseki qui est un ancien samouraï, un vieux peintre aveugle et qui détiendrait "l'art absolu". C'est cette personne qui enseignera à Yuko l'art du haïku. Ce roman est avant tout accrochant, émouvant et surtout poétique. Je le conseille, notamment pour tous ceux ou celles qui aiment l'art japonais.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
maudchacha
maudchacha09 décembre 2015
  • Livres 5.00/5
Il est trop trop trop bien c est un livre magnifique je vous conseil de le livre
Commenter    J’apprécie          10
Livrepoche
Livrepoche28 novembre 2015
Extrait de la chronique :
J'imagine qu'il n'est pas évident, pour un auteur de se présenter devant son éditeur avec un roman épuré au maximum. Alors, se présenter devant les lecteurs (habitués à un 300 pages bien dilués), c'est encore plus audacieux ! Il faut vraiment être en accord avec son âme d'artiste pour ne pas transiger avec son oeuvre d'art !

Distillant une prose incisive et magnifiquement poétique, Maxence Fermine nous amène dans les montagnes du Japon du XIXe siècle.

Neige, c'est une invitation à la rêverie, une invitation à prendre le temps et le laisser s'écouler devant nos yeux attentifs, une invitation à la contemplation, une invitation au voyage. Encore plus épuré que L'Apiculteur, Neige, c'est un conte, une légende. Ça devient une sensation, un souvenir agréable, le souvenir d'avoir été plus près des nuages, plus près de la neige originelle.
Lien : http://livrepoche.fr/neige-maxence-fermine/
Commenter    J’apprécie          110
Josephine2
Josephine211 octobre 2015
  • Livres 4.00/5
Ce livre aussi léger qu'une plume, qu'un flocon de neige, est une merveille de simplicité autour du mot « NEIGE ».

Blanc étincelant, merveille de la nature, complexe de par sa structure qui est un agrégat de cristaux de glace, qui peut sembler uniforme, aussi unique que le sont nos empreintes digitales, ce petit livre qui tourne autour du mot NEIGE, par petites touches, nous fait découvrir les couleurs de la vie.
Commenter    J’apprécie          470
littlecat
littlecat04 octobre 2015
  • Livres 5.00/5
Un petit bijou de nature et de poésie !
Difficile de trouver les mots justes pour évoquer la beauté de ce court roman qui nous parle du Japon, d'haïkus, de neige, d'art et de couleurs mais surtout d'amour pur et absolu.
Lisez le !
Commenter    J’apprécie          184
nounours36
nounours3628 septembre 2015
  • Livres 5.00/5

"Neige", c'est un parcours initiatique. Une leçon d'apprentissage qui passe par différentes teintes le dénuement, la beauté, l'amour, l'érotisme, la recherche de soi.

C'est un voyage au pays des neige, le texte est court et beau comme un Haïku.

C'est une délicate fable poétique qui m'a transporté dans une autre dimension, un autre monde.

A lire !!!



Commenter    J’apprécie          130
Kaeru26
Kaeru2601 août 2015
  • Livres 2.00/5
Ce court roman qui est le premier de l'auteur a déjà connu plusieurs vies. Paru aux éditions Arléa en 2000 ; il est ensuite sorti au Seuil en 2001. Cette année, Arléa ressort l'édition originale qui a le mérite d'être agrémentée de belles peintures (de style chinois ou japonais classique, l'un étant inspiré de l'autre) de Georges Lemoine.



Le texte de style épuré mais aux mots choisis, se veut un hommage à la poésie et plus précisemment au haïku. En effet le héros est un jeune poète qui tombe d'abord amoureux de la neige, qu'il dépeint dans de multiple poèmes en trois vers.

Repéré par le poète de la cour, il va perfectionner son art auprès d'un peintre célèbre mais âgé. Sur la route, il manque mourir de froid dans la montagne avant de tomber amoureux pour la seconde fois d'une étrangère aux cheveux blonds et aux yeux bleus dormant dans son cerceuil de glace.

Nous sommes au 19e siècle et le pays vient juste de s'ouvrir au monde. Alors que notre héros suit l'apprentissage du maître, il va apprendre que la belle étrangère était l'épouse de celui-ci...
L'amour est présent sur plusieurs formes tout au long du roman et jusque dans les dernières lignes.

L'histoire est proche du conte philosophique ; elle offre une leçon de vie et de poésie. le style est très agréable, c'est presque un long poème en prose.

Pourtant il m'a manqué un petit quelque chose pour apprécier vraiment cet ouvrage. L'objectif de l'auteur est trop transparent et la fin très attendue... cela a un peu gâché mon plaisir. Les peintures de G. Lemoine sont, par contre, magnifiques et apportent un plus à l'ouvrage. Je le recommande néanmoins aux amoureux du Japon et de la poésie.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          50
zellereb
zellereb28 juillet 2015
  • Livres 3.00/5
Un conte poétique et philosophique très agréable à parcourir, même si je n'y ai pas vraiment trouvé tout l'émerveillement espéré.
Des ressemblances entre ce texte et celui de l'"apiculteur" ont aussi déjoué l'effet de surprise, ce qui m'a freinée dans mon enthousiasme.
Bien-sûr, cette recherche intérieure que Maxence Fermine nous propose est toujours la bienvenue, je dis oui.
Le livre est simple, il se résume à peu de choses. C'est l'histoire d'un apprentissage grâce aux enseignements d'un maître. le style est limpide et dégage tout l'esprit zen du propos. En outre, il nous apporte des clés pour un équilibre à rechercher.
Un bon moment à passer dans la blancheur du silence.
Commenter    J’apprécie          110
TheTeaCha
TheTeaCha24 juillet 2015
  • Livres 2.00/5
Ce livre m'a laissée de glace et, comme je suis frileuse, je n'ai pas tellement envie de m'étendre sur la "Neige"... Je vais donc faire bref.
L'idée de la neige, du blanc et de leurs symboles déclinés au fil des pages, cela me plaisait bien. J'ai apprécié quelques jolis moments de poésie et l'ambiance dépaysante. Malheureusement, il y a quelques lourdeurs dans le style, souvent trop répétitif ; et j'ai même trouvé le moyen de m'ennuyer lors de cette lecture pourtant très courte. Déçue.
Commenter    J’apprécie          70
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
438 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre