Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 1090180039
Éditeur : Editions Polystyrène (2012)


Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Un soir, un incident tragique. Mais comment en est-on arrivé là ? Qui est cette personne qui cherche à fuir désespérément ? Qui sont ceux qui le poursuivent ? Qui est ce type qui n'entretient (apparemment) aucun lien avec le reste ?
3 chapitres à confronter pour ... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

  • Par l-ourse-bibliophile, le 25 février 2015

    l-ourse-bibliophile
    Paris, une nuit comme les autres, un accident dans le métro. Quelqu'un tombe sur la voie. Comment ? Pourquoi ? Marc, Audrey, Seb, Matthieu. Quatre individus dont les routes, un jour, se sont croisées. L'histoire, une course poursuite à travers un Paris très actuel. Un fugitif, des poursuivants… et un quatrième protagoniste au rôle mystérieux.
    L'histoire n'est certainement pas le point fort de cette BD. Non pas qu'elle soit ennuyeuse, mais, avec trois fois 24 pages, elle est trop brève, trop pauvre en détail pour captiver réellement le lecteur. Les personnages eux-mêmes sont trop simples pour être attachants puisque nous n'avons pas le temps d'en apprendre davantage sur eux (à l'exception peut-être de Matthieu que l'on suit plus longuement que les autres et qui est plus bavard). C'est une ébauche de polar. Sombres, les illustrations en noir, en gris et en blanc nous plonge tout à fait dans l'ambiance d'une ville menaçante dans laquelle le crime rôde (bon, ça reste Paris, ce n'est pas Gotham).
    Néanmoins, cet ouvrage a un intérêt : il s'agit de sa forme. Les éditions Polystyrène se sont spécialisées dans la bande dessinées, certes, mais surtout dans les livres à manipuler. Dérouler, déplier, assembler… autant de solutions pour appréhender autrement l'objet livre et son contenu, pour construire, pour lire autrement.
    Ainsi, Lignes noires se déploie en trois parties dont les pages se tournent de bas en haut. Les trois chapitres (« La fuite », « En avant » et « Des hommes ordinaires ») proposent trois points de vue qui permettent de reconstituer toute l'histoire. A lire successivement ou parallèlement en faisant coïncider les rencontres des différents personnages (lire trois histoires en même temps, mais en même temps ne lire que la même… intéressant…).
    S'il n'y a pas un énorme suspense dans les histoires en elles-mêmes (encore une fois, elles se lisent trop vite pour que son installation soit possible), les responsables de ce drôle de micmac – Adrien Thiot-Rader et Ludovic Rio, tous deux auteurs et dessinateurs, scénario et illustrations ont été réalisés à quatre mains – ont réussi à en créer un en introduisant dans le dernier chapitre un personnage dont la présence intrigue et laisse perplexe jusqu'à la fin.
    Une BD qui renouvelle le genre, qui intrigue par sa forme, qui intéresse par les lectures qu'elle propose. Je pressens que les éditions Polystyrène, connues au festival d'Angoulême 2015, sont une excellente découverte et une maison à suivre.

    Lien : https://oursebibliophile.wordpress.com/2015/02/25/lignes-noires-dadr..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par l-ourse-bibliophile, le 25 février 2015

    Marc ? C’est Antoine… Nom de Dieu, pourquoi tu décroches pas ? Ils sont venus à l’usine… Et maintenant, ils viennent te chercher à l’appart’… Je suis désolé… Je leur ai tout balancé.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Acheter sur Amazon
   

Faire découvrir LIGNES NOIRES par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (2)

> voir plus

Quiz