AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.29 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

En 1971, Ina May Gaskin et son mari Stephen Gaskin, suivis par plusieurs centaines de personnes, fondent une communauté dans le Tennessee, The Farm. Près de trois mille bébés y sont nés depuis, avec des résultats si remarquables que Ina May Gaskin a été nommée, en 2009, docteur honoris causa de la faculté de médecine à Londres.
Ses livres, vendus à plus d'un million d'exemplaires, sont publiés en quatorze langues et font partie de l'enseignement officiel des écoles de sages-femmes dans divers pays. Elle est à l'origine d'un mouvement mondial (Spiritual Midwifery) pour le renouveau spirituel du métier de sage-femme.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Ina May Gaskin, "la plus célèbre sage-femme du monde", auteure du "Guide l'accouchement naturel" et du "Guide de l'allaitement naturel" (à paraître chez Mama Editions le 19/01/2012) vient de recevoir à Stockholm le "Prix Nobel Alternatif" ! Elle y est déclarée l'une des quatre personnalités les plus importantes de la planète pour son approche naturelle de l'accouchement et de l'allaitement (The Right Livelihood Foundation & Award / Ministère des Affaires étrangères / Parlement de Suède). Bravo Ina May !

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
 Ina May Gaskin
Melinawitch   01 février 2017
Ina May Gaskin
Cette maman a eu une césarienne pour son premier enfant et était en pleine phase de doute dans une phase difficile de l’accouchement :



[ …] Je n’arretais pas d’esperer que quelqu’un me vienne en aide, ce que Deborah (la sage femme) a fait. Elle est entrée dans la salle de bain et s’est tenue près de la cabine de douche, sapergée par l’eau tandis qu’elle me parlait. Elle me disait que mon travail n’avait pas été vraiment long et je savais de quoi elle parlait vu que la naissance de Joey avait duré longtemps. J’ai réalisé que mon travail se déroulait à merveille et que tout allait magnifiquement bien. J’avais songé à aller à l’hopital pour qu’ils me donnent une potion magique qui ferait partir la douleur. Pendant un instant j’avais oublié qu’à l’hopital, ils vous enlèvent la douleur certes, mais toutes les sensations et le bébé avec.Deborah m’a dit que tout ce que j’avais à faire, c’était de décider ce que je voulais et que le reste suivrait […]J’ai commencé à répeter : « Je crois que je peux le faire. » puis « je sais que je peux le faire »



(Ina May : Juste après que Suzi eut commencé à dire cela, ses mots ont été accompagnés d’un effort expulsif assorti d’un grondement alors que la tête du bébé passait le col de l’utérus. C’était assez spectaculaire.) Après deux contractions, Tom et moi étions suffisamment détendus pour nous embrasser. Nos baisers étaient si déclicieux que je ne les oublierai jamais et qu’ils resteront une source d’inspiration jusqu’à la fin de les jours. Ensuite j’ai commencé à pousser. Ce n’atait pas un effort volontaire. Mon corps à pris le dessus. L’effrot de poussée rendait les contractions bien plus supportables.[…]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
 Ina May Gaskin
Melinawitch   01 février 2017
Ina May Gaskin
Le travail à commencé mais stagne depuis un certain temps



[…] Pamela et uen autre sage femme ont commencé à me demander si j’avais envie d’aborder un sujet, quelque chose dont j’aurai besoin de parler . Ca c’était le choc. Qu’entendaient elles par la ?



En sondant mes sentiments et mes pensées intimes je fini par trouver quelque chose. Des peurs étaient profondement enfouies en moi sur mon nouveau rôle de mère et sur l’envie et la capacité de David à entretenir cette nouvelle famille.De toute évidence, j’avais besoin de verbaliser ces sentiments pour en libérer mon corps et qu’il laisse sortir ce bébé. Pendant les quelques heureus qui ont suivi, David et moi avons été coaché sur la manière d’améliorer notre facon de nous parler et j’ai sentit qu’un changement s’opérait en lui. Quand à moi j’ai appris que le fait de me plaindre était contreproductif. Cela avait une influence différente sur l’énergie si je me contentais de faire état de mes sentiments et de mes besoins sans blamer quiconque. […] Cette accouchement a été ma première grande occasion de constater que le corps et l’esprit ne font qu’un. Le fait de sentir un changement s’opérer en David et de travailler sur ma propre attitude m’a permis de formuler des affirmations positives et aimantes pour lui dire combien ce bébé et lui comptaient pour moi. Au moment ou j’ai ouvert la bouche et ou j’ai prononcé ces paroles bienveillantes, mon col de l’utérus s’est ouvert.[…]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Melinawitch   01 février 2017
Le guide de la naissance naturelle : Retrouver le pouvoir de son corps de Ina May Gaskin
« A chaque fois que je sentais une vague arriver, je regardais Don en lui disant : » prêt chéri ? » et il souriait. Je plongeais mon regard dans le sien et on riati. Et tout le monde riait avec nous. J’ai réalisé que c était à moi la femme en trvail, de donner le ton. Quand je décidais d’avoir du bon temps, on en avait tous. J’avais l’impression de surfer sur des vagues gigantesques. »
Commenter  J’apprécie          10
 Ina May Gaskin
Melinawitch   01 février 2017
Ina May Gaskin
[…] Le changement le plus étonnant, c’est combien je me sens plus forte en tant que personne. Une amie m’a dit un jour qu’après la naissance de son fils elle avait eu la sensation qu’elle aurait pu escalader une montagne. Je croyais qu’elle fesait allusion à comment elle se sentait physiquement, mais maintenant je comprend qu’elle voulait dire beaucoup plus que cel. Elle se sentait investie d’une nouvelle puissance. Mes deux premiers accouchements ne m’ont pas du tout apporté ce sentiment. J’en suis ressortie déprimée, découragée, avec un sentiment d’échec et une déception à peine supportable […](elle a accouché à l’hôpital ou elle a subit deux césariennes pour cause de bébé trop gros sois disant pour le corps médical, son troisième né à the Farm fut pourtant plus gros que les autres).
Commenter  J’apprécie          00
 Ina May Gaskin
Melinawitch   01 février 2017
Ina May Gaskin
[…] Mary Louis a dit les paroles magiques qui ont fait toute la différence pour moi pendant le travail : « tu es si bonne avec ce bébé ». Elle voulait dire qu’une attitude calme concourrait à une naissance plus facile mais ces ces mots elle a effacé une bonne partie des doutes et des inquiétudes que peut ressentir une mère célibataire[…]
Commenter  J’apprécie          00
 Ina May Gaskin
Melinawitch   01 février 2017
Ina May Gaskin
[…] A environ huit centimètre de dilatation, je regrettais de m’être emabrquée dans tout ça. Et puis j’ai compris qu’il fallait que je garde mon attention sur le fait de rester ouverte, de mon esprit jusqu’à mon col de l’uterus, pour être comme un canal par lequel l’energie de vie pouvait passer.[…]
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les tonalités(2nde)

Texte qui confronte à la fatalité et à la mort...

Satirique
Polémique
La tristesse
Tragique
Aucune des réponses

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur