AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 170 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Leila est une Franco-marocaine de la région parisienne.

Quand elle a 20 ans, ses parents partent en vacances au Maroc. Les négociations ont lieu avec la famille de son futur mari : argent, bijoux, tapis. Un mois après, Leïla se retrouve au Maroc devant les adouls, des notaires.

L'été suivant, place au mariage en grandes pompes et à la nuit de noces, vécue comme un viol. Son corps réagit. Mal. Elle est hospitalisée.

De retour en France, le mariage civil ne demeure qu'une formalité. Tomber enceinte de son fils lui permet de tenir. Mais son mari devient violent. Moussa demande le divorce, lorsque Leïla porte plainte.

Au terme de nombreuses péripéties et démarches, la jeune femme divorce quatre ans après sa séparation et six ans après son mariage. Entre deux, elle témoigne à la télé, avant d'écrire son histoire dans Leïla, mariée de force, chez Oh ! Éditions, en 2004. Un best-seller réédité chez J'ai Lu, vendu à plus de 300 000 exemplaires, traduit en plus de vingt langues.

Depuis, Leïla vit dans son quartier avec son fils, travaille dans l'administration, voit sa famille, continue de témoigner anonymement.
+ Voir plus
Source : /www.ouest-france.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
PiertyM   23 novembre 2014
Mariée de force de Leila
Ces coups de poing et ces coups de pied qui pleuvaient sur mon corps nu, c'était la pire des choses. Le sentiment que j'ai eu à ce moment - là est indéfinissable. C'était l'impudeur totale, l' humiliation, l'horreur de la femme lapidée.

Commenter  J’apprécie          100
gean25   07 juillet 2012
Mariée de force de Leila
Il y a des marches à monter, un hall, un panneau indiquant "Bureau du Maire".

Je m'appelle Leila, vingt et un ans, née en France et Marocaine de tradition. Cette tradition est aujourd'hui encore toute- puissante à mes côtés : mon père.
Commenter  J’apprécie          100
camo77   31 mai 2012
Mariée de force de Leila
Il a fait le tour, déboulé dans la salle de bain. Il m'a plongé la tête sous l'eau, je me suis débattue, j'ai réussi à sortir la tête de l'eau, je l'ai griffé à ce moment-là, si fort qu'il en a gardé longtemps les marques. Il m'a attrapée à bras-le-corps et jetée par terre. Et il a commencé à cogner avec ses poings, ses talons, partout sur le visage et le corps, il m'a massacrée en quelques secondes.
Commenter  J’apprécie          80
nikita   11 novembre 2010
Mariée de force de Leila
En France, comme dans de nombreuses régions du monde, des adolescentes et des jeunes femmes sont encore contraintes d'accepter pour époux un homme qu'elles n'ont ni choisi, ni parfois même rencontré. Au nom de l'intérêt des parents. " J'avais 20 ans et je rêvais d'un mariage d'amour... " Cet homme elle ne l'a jamais vu, elle n'en a jamais entendu parler, il a quinze ans de plus qu'elle, et pourtant elle va l'épouser. " Mon père m'a dit : c'est lui et personne d'autre et tu seras heureuse avec cet homme. " Le mariage est arrangé au Maroc et enregistré légalement en France. " J'ai supplié jusqu'à la dernière minute. J'ai dit oui d'une voix qui n'était pas la mienne, signé un papier que je ne voyais même pas, tant mes yeux étaient brouillés de larmes. " Cet homme qu'elle n'aime pas va la frapper et va tenter de la soumettre. Avec un courage inouï, Leila se bat contre le poids de la tradition, pour conserver sa liberté et sa dignité. Aujourd'hui elle ne vit plus avec son mari et va même demander le divorce. Leila témoigne aujourd'hui pour que cesse cette horrible pratique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gean25   08 juillet 2012
Mariée de force de Leila
J'ai toujours subi l'intrusion. On fouillait mon cartable, mon sac, ma tête, et maintenant on ne se souciait pas de mon sommeil.
Commenter  J’apprécie          50
Moccha   28 septembre 2019
Mariée de force de Leila
Ces rencontres secrètes, dissimulées aux parents, l'utilisation de combines qui ne tiennent que par la complicité des copains ou des copines, du cousin qui est au courant mais ne dira rien puisqu'il ne s'agit pas de sa sœur. Nous reconstituons dans les quartiers une sorte de village arabe des temps anciens, où les relations entre les êtres passent par un véritable labyrinthe de cachotteries, de non-dits. Tout cela aboutit à un manque de sincérité total sur soi-même.

Qui je suis ? ... Qu'est-ce que je cherche ? ... Où est mon identité propre ? J'appartiens à un père qui ne m'aime pas, comment serais-je capable d'aimer moi-même et surtout de me l'avouer ? Dans une société qui proscrit l'instinct de l'amour, comment contrôler cet instinct sans se noyer dans un océan de frustration ?
Commenter  J’apprécie          20
gean25   08 juillet 2012
Mariée de force de Leila
" Tu n'as pas besoin de ta carte pour aller travailler!"

Il avait mon code et , dès qu'il avait besoin d'argent, il s'en servait ; mon frère aîné également. Il s'est même servi de ma carte sans prévenir pour offrir un cadeau à sa copine!
Commenter  J’apprécie          30
abcdefghijklm   15 décembre 2018
Mariée de force de Leila
C'est comme ça et on n'a rien a dire. Il faut marcher droit, suivre le chemin tracé. Il n'y a pas d'évolution possible de mentalité. Cette virginité est sous la responsabilité du père ou des frères, puis du mari. Un corps de femme leur appartient.
Commenter  J’apprécie          20
abcdefghijklm   15 décembre 2018
Mariée de force de Leila
Ma mère était assise dans la cuisine, elle a pris un pichet d'eau et j'ai reçu en pleine figure l'eau et le pichet ensuite.

Et pour conclure, je me suis fait corriger plus sérieusement. Ils m'ont tapé dessus comme des fous, mais bizarrement je n'ai pas eu mal.

Personne ne se plaint jamais dans le quartier. Les filles battues par leurs parents ou leurs frères respectent la loi du silence, c'est l'honneur de la famille.
Commenter  J’apprécie          10
OnTheMoon   24 juillet 2017
Mariée de force de Leila
Mon père me frappait avec ses mains, ses pieds, ses talons, et tout ce qui lui tombait sous ses mains. Mais il tapait sur un corps qui ne ressentait rien [...]. Ni lui ni ma mère ne pouvaient comprendre ce mal-être qui me taraudait. Ce silence qui m'empoisonnait. Tout était toujours ma faute. Je voulais qu'il m'aime, me pose des questions, cherche à savoir ce qui me faisait souffrir et me console.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Titres gruyère (1)

" Les Hauts de ...... " d' Émily Brontë

Manderley
Hurle-Vent
Tara

18 questions
172 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , titres , motsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..