AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.68 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : Égypte
Né(e) : 1962
Biographie :

Ahmed Khaled Towfik exerce les professions de médecin et de professeur à l’université de médecine de Tanta.
Précurseur dans son pays il est le premier auteur arabe à écrire des romans d’horreur, de science-fiction et des thrillers médicaux.


Source : ombres noires.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Ahmed Khaled Towfik   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Ambages   28 janvier 2016
Utopia de Ahmed Khaled Towfik
Mais vivre sans rêves est insupportable.

Enfant, je n'ai jamais vécu sans rêves. Attendre quelque chose, être privé de quelque chose, fermer les yeux le soir en espérant quelque chose, recevoir la promesse de quelque chose. Jusqu'au jour où, à 20 ans, j'ai compris cette vérité cruelle : désormais, il n'y avait plus de place pour le rêve.

Il n'y aura rien, mon ami. Ni aujourd'hui, ni demain, ni après-demain. Ta vie ne sera qu'un long — qu'attends-tu ? — long — rien — long et morne présent.

A ce moment, j'ai compris que je devrais livrer une guerre acharnée à l'enfant en moi qui chaque nuit trépigne et proteste : «Comment ? Pas de rêves ?» Chaque nuit, il m'insulte, me frappe, me mord. Chaque nuit, je le remets à sa place et lui ordonne de se taire. Pas de rêves, petit con. Il n'y aura pas de lendemain. Ils te l'ont volé, il faudra t'y faire (...)
Commenter  J’apprécie          120
Ambages   29 janvier 2016
Utopia de Ahmed Khaled Towfik
On est deux peuples. Deux peuples, deux peuples !

Regarde où est le premier, regarde où est l'autre,

Et là, c'est la ligne qui passe entre eux deux.

Vous avez vendu la terre et avec elle ses outils et ses gens

Devant tout le monde vous l'avez déshabillée

On l'a vue tout entière, de la tête aux pieds

Elle est morte et son odeur a précédé son dernier souffle

Et nous, les fils de chien, nous, le peuple

A nous le plus beau et son chemin difficile

A nous les coups de botte et les coups de talon

Et le droit de mourir à la guerre.



Abderrahman El-Abnoudi, "Tristesses ordinaires"

Commenter  J’apprécie          110
encoredunoir   18 juillet 2013
Utopia de Ahmed Khaled Towfik
C’est curieux de voir à quel point les besoins humains se sont rétrécis. Au début, il y avait encore des appartements avec des téléphones, des frigos, des télévisions, des salles de bains. Du coup, les gens se plaignaient toujours de la vie de chien qu’ils menaient, obligés de regarder des émissions débiles et de composer avec les coupures d’eau, de téléphone ou d’électricité. Une fois que vous avez perdu tout ça, il n’y a plus de motif de se plaindre. Un genre particulier de karma, en somme. Quand il n’y a pas d’électricité, il n’y a pas de coupures de courant.
Commenter  J’apprécie          30
Emil   28 avril 2013
Utopia de Ahmed Khaled Towfik
La lecture pour moi est une sorte de drogue à bon marché. Je ne m'en sert que pour perdre conscience. Quand on pense qu'autrefois les gens lisaient pour développer leur conscience !
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Films scandaleux

"Les turpitudes d'une courtisane financées par des Boches". Cette critique vise un film de Jean Renoir (1926) adapté d'un classique de la littérature française:

Boule de Suif
Nana
La Dame aux Camélias

8 questions
99 lecteurs ont répondu
Thèmes : scandales , films , censure , adapté au cinéma , littérature , interdiction , presse , Moeurs et comportement , sexualité , tabou , religion , politiqueCréer un quiz sur cet auteur