AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.9 /5 (sur 2770 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Chester, Caroline du Sud , le 25/09/1953
Biographie :

Ron Rash est un écrivain, poète et nouvelliste, auteur de romans policiers.

Il étudie à l'Université Gardner-Webb et à l'Université de Clemson, où il obtient respectivement un B.A. et un M.A. en littérature anglaise. Il devient ensuite professeur de littérature anglaise.

Il est titulaire de la chaire John Parris d’Appalachian Studies à la West Carolina University (WCU). Il enseigne l’écriture de nouvelles.

Sa carrière d'écrivain s'amorce en 1994 avec la publication d'un premier recueil de nouvelles, puis d'un recueil de poésie en 1998.

Il a écrit des recueils de poèmes, des recueils de nouvelles, et des romans, dont un pour enfants, tous lauréats de plusieurs prix littéraires.

Il publie "Un pied au paradis" ("One Foot in Eden"), son premier roman policier, en 2002. "Le chant de la Tamassee" ("Saints at the River", 2004) est son deuxième roman.

Suivront "Le monde à l'endroit" ("The World Made Straight", 2006), ou encore "Une terre d'ombre" ("The Cove", 2012) qui obtient le Grand prix de littérature policière 2014.

Son roman "Serena", sorti en 2008, a été transposé au cinéma par Sasanne Bier en 2014, avec dans les rôles titres Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, puis en bande dessinée par Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg.

Ron Rash vit actuellement à Asheville en Caroline du Nord. Il est particulièrement engagé dans la défense de l'environnement et la protection de l'eau, prend des positions et publie régulièrement des tribunes sur ces sujets.
+ Voir plus
Source : www.lemasque.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Ron Rash   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Sélection fin d'année 2020 - Voyage en poche

Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (636) Voir plus Ajouter une citation
palamede   05 octobre 2017
Par le vent pleuré de Ron Rash
 J’avais prévu de rédiger mon mémoire sur [Thomas] Wolfe. Ma directrice de maîtrise m’en a dissuadé. « Wolfe est quasiment oublié de nos jours », a-t-elle objecté, ce qui me semblait une raison de plus pour le faire, afin qu’il ne soit pas oublié, ou seulement, comme l’avait écrit Wolfe lui-même, « par le vent pleuré ». 
Commenter  J’apprécie          540
Jeanfrancoislemoine   02 avril 2019
Un pied au paradis de Ron Rash
"La connaissance est l'unique bien dont personne ne peut te dépouiller"
Commenter  J’apprécie          440
Cricri124   04 juin 2018
Une terre d'ombre de Ron Rash
Quand on se fréquente, c’est tout miel et pissenlits, lui avait expliqué Marcie, mais quand on se retrouve tous les jours auprès de quelqu’un, des choses qu’on n’avait pas trop remarquées auparavant, la façon qu’il a d’avaler sa soupe à grand bruit ou de ne pas quitter ses chaussures crottées, ou même le plus infime détail, un air qu’il ne cesse de siffloter ou sa manière de disposer le petit bois dans la cheminée, vous asticotent comme une dent gâtée.

Commenter  J’apprécie          420
palamede   02 octobre 2017
Par le vent pleuré de Ron Rash
[Jane] Austen connaissait ces choses-là. Elle savait pourquoi l’art nous est nécessaire. 
Commenter  J’apprécie          430
marina53   10 février 2018
Par le vent pleuré de Ron Rash
Chaque printemps les fortes pluies arrivent, et la rivière monte, et son cours s'accélère, et la berge se désagrège toujours davantage, brunissant l'onde de son limon, mettant au jour une nouvelle couche de terre sombre.
Commenter  J’apprécie          390
marina53   14 février 2018
Par le vent pleuré de Ron Rash
Il y a certains choix que l'on fait et dont on a connaissance, pour toujours, jusqu'à son dernier soupir – il ne s'agit là, évidemment, que des mauvais choix.
Commenter  J’apprécie          390
marina53   22 août 2015
Un pied au paradis de Ron Rash
J'apprenais que quitter un lieu n'était pas aussi simple que de faire ses valises et partir. On en emportait une partie avec soi, qu'on le veuille ou non.
Commenter  J’apprécie          390
marina53   28 juin 2019
Un silence brutal de Ron Rash
Alors que je pénètre dans les bois, c’est le parfum ample et pur des sapins baumiers. Plus loin, la senteur de moisi gorgée d’ombre. Par des trouées dans la voûte des arbres, le ciel use de pailles de soleil pour aspirer et assécher le terreau de feuilles baigné d’humidité. Pendant une minute, pas un bruit. Je recueille ce silence, le loge en moi pour l’après-midi.
Commenter  J’apprécie          380
Cancie   10 avril 2019
Un silence brutal de Ron Rash
J'allumai la radio, une station de vieux tubes country. Johnny Cash chantait la dure expérience des champs de coton en Arkansas. Il y avait dans sa voix une douleur que toute la renommée et les richesses qu'il avait acquises n'avaient jamais pu guérir. Son frère était mort lorsqu'ils étaient enfants et, pour une raison quelconque, on l'avait poussé à se sentir coupable.
Commenter  J’apprécie          370
cardabelle   12 novembre 2017
Par le vent pleuré de Ron Rash
Durant la guerre du Vietnam , 26 800 000 jeunes américains furent à un moment ou à un autre susceptibles d'être appelés sous les drapeaux dans le cadre du recrutement sélectif.

Le critère était simple : la date de naissance .

On tirait au sort les jours de naissance , de 1 à 365 jusqu'à ce que le quota soit atteint .

L'ordre de tirage de votre date anniversaire déterminait votre ordre d'incorporation .

Ce tirage au sort était retransmis à la télévision.



(p. 29 ) note d' Isabelle Reinharez (traductrice )
Commenter  J’apprécie          363

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Polars - Les détectives privés et amateurs 🔎

Détective consultant britannique, je suis connu pour mon sens aigu de l'observation. J'acquiers la célébrité grâce à mon collègue et ami, le docteur Watson, qui aime relater mes exploits dans le Strand Magazine. Quand je n'enquête pas pour arrêter de redoutables criminels comme Moriarty ou le Colonel Sebastian Moran, j'aime jouer du violon ou écrire de « passionnantes » monographies sur les cendres de cigarettes. Je suis... (Indice : c'est presque moi !)

Hercule Poirot
Sherlock Holmes
Endeavour Morse
Jack Frost

10 questions
554 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , polar enquête , enquêtes , détective , détectives privés , détenteCréer un quiz sur cet auteur

.. ..