AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.04/5 (sur 68 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Aye , le 01/12/1998
Biographie :

Ivre de littérature, d'écriture et de chats depuis plus d'une dizaine d'années, Alicia Alvarez coule des jours heureux en Belgique. Née en 1998, elle grandit en campagne, bercée par des univers magiques et loufoques à la fois, avant de se diriger vers la ville afin d’entamer des études en communication. Elle décide de prendre la plume en 2012 et ne s’arrête plus depuis. Elle oscille d’un genre à un autre : tantôt horrifique, tantôt très mignon lorsque son humeur s'y prête. Quelques poèmes s’ajoutent à ses carnets d’écriture. En 2020, son premier roman court de science-fiction, Jazz Dream and a Pinch of Human, sort chez Nutty Sheep.

Son site internet : https://aliciaalvarezauthor.weebly.com/

Source : Nutty Sheep
Ajouter des informations
Bibliographie de Alicia Alvarez   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
La musique est supposée nous rassembler, pas nous disperser, trancha Martha. C’est ce qu’ils essaient de faire : diviser pour mieux régner. Les synthétiques ne sont que leur moyen d’y arriver, d’avoir le monopole sur l’excitation qui palpite dans nos cœurs au rythme de la musique.
— Et sur les émotions qu’on transmet par nos paroles, ajouta Owen d’une petite voix.
Commenter  J’apprécie          10
Mes doigts recouvrent ma nuque. Elle est chaude, si brûlante, dernier vestige des baisers de ma sirène. Peut-être ai-je gardé sa chaleur en moi, pour mieux me bercer, pour mieux me guider ? M'a-t-elle offert un cadeau ardent pour que jamais je ne l'oublie ?
Commenter  J’apprécie          10
Si Njörd était le prince de l'Archipel de Aquilons, Rozenn avait pour mère la grande prêtresse des Flots, et personne sur les Terres Émergées n'avait le pouvoir de contester ses décisions. On la disait investie de la magie divine.
Commenter  J’apprécie          10
Prostré contre un mur de sa chambre, Arthur tentait tant bien que mal de retenir sa respiration. Au moindre bruit, le monstre en bas le découvrirait. Et là aussi, il mourrait.
Il fallait qu'il retrouve son calme, mais c'était difficile.
Arthur n'avait que treize ans.
Il ne pouvait pas le confirmer avec certitude, mais il lui semblait avoir entendu sa mère se faire attaquer. Son hurlement strident résonnait encore dans sa tête.
Et puis, le silence. Un silence glaçant, pesant, terrifiant. La douce mélodie de la mort.
Commenter  J’apprécie          00
La vie au village devint vite difficile. Les sourires et l'ambiance chaleureuse des lieux disparaissaient au profit des pleurs et de la misère. Une atmosphère morose pesait sur les épaules des Hamelinois, semblable à un boulet accroché à une cheville. Les adultes tentaient de barricader leurs émotions devant leurs petits, lesquels feignaient l'ignorance et la naïveté. La plupart d'entre eux avaient conscience de ce qui se passait, de ce mal qui grignotait chaque parcelle de joie.
Commenter  J’apprécie          00
Lorsqu'il était enfant, dans la même tranche d'âge que le bambin à côté de lui, les bois le terrifiaient. Ils lui évoquaient un gros monstre, aux multiples bras décharnés.
Un rire amer lui échappa.
Les monstres décharnés, ce n'étaient pas les arbres. Les végétaux ne mangeaient pas les humains. Il demeuraient inutiles, destinés à subir les humeurs changeantes du ciel et à attendre qu'un bûcheron vienne leur ôter la vie à coups de hache.
Commenter  J’apprécie          00
Tous avaient succombé à la malédiction des bêtes pour mourir et renaître, guidés par un instinct primitif.
Mais ce n ’était pas tout …
Commenter  J’apprécie          10
- Je ne me trompe pas. Croyez-moi, je vous le dis honnêtement. Les Bivaly prônent la franchise et la fidélité. Vous pouvez me croire, je ne serai jamais hypocrite avec vous. Nul doute qu’une terrible vérité vaut mieux qu’un doux mensonge. C’est la devise de notre famille.
Commenter  J’apprécie          00
« Puisque les croque-mitaines ne les attendaient pas, alors ils les attireraient à eux. Cette fois, ils ne se laisseraient pas surprendre. Ils ne se cacheraient pas. Ils combattraient avec honneur, vaillance et force. »
Commenter  J’apprécie          00
Ce n'est pas parce que le monde est injuste qu'il faut devenir comme lui.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Alicia Alvarez (66)Voir plus

Quiz Voir plus

Compléter les titres d'Hercule Poirot

Les indiscrétions ...

d'Hector
mortelles
d'Hercule Poirot
de Roger Ackroyd

13 questions
282 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..