AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.71 /5 (sur 152 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Anne Barton rêve de devenir écrivain mais choisira pourtant la sécurité et entamera une carrière de développeur informatique.

En 2011, elle remporte le Romance Writers of America's Golden Heart du roman historique, un prestigieux prix littéraire qui la conforte dans cette voie.

Secrets et préjugés est son premier roman paru chez Mosaïc.

Elle vit dans le Maryland avec son mari et leurs trois enfants.

site:
http://annebarton.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Anne Barton   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation

- Il n'y a pas plus éloigné d'un artiste que moi. Je pourrais essayer de vous décrire par des mots, je pourrais utiliser toutes sortes de chiffres et de mesures pour tenter de capturer votre essence, mais dessiner est hors de question.

Elle battit des cils d'une manière appuyée, puis laissa éclater son déplaisir.

- James, nous savons tous les deux que je ne me résume pas à des mots ou des chiffres. Et si vous pensez que je vous laisserai approcher de moi avec un mètre, vous vous trompez grandement. En outre, vous n'avez même pas essayé de dessiner. Comment pouvez-vous vous dire archéologue si vous n'avez pas avec vous un calepin que vous sortez de votre poche pour dessiner vos trouvailles ?

- J'enregistre mes observations, dit-il fermement. Je ne fais pas de croquis.

Olivia redressa le dos.

- Je ne suis pas un objet poussiéreux et inerte enfoui sur les rives du Nil. Je suis la fille que vous connaissez depuis dix ans et la femme que vous avez récemment embrassée. Et vous allez me dessiner.

Commenter  J’apprécie          60

- Quand vous placez quelqu'un sur un piédestal, vous vivez dans la peur de le décevoir.

Commenter  J’apprécie          70

En rencontrant Mlle Daphne Honeycote pour la première fois, Benjamin Elliot, comte de Foxburn, eut deux pensées distinctes.

La première fut qu'elle semblait être un bon parti pour son très convenable protégé, Hugh. Ses cheveux dorés étaient lissés en un modeste chignon sur la nuque, et le col de sa robe était assez haut pour être admis dans un couvent. Toute sa personne irradiait la lumière, la bonté et la pureté.

La seconde pensée du comte concernant Mlle Honeycote fut qu'il devrait probablement décrocher du mur de son cabinet de travail le nu la représentant.

Commenter  J’apprécie          40

- Je suis une optimiste indéfectible, reconnut Daphne avec un haussement d'épaules. Les gens peuvent changer, vous savez.

- Certaines personnes ne le souhaitent pas, dit-il froidement.

Commenter  J’apprécie          50

Une jolie robe fait qu’une femme se sent heureuse. Je peux le voir sur son visage, et c’est merveilleux pour moi. Ne vous méprenez pas, la couture est parfois ennuyeuse— assommante, si vous voulez la vérité — mais même tirer une aiguille peut être apaisant…

Commenter  J’apprécie          30

Elle respectait un code de conduite qui se traduisait par sa « Liste de Jamais ». Elle avait rédigé cette liste avant d’écrire sa première demande d’argent près de trois ans auparavant :

Ne jamais demander de l’argent à quelqu’un qui ne peut se le permettre.

Ne jamais réclamer une somme exorbitante — juste le nécessaire.

Commenter  J’apprécie          20

- Dennison ! hurla-t-il.

Le majordome apparut sur le seuil de son cabinet de travail.

- Mon nom est Hodges, Votre Grâce. Dennison est à Londres.

Owen se pinça la racine du nez. Il le savait, bien sûr, mais il y avait quelque chose d'intimement satisfaisant à crier le nom de Dennison quand il était perturbé.

Commenter  J’apprécie          20

-Quand vous placez quelqu'un sur un piédestal, vous vivez dans la peur de le décevoir. [...]

-Vous pensez qu'Olivia et Rose me craignent?

-Bien sûr que non. Je suis même sûre qu'elles font partie des rares personnes qui ne vous craignent pas. Mais elles ont peut-être peur de ne pas pouvoir être à la hauteur de vos critères élevés.

Commenter  J’apprécie          10

Elle n'osa pas le regarder lorsqu'elle sortit de la pièce pour la deuxième fois. Elle était tout à fait sûre qu'il devait se moquer d'elle.

Mais, bien sûr, il s'était moqué d'elle depuis qu'il l'avait rencontrée.

Le problème, c'était que maintenant elle s'en souciait bien plus qu'elle ne le devrait.

Commenter  J’apprécie          10

Une jolie robe fait qu'une femme se sent heureuse. Je peux le voir sur son visage, et c'est merveilleux pour moi. Ne vous méprenez pas, la couture est parfois ennuyeuse -assommante, si vous voulez la vérité- mais même tirer une aiguille peut être apaisant...

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les monades urbaines

En 2381, la Terre est peuplée de...

75 milles individus
75 millions d'inividus
75 milliards d'individus
75 billions d'individus

12 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Les Monades urbaines de Robert SilverbergCréer un quiz sur cet auteur