AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.66 /5 (sur 362 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Swansea, Pays de Galles , le 24/03/1944
Biographie :

Mary Balogh, née Mary Jenkins est un écrivain britannico-canadien de romans d'amour historiques.

En sortant de l'université en 1967, elle obtient un contrat de deux ans pour enseigner au Canada. Elle y rencontre et épouse un canadien, Robert Balogh, et tous deux s'installent dans la petite ville de Kipling, Saskatchewan. Elle enseigne l'anglais dans un lycée pendant plusieurs années, puis en devient la proviseure.

Elle commence sa carrière d'écrivain en 1983 quand elle écrit son premier roman A Masked Deception le soir après son travail sur la table de sa cuisine. Le livre est accepté par la maison d'édition Signet et publié en 1985. La même année, Mary Balogh remporte le Romantic Times Award pour la meilleure nouvelle romancière « Régence ».

Elle est l'auteur de plus de soixante romans publiés et environ vingt nouvelles. Elle a reçu de nombreuses récompenses, dont notamment le Romantic Times Career Achievement Award pour la catégorie Histoires courtes en Régence en 1993 et apparaît régulièrement sur la liste des best-sellers du New York Times.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (318) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   24 février 2018
Une nuit pour s'aimer de Mary Balogh
La salle de bal de Newbury Abbey était magnifique, même vide. Mais, ce soir, elle était décorée de fleurs jaunes, orange et blanches cueillies dans les jardins et les serres, de rubans et de nœuds de satin blanc. Les centaines de bougies des lustres de cristal scintillaient et se reflétaient dans les miroirs qui couvraient les deux plus grands murs. S'y pressaient la crème de la bonne société et toute l'aristocratie locale, qui avait revêtu ses plus beaux atours en cette veille de mariage. Les soies et dentelles bruissaient, les bijoux étincelaient et les parfums de prix rivalisaient avec celui des mille fleurs de la décoration. On devait hausser la voix pour se faire entendre par-dessus le brouhaha des conversations et la musique de l'orchestre.
Commenter  J’apprécie          140
missmolko1   28 avril 2015
La saga des Bedwyn, tome 1 : Un mariage en blanc de Mary Balogh
Angleterre, 1814

Au coeur des bois touffus qui s'étendaient a l'extremité du parc, un ruisseau descendait en cascade pour rejoindre la rivière qui, après avoir délimité le domaine de Ringwood Manor, dans l'Oxfordshire, continuait paisiblement son chemin vers le village d'Heybridge.

Par cette belle matinée de mai, ce vallon ombragé semé de jacinthes était à couper le souffle. D'ordinaire, elles ne fleurissaient qu'en juin, mais un printemps précise les avait décédés à éclore plus tôt. Les allemes aussi étaient en fleur, si bien que les berges du ruisseau semblaient recouvertes d'un tapis bleu et rose. Les rayons du soleil, tamisés par les branches des grands cyprès, dessinaient des tâches de lumiere mouvante sur l'herbe, les fleurs et l'eau qui bondissait sur un lit de galets aux couleurs chattoyantes.

Ève Morris cueillait des jacinthes pour fleurir le manoir. C'était, à cette époque de l'année, l'un de ses passe-temps préférés.
Commenter  J’apprécie          100
Fifrildi   23 mars 2017
Le club des survivants, tome 4 : Rien qu'un enchantement de Mary Balogh
Leonard ne représentait plus rien pour lui, et Velma non plus. Juste un grand trou plein de rien.
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaoui   18 avril 2016
Le club des survivants, tome 4 : Rien qu'un enchantement de Mary Balogh
Même en étant follement amoureux. Être heureux jusqu’à la fin de ses jours ne signifiait pas rester accrochés l’un à l’autre chaque minute que Dieu faisait. Quel cauchemar !
Commenter  J’apprécie          70
Elwing   05 août 2015
La saga des Bedwyn, tome 5 : L'inconnu de la forêt de Mary Balogh
— Vous m'avez ramené à la vie. Vous souvenez-vous ? Je me croyais mort et quand j'ai ouvert les yeux, au paradis, j'ai trouvé un ange blond ...

— Cela, c'est la seconde version. Dans la première, vous arriviez au paradis pour découvrir que c'était un bordel.
Commenter  J’apprécie          60
maylibel   20 août 2015
Le bel été de Lauren de Mary Balogh
J’accomplis un service public, monsieur, déclara-t-il. Je fournis aux salons mondains des sujets de conversation plus croustillants que le temps qu’il fait ou l’état de santé de la nation.

(p. 11)

Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   18 avril 2016
Le club des survivants, tome 4 : Rien qu'un enchantement de Mary Balogh
À quoi sert d’avoir un aveugle pour ami, si on ne peut pas lui faire prendre des vessies pour des lanternes, c’est ce que je me demande souvent.
Commenter  J’apprécie          60
Fifrildi   24 mars 2017
Le club des survivants, tome 4 : Rien qu'un enchantement de Mary Balogh
Le cours d'une vie - et de celle de ses proches - pouvait changer à jamais à la suite d'une décision aussi brutale et inconsidérée.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   22 janvier 2016
La famille Huxtable, tome 4 : Le temps du désir de Mary Balogh
Il croyait à l'amour, à l'amour romantique ainsi qu'à toutes les autres formes d'amour. Il doutait de jamais se marier s'il n'éprouvait pas une profonde affection pour sa future épouse et n'était pas assuré que ce fût réciproque. Hélas, son rang et sa fortune faisaient obstacle à ce rêve pourtant modeste ! Son physique également - bien qu'il pût paraître vaniteux de le penser. Il se rendait compte que les femmes le trouvaient à la fois beau et séduisant. Laquelle serait capable de dépasser les apparences pour le connaître et le comprendre, lui ? L'aimer réellement ?

Allons, l'amour était possible, forcément, même pour un comte aussi fortuné que lui. Ses soeurs, ses trois soeurs, l'avaient trouvé alors que leurs unions avaient connu des débuts houleux. Alors, oui, peut-être trouverait-il lui aussi l'amour un jour, quelque part.

Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   14 juillet 2017
La perle cachée de Mary Balogh
On ne pouvait pas jouer Beethoven au clavecin. Les débuts furent un peu hésitants, puis ses doigts se délièrent et la musique l’emporta au point qu’elle oublia complètement où elle se trouvait.

La musique avait toujours été sa consolation.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..