AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.16 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Arnaud Genon est l’auteur d’une thèse de doctorat, soutenue à l’Université de Nottingham Trent, intitulée Dialogues, Altérités et Je(ux) de miroirs dans l’œuvre d’Hervé Guibert. Professeur de Lettres Modernes, enseignant en Allemagne (Ecole européenne de Karlsruhe) en lettres et philosophie, il est aussi Visiting Scholar à ReFrance (Nottingham Trent University) et cofondateur des sites Internet http://www.herveguibert.net/ et http://autofiction.org/.
Il est l´auteur de Hervé Guibert, vers une esthétique postmoderne (L’Harmattan, 2007), de L’Aventure singulière d’Hervé Guibert (Mon petit éditeur, 2012), Autofiction : pratiques et théories (Mon petit éditeur, 2013), Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres (Mon petit éditeur, 2013). Il vient de publier avec Jean-Pierre Boulé, Hervé Guibert : L'écriture photographique ou le miroir de soi (Presses universitaires de Lyon, coll. Autofictions etc, 2015). Ses travaux portent sur l’écriture de soi dans la littérature contemporaine.
+ Voir plus
Source : L'Harmattan et http://www.lacauselitteraire.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Arnaud Genon   (10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
QueLire   31 juillet 2016
Tu vivras toujours de Arnaud Genon
Les chimiothérapies commencèrent rapidement après le retour de maman. Elle nous avait avertis, elle serait malade, fatiguée et perdrait tous ses cheveux. "Tous ?", demandais-je surpris. "Presque !", me répondit-elle souriante. "Je vais retrouver mon crâne de bébé." Elle avait cette force maman. Elle dédramatisait, devant moi tout au moins, les situations les plus sérieuses, les plus grave. "Et puis, , je mettrai une perruque et après ça repoussera !" Voilà la chose était balayée d'un revers de la main. Il n'y avait, là encore, pas de quoi s'inquiéter. Puisque le problème n'existait pas pour maman alors il n'existait aux yeux de personne.
Commenter  J’apprécie          100
Sabrinaaydora   08 mars 2018
Tu vivras toujours de Arnaud Genon
"L'absence a un poids que l'on mesure souvent trop tard."
Commenter  J’apprécie          120
justeuneligne   13 novembre 2020
Les indices de l'oubli de Arnaud Genon
L’instantanéité du numérique a bouleversé le geste photographique. Il suffit désormais de sortir son smartphone de sa poche et de saisir tout et n’importe quoi...

Le résultat est immédiat, on conserve ou on jette l’image qui gagne la mémoire virtuelle de notre appareil ou de notre ordinateur. Les photos s’accumulent dans l’espace de nos disques durs, se perdent parfois ou s’effacent par de fausses manipulations. Peu importe, elles sont si nombreuses qu’on ne les regarde plus ou quelques instants seulement. L’important est de les prendre. On les poste sur les réseaux sociaux pour que nos amis, nos followers, les voient. Elles ne sont plus ce que l’on souhaite garder mais ce que l’on désire montrer de nous. Une fois diffusées, on recommence. Les photos ne sont plus le refuge du passé mais la mise en récit de notre présent.
Commenter  J’apprécie          70
justeuneligne   16 novembre 2020
Les indices de l'oubli de Arnaud Genon
Pourtant, ces images-là, celles qui ne correspondent pas à l'esthétique conventionnelle de la photo de famille ( centrage, sourire de circonstance, tenue appropriée, coiffure maîtrisée) possèdent un charme inné, révèlent les failles, les accidents et les abandons. Peut-être mentent-elles moins que les photos conservées qui nous suivront une partie de notre vie, elles en disent plus par leurs maladresse, que les masques artificiels appelés à venir trôner au dessus de nos cheminées.
Commenter  J’apprécie          40
julienraynaud   16 novembre 2016
L'Aventure singulière d'Hervé Guibert de Arnaud Genon
La maladie incarne donc dans ce texte l'assassin généralement présent dans le roman policier

(à propos de L'incognito)
Commenter  J’apprécie          40
Liloo67   27 octobre 2016
Tu vivras toujours de Arnaud Genon
"La vie reprenait ses droits. La vie reprend toujours ses droits. C'est la loi."
Commenter  J’apprécie          40
fflo   30 novembre 2020
Les indices de l'oubli de Arnaud Genon
C’est une chose étrange que de regarder des photos de ma mère lorsqu’elle n’était âgée que de quelques années. J’y vois tout d’abord l’enfant qu’elle fut et tente ensuite d’y reconnaître l’adulte qu’elle devint. Il y a les traits, le regard, le sourire, la posture, le pli des cheveux...Mais ma mère n’est plus là aujourd’hui. Les photos où elle figure à cet âge n’appellent pas à être reliée à un présent d’où elle est absente : le fil du temps a été rompu. Le présent est désormais le mien la regardant enfant, moi qui suis père d’enfants ayant l’âge qu’elle avait sur ces images. Et je ne peux m’empêcher de la voir avec une tendresse paternelle, d’y trouver une petite fille que j’aimerais enlacer, embrasser, que j’emmènerais à la plage. En fait, cette petite fille, rendue à elle-même, à ce qu’elle est sur la photographie (et non pas à ce qu’elle deviendra plus tard), pourrait être ma fille .Le temps d’une photo, devenir le père de sa mère…
Commenter  J’apprécie          10
DD78   11 octobre 2016
Tu vivras toujours de Arnaud Genon
Vole petite maman, vole... Tu vivras toujours.
Commenter  J’apprécie          40
fflo   30 novembre 2020
Les indices de l'oubli de Arnaud Genon
Ce que l’on aime généralement dans la photographie de famille, c’est qu’elle nous restitue son histoire. Ce qui nous intéresse, ce n’est pas tant –ou pas seulement -le moment de l’image volé au temps, que le temps qu’il nous rend malgré lui, malgré nous. Lorsque je regarde une photo où figurent des visages familiers, d’autres images –mentales celles-là -s’agrègent. Une narration s’élabore, une suite de petits riens qui me ramènent à moi-même, à celui que je fus. La photo est, dans ce cas-là, un retour : à la mémoire, dans le passé, verbal. Mais l’image de mes arrière-grands-parents me projette dans un continuum d’où je ne peux rien ramener. J’en reviens les mains vides, et frustré. (p. 24)
Commenter  J’apprécie          10
Sabrinaaydora   08 mars 2018
Tu vivras toujours de Arnaud Genon
"En fait, je passais mon temps à le perdre dans l'attente de jours meilleurs."
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le Romantisme dans la littérature

Le Romantisme est un courant littéraire et artistique qui est apparu au cours de quel siècle ?

XVIe siècle
XVIIIe siècle
XIXe siècle
XXIe siècle

9 questions
262 lecteurs ont répondu
Thèmes : romantismeCréer un quiz sur cet auteur