AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.27 /5 (sur 3154 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Ile de France , 1982
Biographie :

Audrey Alwett est une autrice, scénariste de bande dessinée et conteuse française.

Durant ses études littéraires, qu’elle effectue à Nantes, elle travaille dans diverses petites maisons d’édition et écrit pour la presse régionale. Les premières publications qui lui importent seront surtout des nouvelles et une préface, écrites dans des genres très différents (fantasy, SF, polar, société, historique…).

Après un Master de littérature, c’est grâce à Lanfeust Mag qu’elle rejoint le monde de la bande dessinée, en publiant des histoires courtes. Elle rallie le studio Gottferdom en 2007 pour faire du scénario son activité à plein temps. "SinBad", co-scénarisé avec Arleston et dessiné par Alary, est son premier titre.

Audrey Alwett s’est depuis spécialisée dans l’écriture féminine avec des séries comme "Princesse Sara", "Danseuse" ou "Sweety Sorcellery". Elle est d’ailleurs la fondatrice des collections Blackberry et Strawberry chez Soleil, qui réalisent des albums à l’attention d’un public féminin.

Elle fonde en 2015 le label numérique Bad Wolf, destiné à publier des romans de fantasy "mordante et indépendante". Ce label s'adosse en 2015 aux Éditions ActuSF pour la publication papier dans le cadre d'une diffusion traditionnelle en librairie.

Elle publie en 2015 son premier roman, "Les Poisons de Katharz".

son blog : http://www.audreyalwett.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/AudreyAlwett
+ Voir plus
Source : BD Sanctuary
Ajouter des informations
Bibliographie de Audrey Alwett   (63)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La nouvelle série pleine de magie de Audrey Alwett et Nora Moretti va vous émerveiller : https://www.drakoo.fr/bd/drakoo/le_jardin_des_fees/le_jardin_des_fees_-_vol_01_sur_2/9782490735235


Citations et extraits (269) Voir plus Ajouter une citation
thimiroi   12 janvier 2020
Les poisons de Katharz de Audrey Alwett
Azarel. Jusquin avait une relation compliquée avec ce gamin. Il faisait tout son possible pour le détester sans vraiment y arriver. Pourtant, le môme était roux, ce qui en soi méritait des baffes. (page 88)
Commenter  J’apprécie          210
Tatooa   15 octobre 2017
Les poisons de Katharz de Audrey Alwett
C'était typique des pauvres. On ne leur donnait aucune éducation, on les affamait pour les empêcher de réfléchir, et malgré ça, y en avait toujours qui trouvaient le moyen de se faire pousser un cerveau.
Commenter  J’apprécie          200
Dionysos89   03 octobre 2016
Les poisons de Katharz de Audrey Alwett
Ô purpurea Digitalis,

Toi qui es rose comme mon entrecuisse,

Surtout quand de mon prince j'imagine le vit

J'ai tant hâte qu'il me marie.
Commenter  J’apprécie          200
Hime18   19 mai 2022
Le grimoire d'Elfie, tome 1 : L'île presque de Audrey Alwett
Ça mange quoi un grimoire ? Des pelures de crayon ?
Commenter  J’apprécie          40
emi13   11 mars 2017
Princesse Sara, tome 4 : Une petite princesse ! de Audrey Alwett
Où est passée cette petite intrigante ? Ce n'est pas parce qu'elle a de nouveaux habits qu'elle est dispensée de toutes les corvées.
Commenter  J’apprécie          170
Dionysos89   20 novembre 2016
Les poisons de Katharz de Audrey Alwett
- Hastard Double-Hache, pour avoir exterminé seul et à coups de tranchoir une quinzaine d’assaillants dans l’avenue Brin Harsnik, pour avoir décapité le banquier Beuneupeu troisième du nom dans ses propres bureaux…

- Y voulait pas m’rendre mon or…

Ténia ignora la voix fluette.

- Enfin, pour avoir fendu le crâne de Chaina la Barbare à cinquante mètres de distance, je vous remets aujourd'hui le titre de Chevalier des Arts du Meurtre. J’y ajoute mes félicitations personnelles, puisque l’une de vos victimes est revenue témoigner post-mortem de l’efficacité létale de vos coups. « Une technique mûre, des armes qui assurent », ce sont ses mots.

Commenter  J’apprécie          150
Hime18   19 mai 2022
Le grimoire d'Elfie, tome 1 : L'île presque de Audrey Alwett
Distribue pas nos sous ! On n'en a déjà pas beaucoup !
Commenter  J’apprécie          00
Tatooa   11 octobre 2017
Les poisons de Katharz de Audrey Alwett
Il y eut un soir, et il y eut un matin. Le démon Sälbeth, qui estoit le dernier de sa race à cause de ce qu'il dormait pendant la Guerre Céleste, se leva et eut faim. Alors, il mit à feu et à sang la Terre d'Airain, dévorant sur son passage les humains, les troupeaux et les petits enfants. Et il vit que cela était bel et bon, surtout les moutons.



Sälbeth était grand et puissant. Dans son dos estoient sept cornes immenses. Son souffle estoit poison, son pas faisoit trembler la terre et son vol semait la mort au-dessous de lui. Aussi, nul n'osait se mesurer à lui.



Mais une femme se leva et dit : "en vérité je vous le dis, nous ne pouvons laisser Sälbeth poursuivre son oeuvre de destruction, car ça commence à bien suffire."
Commenter  J’apprécie          130
Analire   26 novembre 2019
Magic Charly de Audrey Alwett
Selon Charly, les gens avaient le visage qu'ils méritaient. Non pas concernant son aspect général, mais parce que les émotions en marquaient les traits année après année.
Commenter  J’apprécie          140
LAULAULA   31 octobre 2015
Les poisons de Katharz de Audrey Alwett
Craquez les, heu... les bonbons bleus avec un flocon blanc ! Il en puisa lui-même un dans sa cartouchière et le déchira. En un instant, les dalles qui étaient encore mouillées par l’ondée nocturne se couvrirent de glace. C’est sur cette magnifique patinoire que cent-cinquante chevaux firent leur entrée au galop. Une petite vingtaine s’écrabouilla avec violence et ridicule sur la masse invisible, qui en recula sous l’impact. Emportées par leur élan, les montures qui avaient passé la porte se vautrèrent dans les grandes largeurs. Les sabots patinaient, tâchant de garder l’équilibre coûte que coûte, avant d’échouer pour partir en tous sens, offrant le spectacle d’une souplesse douloureuse. Tandis que la cavalerie illustrait l’expression « se retrouver les quatre fers en l’air », Sinus vit le moyen d’aggraver encore leur posture.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Princesse Sara - tome 1

Où Sara et son père habitaient avant ?

Aux Indes
En Angleterre
En France

7 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Princesse Sara, tome 1 : Pour une mine de diamants de Audrey AlwettCréer un quiz sur cet auteur